Citations sur l’Automobile : Propos-Mobiles


Citations sur l’automobile © Gerhard G – Pixabay.com

 

  • A l’attention des passionnés, des sportifs, des cadres, des hommes de lettres, étudiants et de tous les autres (Patrick VERLINDEN).
    1. Ce chapitre est dédié à tous ceux qui l’ont écrit.

 

Citation sur l’Automobile : Propos-Mobiles


 

  • Ce chapitre de Provence 7 n’est pas uniquement un recueil de citations propres à l’automobile. En réunissant les dates et les certitudes, les affirmations et les interrogations, les louanges et les critiques de  ses créateurs, de ses observateurs et des ses usagers, il enregistre les pensées extrêmes souvent formulées au cœur des émotions les plus intenses :
    1. Propos de « pilotes -gladiateurs » sur la victoire ou la défaite, la vie et la mort, la vocation et la retraite.
    2. Propos d’industriels-managers sur la façon de diriger les hommes et les combats des pays et des continents.
    3. Propos de designers sur la ligne et le style.
    4. Propos de techniciens amoureux de performances et de chiffres.
    5. Propos de fils se souvenant de leur père, d’adultes regrettant l’enfance qu’une simple odeur d’huile de moteur suffit à réveiller.
    6. Propos d’amoureux, de dragueurs qui placent dans le cheval-vapeur un moyen de conquête.
    7. Propos de fétichistes qui voient dans l’automobile la fin de leurs pulsions.
    8. Propos de non-conducteurs, idéalistes absolus.
    9. Propos de ceux qui détestent l’automobile
  • Passion et Réalisme poussés à l’extrême… Quoi de surprenant dans un domaine où les objets se nomment : ATALANTE – CIVIC – CORVETTE – DS – ESPACE – IMPALA – JAGUAR – LEGEND – MUSTANG – MYTHOS… ou simplement 405, T, 750i, 200D…

 

  • « Les chars d’acier étincelants feront rage sur la route, se défiant, se dépassant l’un l’autre. Ils brilleront comme des torches. Ils courront comme des éclairs. « 
    1. Ancien Testament. Chapitre 2, 4. de Nahum. Les Premiers Fous du Volant. Joëlle de Syon. Edition Clairefontaine.

 

Accessoires
  • On use trop de main d’œuvre et de matière pour produire du clinquant et des bibelots. Tous ces objets ne sont faits qu’afin d’être vendus et achetés que pour être possédés. Ils ne rendent aucun service au Monde et pour finir deviennent des déchets, tout comme leur acquisition ne représentait qu’un gaspillage.
    1. Henry Ford.
Accidents
  • Johnson (le Président des Etats-Unis) n’a pas hésité à déclarer que les accidents de la route coûtaient au pays beaucoup plus que la guerre du Vietnam.
    1. Jacques Sallebert. Journaliste.
Alfa Romeo
  • Je quittais Alfa de façon à pouvoir montrer aux gens d’Alfa de quoi j’étais fait ». 
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Robert Laffont. 1964.
  • Lorsqu’en 1951, Gonzales, sur Ferrari pour la première fois dans l’histoire de nos confrontations directes a laissé derrière lui la 159, évolution de la 158, et toute l’équipe Alfa Romeo, j’ai pleuré de joie. Mais à mes larmes d’enthousiasme étaient mêlées des larmes de douleur car je me dis en moi-même : je viens de tuer ma mère…
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Robert Laffont. 1964.
Allemagne de l’Est
  • Les Allemands de l’Est ne rêvaient pas de Liberté mais de Mercedes.
    1. Wolinski. La Morale. Le Cherche Midi. 1992.
Ambition
  • Mon ambition finale, c’est de retourner un jour m’occuper de la ferme en Finlande.
    1. Juma Kankkunen. Champions. Jean-Paul Renvoizé. Editions Sport Auto Promotion.
Amende
  • Ne pas dépasser les 30 km/h, car la police circule à bord d’une voiture qui ne peut pas dépasser cette vitesse; lorsqu’elle est doublée par une autre voiture, elle en note le numéro et inflige une amende élevée.
    1. Motor und Sport. 1920. Cité par Paul Simsa BMW. EPA 1983. Page 19.
Amérique.
