Cucuron. © juli84 – Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Cucuron à visiter (84)


 

 

 

  • Code postal. 84160.
  • Habitants. Cucuronnais, Cucuronnaises
  • Superficie. 32,68 km2.
  • Altitude. 375 m (minimum 235 m – maximum 1.105 m)
  • Population. 1 786 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 46′ 27″  E  5° 26′ 22″Cliquer sur le lien pour voir la carte de la commune de Cucuron.

 

 

Nom de Cucuron


 

 

  • Appellation en provençal :
    1. Cucuron selon la norme classique.
    2. Cucuroun selon la norme mistralienne.
  • Plusieurs »pistes » expliquent le nom de la commune.
    1. Racine pré-indo-européenne Kuk désignant une montagne élevée ou une éminence arrondie.
    2. La tradition locale. fait remonter le nom à Jules César.
      1. Voyant des habitants courir, le général romain aurait posé la question Cur Currunt ? Où courrent-ils ?
  • Communes portant des noms similaires ou proches.
    1. Coucouron (Ardèche).
    2. Cuguron (Haute-Garonne).
    3. Cuqueron (Pyrénées-Atlantiques).
  • Historique.
    1. 11e s. Castro Cucurone et Castro Cucuro.
    2. 12e s. In territorio Cucuronis et De Cucurun.
    3. 16e s. Cucuron.

 

 

Situation de Cucuron (84)


 

 

 

Communes limitrophes de Cucuron

 

 

Accès à Cucuron

 

 

Distances de Cucuron

 

 

 

La Nature à Cucuron


 

 

  • Cucuron se situe au sud du massif du Luberon.
    1. Voir articles Territoire du LuberonVilles et Villages du Luberon.
  • La majeure partie du territoire communal comprend le versant nord de la vallée d’Aigues qui s’incline en pente douce vers le sud.
  • La partie la plus au sud est occupée par la plaine alluvionnaire fertile de la Durance.
  • Point le plus élevé du territoire communal sur la crête du Luberon : 1 040 m.
    1. Le village lui-même culmine à 375 m.
    2. La colline sur laquelle se situe le village est constituée de safre.
  • Le village est entouré d’espaces agricoles :
    1. Coteaux de vignes.
    2. Cultures maraîchères.
    3. Cultures céréalières, blé pour l’essentiel.
    4. Friches agricoles.
    5. La formation de parcelles agricoles « en lamelles » est un héritage des villæ de l’époque gallo-romaine.
      1. 2 villæ ont été l’objet de fouilles.
  •  Cucuron est intégrée au périmètre de la Réserve Naturelle Géologique du Luberon.
    1. Proximité de sites fossilifères exceptionnels.

 

Cours d’eau

 

  • La commune est traversée par des torrents qui l’irriguent.
    1. Torrent du Vabre.
    2. Torrent de l’Ermitage qui irrigue le village.

 

Arbres

 

Cucuron-Platanes.-Verlinden

Platanes du bassin © Verlinden.

 

 

Histoire de Cucuron


 

 

 

Cucuron-Toits-Verlinden

Belle unité d’architecture © Verlinden.

 

 

Préhistoire

 

  • Néolithique. Présence humaine attestée au lieu-dit Le Castelas, site de l’ancien village médiéval.

 

Antiquité

 

  • Le site correspond au territoire du peuple des Dexcivates, établis sur les rives de la Durance.
    1. Les sépultures des Conques, trouvées sur le territoire, sont liées à ces peuples.
  • 1er s. av. J.-C. – 1er s. ap. J.-CMausolée de Pourrières ou Mausolée de Cucuron.
    1. 1970. Découverte lors de fouilles au quartier de Pourrières, au nord-est du village.
    2. Témoignage de l’assimilation rapide de la population locale et de la puissance des grandes familles gallo-romaines de la Gaule narbonnaise.
      1. Implantation de villæ sur les sols fertiles.
      2. Villa de Viély fouillée dans un secteur proche de Cabrières-d’Aigues :
        1. Segment de portique et amorce de pièces.
        2. Graffitti représentant un bateau de commerce maritime.
      3. Nécropoles et mausolée.
    3. Exposition du résultat des fouilles dans l’excellent Musée Marc Deydier dans le village de Cucuron.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Construction d’un castrum sur la colline par la famille de Reillanne-Valence.
  • 11e s. Basses du village actuel.
    1. 1024. Citation de castrum cucurone.
  • Succession des seigneurs ;
    1. 12e s. Les Sabran.
      1. Le fief relève du comté de Forcalquier.
      2. 1209. Le comté perd son indépendance à la mort de Guillaume II.
        1. Guillaume de Sabran, l’un de ses neveux, essaie de relever le comté.
      3. 1220. 29 juin. Après une dizaine d’années de luttes, Guillaume de Sabran signe à Meyrargues un accord avec Raimond Bérenger IV, comte de Provence et héritier du comté de Forcalquier.
        1. Au titre de cet accord, Cucuron lui est attribué.
    2. Les Castillon.
    3. Les Oraison en co-seigneurie.
    4. Fin 18e s. Les Bruni de la Tour-d’Aigues.
  • Création d’un Consulat : des consuls ont les fonctions de basse-justice et de police.
  • 1501. Expulsion d’une communauté juive.
  • Accueil de Vaudois.
  • 1534. L’archevêque d’Aix-en-Provence fait exécuter une dizaine d’hérétiques parmi lesquels des habitants de Cucuron.
  • Au moment des Guerres de Religion, Cucuron est majoritairement catholique.
  • 17201721. Cucuron est fortement touché par l’épidémie de peste partie de Marseille.
  • 19e s. Important exode rural.

