Armoiries de Marseille.

Provence 7

Drapeau, armoiries, logo, identité de Marseille

 

 

 

 

 

 

Le symbole de la Croix Bleue

 

 

La Croix bleue de Marseille est un symbole des Croisades.

 

 

  • Marseille et la Provence ne font alors pas partie de la France. Elles se situent encore dans l’orbite large du Saint-Empire Romain Germanique.
  • Marseille et la Provence sont sous l’autorité de la Maison d’Anjou dont la couleur de représentation est le bleu.
  • Marseille est un important port d’embarquement des hommes et surtout du matériel militaire et des approvisionnements pour les Croisades.
  • Tous les ports des navires faisant route vers la Terre Sainte arborent alors des pavillons chargés d’une croix, symbole des places de sûreté.
  • La couleur la plus fréquente est la croix rouge. Marseille choisit la croix bleue pour la représenter.

 

 

Histoire de l’identité de Marseille

 

 

  • Le drapeau de Marseille est fondé sur la Croix bleu. Sa définition est «  d’argent à la croix d’azur « .
  1. C’est le drapeau qui engendre le blason et non l’inverse comme c’est généralement le cas.
  • 1254. Première mention du drapeau dans les Statuts de la ville de Marseille : « de vexillo cum cruce communis Massilie portando in navibus et de alio vexillo ».
  • 1257. Charles d’Anjou, comte de Provence et frère du roi Saint-Louis, signe une convention avec la ville de Marseille.
  1. « Sur terre et sur mer, sur leurs nefs, galères et autres bâtiments, ils continueraient à porter le pavillon de leur commune à la manière accoutumée et que, seulement, le pavillon du seigneur comte serait placé à l’endroit le plus honorable ».
  • 1257. La première devise de Marseille est  (en provençal médiéval) : De grands fachs resplend la cioutat de Marseilles.
  • 14e s. La plus ancienne représentation du symbole dont nous ayons trace. Elle figure dans le Livre rouge de la ville de Marseille.
  1. Une enluminure figurant le serment du viguier de Marseille porte quatre croix d’azur sur fond d’argent.
  • On assiste ensuite a une multiplication des représentations du blason de la Ville de Marseille.
  1. Les blasons sont dessinés, peints, imprimés, gravés, sculptés… sur des supports papier, sur des objets et des bâtiments publics.
  2. Selon les intentions des artistes et surtout des commanditaires, les blasons figurent divers motifs : anges, coquillages, fleurs…
  • La ville reçoit plusieurs devises.
  1. Avant 1660. Sub cujus imperio suma libertas (« Sous quelqu’empire que ce soit liberté entière »).
  2. 1691. Massiliam vere victor civesque tuere.
  3. 1704. Fama volat.
  4. 1705. Illustrat quos summa fides.
  5. 1816. Eximia civitas.
  6. Victor deffend verrauoment Marseille et lous cioutadansVictor défend vraiment Marseille et ses citoyens »).
  • 1699. Enregistrement officiel des armoiries de Marseille à l’Armorial général conformément à l’édit de Colbert réglementant l’usage des blasons.
  • 1790. 21 juin. L’Assemblée constituante abolit l’usage des blasons qui sont jugés véhiculer une image de la noblesse. Ils disparaissent ainsi des documents administratifs.
  • 1809. 17 mai. Le Premier Empire autorise, par décret, les villes à reprendre des armoiries.
  • 1810. Marseille est autorisée à reprendre son ancien blason.
  1. En fait la héraldique impériale redéfinit ainsi les armoiries de Marseille :  « tranché, au premier d’argent à la croix alaisée d’azur, au second d’azur à une trirème antique d’or mouvant de dextre sur une mer de sinople ; au chef de gueules chargé de trois abeilles d’or. »
  2. Ces armoiries impériales ne seront en pratique pas appliquées.
  • Sous la Restauration, Louis XVIII confirme par lettre patente les armoiries de Marseille : elles sont ornées d’un lion armé d’un caducée et d’un taureau armé d’un trident, conformes à l’Armorial de 1699.
  • 1826. Nouvelle version des armoiries de Marseille.
  1. Le blason de la ville de Marseille est surmonté d’une couronne murale.
  2. Le blason figure  « une corne d’abondance, à dextre » et « un trident à senestre« .
  3. La devise qui accompagne les armoiries est « Massilia Civitas » (Ville de Marseille).
  4. C’est ce blason qui est utilisé depuis comme sceau dans les documents officiels.
  • 1883. De grandes armes sont établies pour le papier administratif.
  1. Les grandes armes sont fixées par Joseph Laugier, conservateur du Cabinet des Monnaies et Médailles.
  2. Les armes représentent :  le taureau, le lion, la couronne murale et la devise de Marseille : « Actibus immensis urbs fulget Massiliensis » ( « La Ville de Marseille resplendit par ses hauts faits »).

 

 

 Les armoiries de Marseille

 

 

Blason-Marseille

Grandes armes de Marseille. Joseph Laugier.

 

  • Le blason .
  1. D’argent à la croix d’azur.
  2. On ne lui donne pas ordinairement le chef de France, que Marseille a droit de prendre comme bonne ville.
  • Timbre : une couronne murale, symbole héraldique des villes.
  1. La version actuelle présente cinq tours, bien que ce nombre soit théoriquement réservé à la capitale du Pays (Paris)
  • Supports.
  1. A senestre. Un lion (symbole de force, puissance et vigilance) armé d’un caducée (symbole de l’échange et du commerce).
  2. A dextre. Un taureau (symbole de patience, de travail et d’agriculture) armé d’un trident (mer et voyage).
  • Devise.
  1. Elle date de 1691. « Actibus immensis urbs fulget Massiliensis ».  « La Ville de Marseille resplendit par ses hauts faits « .

 

Enregistrer

Mots Clés : , , ,
.