  • L’intelligence de la société américaine réside toute entière dans une anthropologie des mœurs automobiles – bien plus instructives que les idées politiques. Faites 10 000 miles à travers l’Amérique et vous en saurez plus long sur le pays que tous les instincts de sociologie ou de science politique réunis.
    1. Jean Baudrillard. Amérique. Page 55.
  • Par l’estuaire de l’Hudson, l’auto américaine se répand dans le Monde, instrument d’évasion, outil de vitesse, qui, après avoir libéré les Etats-Unis, brise le puritanisme, volatilise l’épargne, démolit la famille, tourne la loi, mène la terre vers les catastrophes et les belles aventures.
    1. Paul Morand. New York. 1929.
  • Je voulais avant tout rendre l’automobile américaine plus longue et plus basse, au moins d’aspect, sinon en réalité.
    1. Harley Earl. General Motors.
Amitié
  • Non ce n’est pas un ami, c’est une vieille habitude.
    1. Gianni Agnelli (Fiat). A propos d’un ami… Page 240.
Amour
  • Tomber amoureux, c’est bon pour les bonnes.
    1. Gianni Agnelli. 6 octobre 1987. page 432.
  • Je suis persuadé que quand un homme dit à une femme qu’il l’aime, il entend simplement qu’il la désire, et que le seul amour total en ce Monde est celui d’un père pour son fils.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies terribles. Robert Laffont. 1964.
Angleterre
  • Je suis Anglais, j’adore l’Angleterre, j’aimais piloter pour des écuries anglaises, j’ai conduit pour l’ANGLETERRE jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de voiture anglaise disponible.
    1. Stirling Moss. L’Automobile Magazine. Février 1991. Page 169.
Années 10-30
  • Les voitures des années 1010-1930 : Ce que j’aime par dessus tout dans les voitures de cette époque, c’est leur intégrité, leur loyauté, la mentalité des constructeurs aussi.
    1. Phil Hill. Champion. L’Automobile Magazine. Avril 1990.
Années 60′
  • Je crois que ce qui caractérise avant tout les années 60, c’est le plaisir de conduire quasi physique.
    1. Jean-Pierre Beltoise (Pilote). 1960. Les Années de Chrome. p 102.
Années 70′
  • Moi, je suis un pilote des années 70, une période intermédiaire entre l’hyper-professionalisme actuel, prolongement logique de l’évolution des mentalités créée par Jacky Stewart, et les gentlemen drivers.
    1. James Hunt. L’Automobile Magazine. Septembre 1990. p 106.
  • Je crois que la F1 que j’ai connue a disparu à jamais. Elle est devenue trop commerciale. On ne s’amuse plus autant dans les Paddocks.
    1. Chris Amon. L’Automobile Magazine. Décembre 1989. p 124.
Années 90′
  • C’est vrai je fais partie d’une génération de pilotes que je qualifierai de besogneuse : pour nous tout a été difficile. Bous avons été de l’après période très faste des ilotes français de la génération Laffitte et Prost…
    1. Jean-Philippe Alliot. Auto Hegdo. 1991.
Anti-Automobiles et Anti-Automobilistes
  • Le dernier Salon où l’on tue.
    1. François Nourissier.  Académie Goncourt. Autographies. Albin Michel. p 58.
  • Jadis les bons brigands sur les routes tuaient moins de monde que les gavés qui y font aujourd’hui du 50 et même du 90 en Auto. Ils étaient du reste bien plus excusables devant l’Humanité et sentaient, je pense moins mauvais (…) Sus à ces bouffis là.
    1. Pierre Loti. Ecrivain. Académicien. Dans Premiers fous du volant de Joëlle de Syon. Page 51.
  • Vos voitures sont bien laides et sentent bien mauvais.
    1. Felix Faure. Président de la République s’adressant au marquis de Dion.
  • D’une conversation que j’eus récemment avec le sympathique président de la Chambre Syndicale des ramasseurs de crottin de cheval du département de la Seine, il résulte que l’état de ces braves gens commence à devenir singulièrement précaire. Les causes, vous les devinez n’est ce pas ? Bicyclettes et automobiles, voilà les coupables ! Car ne commettons pas la puérilité de le nier : le cheval se meurt, messieurs le cheval est mort, et, désormais la plus noble conquête de l’homme, c’est le tricycle à pétrole De Dion et Bouton.
