© seb hovaguimian – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Palais de Justice de Marseille à visiter

 

 

 

 

 

Situation du Palais de Justice de Marseille

 

 

 

 

Histoire du Palais de Justice de Marseille

 

 

  • 17431747. Construction du 1er Palais de Justice, place Daviel, entre l’Hôtel de Ville et le quartier du Panier.
    1. Voir article Hôtel Daviel.
  • 1839. Le Préfet La Coste propose au Conseil général la construction d’un nouveau Palais sur l’emplacement de l’Hôtel Daviel devenu trop étroit.
  • 1856. 15 décembre. La décision de transférer le Palais de Justice à la Place Monthyon est prise par le Conseil général.
    1. Le terrain de la Place Monthyon est cédé par la Ville de Marseille.
    2. Le terrain porte le nom de Jean-Baptiste de Montyon, intendant de Provence au 18e s.
    3. Les plans sont réalisés par l’architecte Auguste Martin (18181877).
  • 1862. 4 novembre. Inauguration du nouveau Palais de Justice.
    1. Mgr. Patrice Cruice, évêque de Marseille, célèbre une messe dans une salle d’audience.
    2. M. Mourier, procureur impérial, prononce le discours inaugural.
    3. Edouard Luce, Président du Tribunal Civil prononce également un discours.
  • 1933. L’architecte Gaston Castel signe le Palais annexe.
    1. Les Pomones (divinités romaines des jardins et des fruits) allégoriques des frises de la façade sont l’œuvre d’Antoine Sartorio, collaborateur de Gaston Castel.
    2. 1987. Tribunal de Grande Instance édifié avec des parois de verre réfléchissant.
  • 20132015. Fermeture au public pour travaux de rénovation.
    1. Les juridictions sont déplacées à la Caserne du Muy.

 

 

Architecture et bâtiment du Palais de Justice de Marseille

 

 

Extérieurs du Palais de Justice

 

  • Style néoclassique.
  • Dimensions. 57 m de long et 54 m de large.
  • Portail antiquisant d’ordre ionique.
    1. Perron de 25 marches.
    2. Six colonnes surmontées d’un fronton triangulaire.
    3. Fronton portant l’allégorie de la Justice du sculpteur Eugène Guillaume :
      1. A sa droite La Force et dans l’angle Le Crime accroupi.
      2. A sa gauche, La Prudence et l’Innocence.
    4. Sous le porche deux autres sculptures d’Eugène Guillaume : la Justice Répressive et la Justice Protectrice.
    5. 2 statues placées aux angles rentrant du péristyle.
      1. Œuvres du sculpteur Joseph Marius Ramus, les statues représentent la Prudence et la Force.
  • Une verrière octogonale domine la salle des pas perdus.
  • Façade postérieure, rue Grignan.
    1. Fronton sculpté par Emile Aldebert avec les armes napoléoniennes et deux lions.
  • Façades latérales avec frontons, œuvres du sculpteur Pierre Travaux.
    1. A l’Est, rue Breteuil, le fronton illustre la Fermeté et la Modération.
    2. A l’Ouest, rue Emile Pollak, le fronton représente la Sagesse et la Vigilance.

 

Intérieurs de Palais de Justice

 

  • Salle des pas perdus.
    1. Forme carrée de 16 m de côté.
    2. 16 colonnes de marbre rouge du Languedoc supportant une galerie.
    3. Voussures de 4 côtés inégaux divisés chacun en 4 petits caissons et un grand caisson. François Gilbert signe les décorations.
      1. Chaque grand caisson représente un législateur majeur : Solon, Justinien, Charlemagne, Napoléon 1er.
      2. Chaque petit caisson illustre des juristes liés à chacun des 4 législateurs.
        1. Solon : Anacharsis – Brias – Epiménide – Thalès.
        2. Justinien : Dorothée – Thallèle – Théophile – Tribonien.
        3. Charlemagne : Alcuin – Angilbert – Anségise – Eginhard.
        4. Napoléon 1er : Bigot de Préameneu – Cambacérès – Portalis – Tronchet.
      3. Les 7 qualités requises pour les magistrats sont également illustrées sur les voussures : Autorité – Droit – Eloquence – Equité – Force – Liberté – Raison.

 

 

Environnement du Palais de Justice de Marseille

 

 

  • 2015. Le Palais de Justice accueille la 9ème Chambre Civile du Tribunal de Grande Instance, le Tribunal de Police, ainsi que les archives et les scellés du TGI de Marseille.
    1. Les locaux ont été rénovés par l’agence d’architecture marseillaise Tangram après deux ans de travaux.
  •  L’approche du Palais se fait par une vaste esplanade constituée de grands bassins, la Place Monthyon.
    1. Des arbres apportent de la fraîcheur au site.
    2. L’ensemble isole quelque peu le Palais du trafic du Cours Pierre Puget et de la rue Breteuil.
  • Accès au Palais.
    1. Parking auto Monthyon, sous l’esplanade.
    2. Métro. Station Estrangin Préfecture (ligne 1).
    3.  Bus.
      1. Arrêt Breteuil Puget. Lignes 55, 57, 60, 61, 80 et 81.
      2. Arrêt Puget Fortia. Lignes 54, 55, 60, 61, 80 et 81.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés :
.