Sivergues © Malifotolia- Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Sivergues à visiter (84)


 

 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de Sivergues dans le département de Vaucluse.

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fêtes, manifestations…
  • Code postal. 84400.
  • Habitants. Siverguois, Siverguoises.
  • Superficie. 9,39 km2.
  • Altitude. Moyenne 597 m. Mini 430 m. Maxi 976 m aux Estrugues.
  • Population. 40 habitants (2015).
  • Coordonnées et Carte. N 43°49’37.3″ E  5°24’14.6″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Sivergues.
  • Nom.

 

 

Situation de Sivergues (84)


 

 

Communes limitrophes de Sivergues

 

 

Accès à Sivergues

 

  • RD 114 depuis Apt ou Saignon.
    1. Fin de la route en cul-de-sac.

 

Distances de Sivergues

 

 

 

La Nature à Sivergues


 

 

Reliefs, sols

 

  • Sivergues se situe dans le Massif du Luberon avec deux grands types de reliefs.
    1. Partie nord. Bas des flancs du Massif du Luberon où se mêlent ravins et plateaux.
    2. Partie sud. Le relief s’élève jusqu’à la ligne de crête du Massif du Luberon.
      1. Les altitudes les plus hautes se situent à l’extrême sud.
      2. Nombreux ravins parallèles d’orientation nord-sud avec des torrents très saisonniers.
  • Cirque de falaises autour du village.
  • Grottes.

 

Forêts, arbres

 

  • Les bois et forêts occupent l’essentiel du territoire.

 

Rivières, eau

 

  • La rivière Ayguebrun marque la limite nord de la commune de Sivergues.
    1. Plusieurs ruisseaux l’alimentent depuis les hauteurs du Massif du Luberon sur son flanc nord.
    2. L’Ayguebrun ou Aigue Brun est un affluent droit de la Durance, donc un sous-affluent du Rhône.
    3. Le cours d’eau est classé en Première Catégorie pour la pêche.
    4. Longueur. 22,8 km.
    5. Source.  Au-dessus de la Combe de Bade Lune, dans les Baumes, à 700 m d’altitude.
    6. L’Ayguebrun coule globalement du nord-est vers le sud-ouest.
  • D’autres ruisseaux traversent la commune sur le versant sud du Luberon.
  • Source de la Baume de l’Eau.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  

Lavandin et Miel. © Fotolia.com.

 

  • Quelques terres agricoles au niveau des plateaux au nord.
  • Culture du lavandin.
  • Production de miel
  • Production de Vins de pays d’Aigues.
  • Élevage ovin et caprin.

 

Activités dans la nature

 

  • Chasse.
  • Randonnées équestres.
  • Randonnées pédestres.
    1. Passage du GR9.
  • VTT et cyclisme.

 

 

Histoire de Sivergues


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • 5e s. La femme de saint Castor et six compagnes y auraient fondé un couvent.
    1. Le nom du village pourrait s’expliquer par la présence de ces 6 vierges : Sex Virgae est cité en 1067 et Siuergia en 1200.
    2. Une autre hypothèse fait remonter le nom de Sivergues au latin Severaticum.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Seigneurie des Simiane et des Bot liée à celle des Saignon.
  • 12e s. Les Comtes de Forcalquier possèdent Sivergues.
    1. Création d’un castrum dans un espace vierge de toute occupation humaine.
  • 1209. Perte de l’indépendance du Comté de Forcalquier à la mort du Comte Guillaume II.
    1. Guillaume de Sabran, neveu de Guillaume II entre en longue lutte avec Raimond Bérenger IV, Comte de Provence.
    2. 1220. 29 juin. L’accord de Meyrargues accorde Sivergues à Guillaume de Sabran jusqu’à sa mort vers 1250.
  • 13e s. Edification de l’église primitive Saint-Trophime.
  • 14e s. Seigneurie des Pontevès.
  • 1481. Mort du roi René. Siverges et le Comté de Provence sont incorporés au Royaume de France sous le titre de « Province Royale française« .
  • 1501. 7 à 8 familles de Vaudois viennent s’installer sur le terres à la demande du seigneur.
  • 1545. Plusieurs villages vaudois, parmi lesquels Sivergues, subissent la dure répression infligée par Jean Maynier, baron d’Oppède.
  • 18e s. Seigneurie des Gallifet.
  • 1793. 136 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 1841. 86 habitants.
  • 1936. 35 habitants.
  • 1954. 16 habitants.
  • 2015. 40 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Sivergues


 

 

 

Site occupé par les Templiers. Présence de Vaudois© Fotolia.com – Verlinden.

 

 

  • Village formé de quelques maisons anciennes blotties dans un vallon boisé sur un escarpement, en bout et en contrebas de sa route d’accès.
  • Dans la falaise, ensemble troglodytique habité au 17e s.
  • Nombreuses cabanes en pierre sèche ou bories.
  • Bel appareil des restanques en petites pierres.
  • Ruines d’un château médiéval.
    1. Au Castellas. Sur une éminence.
    2. Site fortifié attribué aux Templiers.
  • Ruelles du village en calade.
  • Escalier sur voûte.
  • Belle maison médiévale restaurée.
  • Cimetière vaudois.
    1. 30 à 40 mn de marche depuis le village.
  • Plusieurs tombes rupestres (creusées dans le roc) aux Cros et au Domaine de Paris.

 

 

Monuments chrétiens de Sivergues


 

 

 

  • Église Saint-Pierre-et-Sainte-Marie.
    1. Fin 16e s.
    2. Façade simple avec un oculus.
  • Temple protestant.
    1. Sur une hauteur au nord du village.
    2. 19e s.
  • Ruines de la petite église Saint-Trophime.
    1. Au Castellas.
    2. 12e s. Style Roman. Simple façade avec oculus.

 

 

Célébrités liées à Sivergues


 

 

  • Bosco (Henri).  Avignon – Nice  (87 ans). Romancier français
    1. Henri Bosco décrit le site dans son roman Le Trestoulas, avec une interprétation poétique.
      1. « C’est bougrement perché Sivergues ! et perdu au diable... ».
  • Lazard (Frédéric). Sivergues, 9 mai 1862Sivergues, maison de Rocsalière, novembre 1945.
    1. Musicien. Clarinettiste réputé.
    2. Passionné de Préhistoire.
      1. Fouilles dans le Pays d’Apt, notamment le Plateau des Claparèdes.
      2. 1903. Fouilles de la Baume Croupatière ou Grotte Saint-Gervais, à Bonnieux.
      3. 1904. Création d’une société de préhistoriens ouverte sur toute la France : Société Préhistorique de France.
    3. Très impliqué dans l’histoire locale et la numismatique.
      1. 1943.  Publication de Les environs d’Apt préhistorique. Étude sur le vallon de Buoux, le versant nord du Luberon et le plateau des Claparèdes, aux points de vue préhistorique et archéologique, aux éditions Rullière d’Avignon.
    4. Pendant 40 ans maire de Sivergues.
    5. 1960. 9 avril. Son fils Albert Lazard, fait don des 6 000 pièces de sa collection au Musée d’Apt dont l’une des salles porte désormais le nom du préhistorien.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Sivergues


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.