    1. Alphonse Allais. Automobiles Classiques. N°25. Avril-Mai 1988. p. 14.
  • Rien n’a plus favorisé les sentiments socialistes dans ce pays que l’usage des automobiles. Pour l’homme de la rue, elles sont le symbole de la richesse arrogante avec tout ce que cela comporte d’indépendance et d’insouciance.
    1. Woodrow Wilson. Président des Etats-Unis.
  • Attendu que de Dion ne se contente pas d’entretenir des équipages dont le luxe pourrait être légitimé par sa situation de fortune. Attendu qu’il se livre à l’acquisition de voitures mécaniques pour lesquelles il témoigne d’une prédilection qu’on pourrait qualifier d’enfantine, peu admissible chez un homme normalement pondéré, il est urgent de prendre vis-à-vis d’Albert de Dion des mesures conservatoires…
    1. Jurisprudence de 1885.
  • Ces hommes qui se déplacent vite, et souvent, ne savent plus remuer, nous savons déjà combien l’usage de la voiture atrophie les membres inférieurs.
    1. Vance Packard « Une Société d’Etrangers ». Préface Alfred Sauvy. Calmann-Levy. Page 9.
  • Nous devons proscrire les voitures des villes.
    1. Pehr Gyllenhammar. Patron de Volvo. Le Point 996. Page 97. 19 octobre 1991.
Apprendre
  • J’en arrivai à la conclusion que c’était une erreur de passer une vie entière dans une seule firme pour quelqu’un qui voulait apprendre : pour apprendre, il faut circuler et ne pas garder toujours la même situation.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. 1964. Marabout Service. Page 37.
Argent
  • Aujourd’hui, l’argent a rendu fou tout le monde. Des pilotes comme Jackie Stewart et Alan Jones ont fait, malheureusement, beaucoup d’adeptes. Ce sont plus des tiroirs caisses que des pilotes.
    1. John Surtess. Pilote. L’Automobile Magazine. Mars 1990. Page 114.
  • L’Argent ne m’intéresse pas. Quand j’étais pilote, j’avais une Bentley uniquement par provocation.
    1. Johny Servoz-Gavin. Pilote. L’Automobile Magazine. Mai 1990. Page 146.
  • Si quelqu’un venait à moi, quelqu’un dont je sache qu’il vaut des millions et qu’il me dise « voici un chèque signé, remplissez-le comme il vous plaira mais ne gagnez pas demain ». Je ne pourrais pas le faire. Non parce que je suis un saint, non parce que je suis incorruptible, mais parce que cela me mettrait hors de la course automobile, cela achèterait ma vie et elle vaut plus que de l’argent« .
    1. Stirling Moss. Pilote. Mes Bolides et Moi. Flammarion 1964.
  • Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, il ne fait que manipuler l’argent : c’est le produit qui paye les salariés.
    1. Henry Ford. The Executive’s Quotation Book edited by James Charlton.
  • Je considère que nous faisons un métier difficile et très exigeant à beaucoup d’égards. Le salaire d’un pilote, c’est surtout la reconnaissance de ses qualités.
    1. Ayrton Senna.
Art
  • L’Art est ce qui me fait sortir des problèmes quotidiens. Il me suffit de passer une demi-heure dans une bonne galerie et j’oublie tout.
    1. Gianni Agnelli. Interview. 23 janvier 1989. Page 417.
  • Ma Bugatti est plus belle que toutes les œuvres d’art.
    1. Derain. Peintre.
  • Comme toute œuvre d’art, l’automobile doit susciter une émotion, faire vibrer une corde intérieure. On achète une voiture sur un coup de cœur. Même si, à posteriori, on justifie son choix par un discours rationnel.
    1. Francesco Sommariva. PDG Alfa Romeo France. Beaux Arts. Hors Série 1987.
  • Une œuvre d’art doit être significative de son époque… Le Beau est partout… la beauté moderne se confond presque toujours avec la nécessité pratique… La voiture automobile qui, par la nécessité de la vitesse, s’est abaissée, allongée, centrée est parvenue à un rapport équilibré de lignes courbes et horizontales, né de l’ordre géométrique.
    1. Fernand Léger. Peintre. Automobiles Classiques N°25. Avril-Mai 1988. Page 27.
Automobile
  • Le seul de ses biens, après tout, qui lui permette une heure par jour de redevenir physiquement le solitaire qu’il est de naissance.