 

Epoque contemporaine

  • Nouvelle dynamique démographique.
    1. 1866. 1803 habitants.
    2. 1901. 1201 habitants.
    3. 1936. 949 habitants.
    4. 1946. 1029 habitants.
    5. 1975. 1206 habitants.
    6. 1999. 1792 habitants.
    7. 2011. 1820 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Cucuron


 

 

Cucuron.-Plan-d'eau.-P.-Ver

Bassin de l’étang © Verlinden.

 

 

  •  Bassin de l’étang.
    1. Bassin quadrangulaire.
    2. Début du 16e s.
    3. Situé au nord du village : il alimentait un moulin banal.

 

 

Cucuron-3.-Verlinden

Cloche du Beffroi © Verlinden.

 

 

  • Enceinte médiévale.
    1. Portes et tours visibles,
    2. 13e s – 16e s. Beffroi, ou « tour de l’horloge » .
    3. Trois enceintes successives entourèrent la ville durant le Moyen Âge.

 

 

Cucuron.-Donjon.-Verlinden

Donjon de Cucuron © Verlinden.

 

 

  • Ruines du château et caves creusées dans le safre.

 

 

Cucuron.-Tour.-P.-Verlinden

Ancienne tour de défense © Verlinden.

 

  • Restes d’une tour quadrangulaire.
    1. 14e s.
    2. Dite « tour Saint-Michel ».
  • Moulin à huile.
    1. 16e s.
    2. Dans une grotte creusée sous les remparts au sud du village.
  • Cave coopérative vinicole.
  • Bibliothèque municipale.
  • Cinéma « Le Cigalon ».
    1. Environ 100 places.
    2. Le cinéma propose chaque semaine de nombreux films originaux aussi bien en français qu’en version originale.
  • Pavillon de Galon et son jardin portant le label « jardin remarquable ».

 

 

Monuments chrétiens de Cucuron


 

 

Cucuron.-Eglise.-P.-Verlind

Eglise Notre-Dame-de-Beaulieu © Verlinden.

 

 

Cucuron.-Eglise-2.-Verlinde

Portail et clocher de l’église © Verlinden.

 

 

  • Église paroissiale Notre-Dame-de-Beaulieu.
    1. En partie de style roman provençal (13e s.), en partie de style gothique.
    2. Cette église abrite un orgue historique, construit entre 1786 et 1788 par Pierre Duges à partir d’un orgue beaucoup plus ancien (1614) dû à Pierre Marchand. L’orgue actuel a été restauré entre 1975 et 1983 par Patrice Bellet.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir.
    1. Premier art roman.
    2. Autrement appelée l’Ermitage.
    3. C’est à l’origine un petit sanctuaire de pèlerinage, annexe de la paroisse, cité dans quelques testaments à partir de 1292.
    4. Il ne reste de la chapelle romane que le cul de four et la dernière travée transformés plus tard en habitation.
    5. Début 17e s. la chapelle entretenue par une confrérie qui y fait construire un clocher en 1602, un ermitage en 1613 et une nouvelle nef entre 1614 et 1620.
    6. La chapelle devient propriété communale après la Révolution.
    7. 1957. La chapelle est restaurée.
    8. Milieu des années 70. Nouvelle restauration.

 

 

Musées de Cucuron 


 

 

  • Musée Marc Deydier.
    1. Du nom d’un érudit cucuronnais (collections archéologiques gallo-romaine et néolithique, ethnographie locale).
    2. Salle des outils agricoles.
    3. Remarquable fond gallo-romain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.