    1. Françoise Sagan. Avec mon meilleur souvenir. Gallimard 1984.
  • Même si les automobiles disparaissent complètement, il restera les voitures de sport. Le cheval de trait a pratiquement cessé d’exister, par contre, les chevaux de course sont plus nombreux aujourd’hui qu’ils ne l’ont jamais été ».
    1. Ferdinand Porsche. Les Grandes Marques : Porsche. Avant-Propos.
  • Une automobile, c’est d’abord un rêve.
    1. Enzo Ferrari. Automobiles Classiques. N°31. Avril/Mai 1989.
  • Je crois que l’automobile est aujourd’hui l’équivalent assez exact des Grandes Cathédrales Gothiques, je veux dire une grande création d’époque (….) pour un peuple entier qui s’approprie en elle un objet parfaitement magique.
    1. Roland Barthes. 1957.
  • Notre époque connaît le privilège d’avoir inventé…. et de toutes pièces… un nouvel animal. On dit « antédiluvien » on dira « antéautomobile ». Les dinosaures ont disparu. L’automobile est apparue.
    1. Alphonse Boudard. Automobiles Classiques. N°36 Février/Mars 1990. p. 20.
  • L’Automobile m’est apparue très vite comme un symbole d’indépendance et de liberté. Elle constitue également un moyen de solitude.
    1. Philippe Bouvard. Carte Blanche à …
  • Elle m’est plus chère, plus utile, plus remplie d’enseignements que ma bibliothèque, où les livres fermés dorment sur leurs rayons, que mes tableaux, qui, maintenant, mettent de la mort sur les murs tout autour de moi, avec la fixité de leurs ciels, de leurs arbres, de leurs eaux, de leurs figures…. Dans mon automobile j’ai tout cela, plus que tout cela, car tout cela est remuant, grouillant, passant, changeant, vertigineux, illimité, infini…
    1. Octave Mirbeau. Ecrivain. Automobiles Classiques N°25. Avril-Mai 1988.
  • L’automobile a changé nos tenues vestimentaires, nos habitudes, nos comportements sociaux, la façon de prendre nos vacances, la forme des viles, les comportements d’achats des consommateurs, nos goût usuels et les positions dans les rapports sexuels.
    1. John Keats. The Insolent Chariots. Chapitre 1. Penguin. Page 181.
  • Au moment où l’on affichait la mobilisation nous comprîmes, mon camarade et moi, que la petite auto nous avait conduits dans une époque nouvelle. Et bien qu’étant tous deux des hommes mûrs, nous venions cependant de naître.
    1. Apollinaire « Calligrammes ». Automobiles Classiques N°25. Avril-Mai 1988.
  • L’automobile. Non pas la petite voiture d’usage quotidien à laquelle on ne demande que de rouler tant bien que mal, mais la voiture de race, symbole de succès, affirmation de la personnalité, domination du Monde, agrandissement de soi-même, instrument d’aventures, emblème, en somme, du bonheur codifié de notre temps.
    1. Dino Buzatti. « Le K ». Editions Laffont 1967. Page 197.
  • Si on voulait désigner un objet se mouvant par lui-même en s’en tenant à une seule langue, on aurait dû le baptiser « autorinette » si l’on empruntait la grecque, ou « ipsomobile » si l’on requérait la latine.
    1. G. de Pawlowsky. La Suisse Sportive. Les Premiers fous du volant. Joëlle de Syon.
Automobilistes
  • Le parti le plus puissant de France n’étant pas celui des contribuables mais celui des automobilistes, on imagine ce que serait sa mobilisation.
    1. François Nourissier.  Académie Goncourt. Autographies. Albin Michel. p 167.
  • … et disparaissait dans un bruit énorme, son échappement libre faisant comprendre que le repos de deux douzaines d’habitants est bien le dernier de ses soucis quand il erre gaiement à l’aventure.
    1. F. Scott Fitzgerald. Eclats du Paradis. Editions Julliar.
Bagnole
  • J’aime l’automobile, je déteste la bagnole.
    1. Denis Tillinac. Ecrivain. Automobiles Classiques N°17. Décembre 86/Janvier 97 page 12.
Banques
  • Autrefois le monde de la Finance servait à soutenir celui des affaires. C’était d’ailleurs sa seule raison d’être (…) à présent, c’est l’inverse. Les corporations sont les jouets du marché financier.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press.
  • C’est une vieille coutume des financiers que ceux à qui l’on prête sont ceux qui n’en ont pas besoin.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Marabout Service. page 139.
  • C’est par l’atelier qu’il faut financer une entreprise industrielle, non par la banque. Pour moi, une banque est surtout un établissement sûr et commode pour tenir son argent en réserve, mais je trouve mieux que l banquier me serve des intérêts que de lui en servir moi-même.
    1. Henry Ford. Ma Vie, Mon Œuvre.
Bataille Commerciale / Mondialisme
  • Dans la bataille mondiale de l’Automobile, il y a un constructeur de trop en Europe et il se situe en France.
    1. Daniel Goeudevert. VW. Le Figaro 11 décembre 1990.
  • Ceux qui ne participent pas à la globalisation du marché automobile mondial sont perdus d’avance.
    1. François Castaing (né à Marseille en 1945). Vice-Président Chrysler. L’Automobile Magazine. Février 1990.
Bible
  • La lecture de la Bible a changé ma vie. Je m’identifie à cent pour cent à ce que je lis. 
    1. Ayrton Senna. L’Automobile Magazine. Février 1990.
Bonheur
  • L’homme a deux sources de bonheur. Un mariage heureux ce qui veut dire une maison heureuse, et la satisfaction du travail bien fait.
    1. Donald Campbell. Détenteur de Records du Monde de Vitesse.  Bluebirds. Gina Campbell. New English Library 1988.
Boutsen (Thierry)
  • Peut-être lui manque t-il un soupçon de haine dans cet univers où les altruistes sont rares ?
    1. Xavier Chimits. Les Grands défis de la Formule 1. Larousse.
Bruit
  • Le petit bruit est non seulement l’occasion de vérifier qu’un couple est à bout de souffle, qu’un garagiste est un daim, que la France (ou l’Italie, ou l’Allemagne…) n’est plus ce qu’elle était, mais encore la promesse d’un proche avenir de doutes, des pannes, de retards, de temps perdu, de vie gâchée…
    1. Anonyme.
  • Le bruit des moteurs, c’est formidable. Ça hure. Ça gueule (…). Le bruit des moteurs je trouve ça beau.
    1. Béatrice Dalle. Actrice. Au Grand Prix de Mexico 1991. Auto Moto Septembre 1991. Page 7.
Caractère
  • C’est au travers de la vie d’un jeune homme, qui se démène pour amorcer sa carrière, que se forme son caractère, que se profile l’homme qu’il sera pour le restant de ses jours.
    1. Juan Manuel Fangio. Fangio Stirling Moss. EPA 1991.
Casse – Ferraille – César
  • Après l’Académie, j’étais trop pauvre pour acheter des matériaux nobles ou faire fondre des pièces en bronze, alors, j’ai atterri dans les casses. Je récupérais les plaques de métal que j’assemblais une à une.
    1. César. Sculpteur. Automobiles Classiques N°17 Décembre 1986 – Janvier 1987. Page 112.
  • Lorsque toute une équipe, et même beaucoup plus, toute une firme s’investit avec autant de ferveur dans un objectif dont le support est une voiture, objet de soins énormes, porteuse d’inquiétudes, d’espoirs, d’ambitions et d’émotions intenses et que cette voiture permet d’accéder à un titre mondial, elle devient plus qu’un objet précieux. Dans ces conditions, voir une 205 Turbo 16 finir sa vie sur un tas de ferraille, tordue, rouillée et abandonnée, parce qu’elle a été accidentée, en devient insupportable. C’est ainsi que m’est venue l’idée de confier ces 205 Turbo 16 irrécupérables pour la course au sculpteur César.
    1. Jean Todt. Directeur de Peugeot Talbot Sport. Automobiles Classiques N°17. Décembre 1986 – Janvier 1987. Page 112.
Ceinture
  • Maintenant que les passagers des véhicules sont ligotés sur les sièges arrières comme ils l’étaient pour les sièges avant, il ne reste plus qu’à inventer la ceinture pour piéton. Reste à déterminer à quoi on le fixera. A un bec de gaz ? A une façade d’immeuble ? Difficile car on interdirait tout mouvement au piéton. Je suggère donc, qu’on l’attache à un autre piéton. Et de préférence à un piéton de sexe opposé, afin de faire remonter du même coup la natalité.
    1. Philippe Bouvard. Pensées. Le Cherche Midi éditeur page 177.
Chance
  • En course automobile, la chance, ça n’existe pas. La réussite oui.
    1. Jean Todt. L’Auto Journal. 1er Mai 1991.
  • En Formule 1, chance et malchance n’existent pas. Cette dernière n’est autre que la somme d’éléments ou de situations que nous n’avons pas sû pu pû prévoir.
    1. Enzo Ferrari.
Chauffeur
  • S’il est déjà pénible de na pas être riche ce n’est pas une raison de se priver de chauffeur.
    1. Alphonse Allais. Cité par Yvan Audouard dans Automobiles Classiques. Avril-Mai 1990.
  • Prenez un ours, une couverture et des lunettes, un faux-nez et une casquette de garçon de magasin et vous aurez à peu de frais un chauffeur dernier chic.
    1. Benjamin Rabier.
  • Le conducteur contemporain doit s’inspirer de la déesse Khali, il tient le volant d’une main, passe les vitesses d’une autre, baisse l’auto-radio de la troisième et décroche son téléphone avec celle qui reste.
    1. Philippe Aubert. Automobiles Classiques N°41. Décembre 1990. Page 16.
  • Pendant une heure, pendant des heures, ce sera désormais le masque de plomb de la vitesse, les paumes ensanglantées, la mâchoire durcie et l’effroyable brûlure de tablier de fer, des pédales sur les pieds, de l’arbre d’acier chaud le long du mollet.
    1. Paul Morand. L’Illustration. 6 octobre 1928.
  • Au commencement était le ciel. En ce temps là, monsieur, une voiture automobile n’était ni découvrable, ni découverte, ni cabriolet, ni roadster, c’était un plancher à ciel ouvert, quelques roues (généralement quatre) posées tant bien que mal sur la route). Le chauffeur avait la tête dans les étoiles ou les nuages, il prenait des coups de soleil et des gouttes de pluie. Puis, quelqu’un de peureux ou d’enrhumé eut l’idée saugrenue de fermer la voiture.
    1. Philippe Aubert. Automobiles Classiques N°32 Juin /Juillet 1989. Page 25.
Chef, commandement
  • Que chacun fasse ce qui le regarde et ne fasse qu’une seule chose ; (….) il faut avoir le moins d’organismes possibles, un seul chef pour chaque organisme, un seul organisme pour chaque chef.
    1. André Citroën. Page 39 .
  • C’est le devoir des chefs de prévoir le futur et de s’y préparer avec sagesse ; c’est pourquoi il est bon que chaque TOP MANAGER ait derrière lui un substitut adéquat.
    1. Gianni Agnelli. Panorama 12 décembre 1988. Page 652.
  • Il est vain de régner sur un monde de papier.
    1. Louis Renault. Interview à André Maurois. France Soir. 1936.
  • On peut être un chef sans être une vache.
    1. Pierre Lefaucheux. PDG Renault. Le Roman de Renault . Edouard Seidler. Page 42.
Chefs d’Etat, Présidents, Rois
  • Mes chauffeurs et mes aviateurs sont mes meilleurs amis. C’est à eux que je confie ma vie.
    1. Adolph Hitler. Les Voitures des Grands. Jacques Borgé – Nicolas Viasnoff.
  • ( à propos de J. Carter et R. Reagan). La sagesse veut que si un vendeur de cacahuètes ou un acteur de cinéma peuvent y arriver, tout le monde le peut.
    1. Lee Iaccocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press. Page 325.
  • Je me suis laissé dire que le Président Mitterand ne savait pas conduire lui non plus.
    1. Yvan Audouard. Automobiles Classiques. N°37. Avril-Mai 1990.
Cheval
  • Rien ne vaudra jamais deux beaux chevaux qu’on a dressés à trotter ensemble, du même pas, la patte haute et ronde, la tête bien relevée, et sur le siège, quelqu’un qui sait tenir les guides, et deux belles livrées qui font honneur à une maison.
    1. Jules Romains. Amours Enfantines. Page 83.
  • Une voiture de sport, c’est comme un cheval de course : inutile de le monter tout le temps pour l’apprécier.
    1. André Agassi. Tennisman. L’Equipe. 16 mars 1991.
Chrysler
  • Nous ne voulons pas être les plus grands – simplement les meilleurs.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press page 107.
Citroën
  • On ne peut pas parler de Citroën et de son influence dans l’histoire de l’automobile sans évoquer d’abord l’homme qui l’a créé.
    1. Jacques Calvet. PSA.
  • Citroën nous fait du bien, il nous empêche de nous endormir.
    1. Louis Renault. A. Citroën. Jacques Wolgensinger. Flammarion. Page 201.
Civilisation
  • Je participe à la naissance d’une nouvelle civilisation. 
    1. Eiko Ishioka. Directeur Artistique. Automobiles Classiques.
Colin Chapman
  • Colin était l’homme le plus compétent pour concevoir une voiture de courses. J’ai pour lui une admiration profonde mais il ne se préoccupait pas assez de sûreté.
    1. John Surtees. Pilote. L’Automobile Magazine. Mars 1990. Page 114.
  • Je l’ai toujours admiré et je me souviens de lui comme d’un précurseur éclairé, un astucieux interprète des règlements techniques, génial dans ses intuitions d’avant-garde.
    1. Enzo Ferrari. Préface du Livre Colin Chapman. L’épopée de Lotus en Formule 1. Gérard Grombac. PUF 1987.
Collection
  • Les deux pièges du collectionneur sont l’envie et le regret. Il ne faut jamais regretter d’avoir vendu trop tôt ou trop tard, ou de ne pas avoir acheté au bon moment, sinon on ne dort plus.
    1. Adrien Maeght. Hors Série Automobiles Classiques. Novembre 1990.
  • De même que l’artiste invente un style ou un genre, l’œuvre de ces collectionneurs devient une création par le choix et l’agencement d’un ensemble d’objets.
    1. Hervé Poulain. Les bolides de Jack Setton. EPA 1986.
Compétence
  • On n’a pas d’autre choix que de devenir meilleur dans ce qu’on fait de mieux.
    1. François Castaing. VIce-Président Chrysler. L’Automobile Magazine. Février 90.
Complices
  • Avec une innocence calculée, elles (les automobiles) dérobaient quelque chose à mes jeunes amies : une épingle à cheveux, un tube de rouge à lèvres, une chaîne en or. Le lendemain matin je devais les interroger, plonger la main dans leurs coussins, soulever leur tapis de sol. Je ne me fâchais pas, j’étais plutôt flatté.
    1. Michel Deon. Académie Française. Automobiles Classiques. Février – Mars 1987. Page 22.
Comptables
  • Faire gérer une firme par des comptables, c’est la condamner à la stérilité ou aux tâtonnements.
    1. François Castaing. Vice Président Chrysler. Auto Journal.
  • De nos jours, le Monde est gouverné par des comptables.
    1. John Surtees. Pilote. L’Automobile Magazine. Mars 1990. Page 114.
Conducteurs – Conduite
  • L’homme occidental passe plus de temps en voiture que dans le lit des dames.
    1. François Nourissier. Académie Goncourt. Autographies. Albin Michel.
  • Il s’avère, à la lumière de mon existence étirée du berceau de mon enfance au corbillard de ma mort, que si je ne conduis pas les voitures celles-ci n’ont cessé de me conduire.
    1. Antoine Blondin. Ecrivain. Automobiles Classiques N°19. Avril-Mai 1987.
  • Conduire pour un écrivain m’a toujours paru un exercice aussi dangereux que de se promener avec un pistolet chargé sur la tempe.
    1. Jean-Marie Rouart. Ecrivain. Automobiles Classiques N°38. Juin-Juillet. 1990.
  • Icare s’assoit sur un banc, Avenue de la Grande-Armée et tout d’un coup, que voit-il passer ? Une voiture sans chevaux dans laquelle sont assis deux ours.
    1. Raymond Queneau. Le Vol d’Icare. Editions NRF 1968.
Confiance en Soi
  • Quand on gagne plus, on perd confiance et quand on manque de confiance, on n’arrive plus à gagner.
    1. Gerhard Berger. France Soir. 12 juin 1991.
Conseils
  • Acceptez les conseils d’un homme qui a travaillé depuis sa tendre enfance.
    1. Henry Ford.
Constructeur
  • Je construirai une automobile pour la grande masse.
    1. Henry Ford. Page 209.
Contrat
  • Pour moi, un pilote doit choisir en fonction de la qualité de la voiture qu’on lui propose et non du contrat.
    1. John Surtees. Pilote L’Automobile Magazine. Mars 1990. Page 114.
Coupe Gordini
  • J’ai vécu l’aube de cette épopée. Elle n’a jamais été pour moi, à travers de saines rivalités, qu’une simple école de la Vie et de l’Amitié.
    1. Alain Bertaut. Elf Passion. Page 118.
Course de chars – Antiquité Romaine
  • Un coureur de tête pouvait se faire cent fois le salaire d’un sénateur romain…. L’homme qui fut probablement le plus grand coureur de chars de tous les temps était un ancien esclave espagnol nommé Dioclès.
    1. Daniel Mannin dans Stirling Moss « Mes Bolides et moi ». Flammarion. 1964. Page 143.
Courses
  • Les courses sont utiles parce qu’elles stimulent les progrès techniques.
    1. Enzo Ferrari.
  • J’ai fait de la course automobile parce que j’ai eu une télévision quand j’étais jeune. J’étais fasciné par Jim Clark.
    1. Johny Servoz-Gavin. L’Automobile Magazine. Mai 1990.
  • Quand je termine le tour de chauffe et que j’arrive dans le dernier virage avant la grille de départ, je suis mort de rire dans la voiture. Je me dis qu’enfin la course est là et qu’on va pouvoir s’amuser.
    1. Jean Alési. Libération
Création, innovation
  • Nous avons puisé dans la dureté des temps l’esprit créateur qui nous conduira à de nouvelles victoires.
    1. André Citroën. Dans le Livre A. Citroën. Jacques Wolgensinger. Flammarion. Page 237.
  • Dès l’instant où une idée est bonne, le prix n’a pas d’importance.
    1. André Citroën.
  • Je n’ai jamais été un novateur. Et il serait d’ailleurs ridicule de ma part de prétendre le contraire.
    1. Henry Ford.
  • Ce qui fera changer l’automobile c’est le Monde qui l’entoure et dans lequel elle évolue, la façon dont les gens vivent, dont ils sont en vacances, c’est le cinéma, le prix de l’essence…
    1. Philippe Guédon. PDG Matra Automobile. L’Automobile Magazine.
  • … tant que je serai chez Matra, et je ne suis pas le seul, nous ne concevrons pas de voitures conventionnelles.
    1. Philippe Guédon. PDG Matra Automobile. L’Automobile Magazine.
  • Nous n’allons pas faire de l’innovation technologique pour le plaisir de faire renaître le Citroën des années 30′. L’innovation ne doit pas être quelque chose de très beau que le client n’achète pas.
    1. Bernard Peloux. Citroën. Auto Plus. 19-25 mars 1991.
  • Je ne me suis jamais considéré comme un créateur ni comme un inventeur, mais seulement comme quelqu’un qui met les choses en branle et qui entretient le mouvement.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Marabout 1964.
Danger
  • (A quelqu’un qui lui demandait s’i avait peur)
    1. Dites-moi, avez-vous déjà songé que vous pouvez mourir dans un lit ?
    2. Oui
    3. Et bien, alors, comment trouverez-vous le courage de vous y coucher tous les soirs ?
      1. Nuvolari. Champion de course automobile.
De Gaulle
  • De Gaulle, Connais pas !
    1. Louis Renault. Histoire d’une tragédie. Jean-Paul Thévenet. E.T.A.I. 1985.
  • C’étaient des patrons qui ne se plaignaient jamais.
    1. Paul Fontenil. Chauffeur de De Gaulle pendant 30 ans.Les Voitures des Grands. Jacques Borgé, Nicolas Viasnoff.
  • Quand nous voyagions, le Général m’obligeait à ne jamais prendre deux fois la même route car il voulait connaître la France.
    1. Paul Fontenil. Chauffeur de De Gaulle pendant 30 ans.Les Voitures des Grands. Jacques Borgé, Nicolas Viasnoff.
  • Le Général adorait pique-niquer, seule solution pour déjeuner sans être reconnu.
    1. Paul Fontenil. Chauffeur de De Gaulle pendant 30 ans.Les Voitures des Grands. Jacques Borgé, Nicolas Viasnoff.
  • Je ne permettais à personne de doubler le Général, à moins d’être prévenu par les services de sécurité.
    1. Paul Fontenil. Chauffeur de De Gaulle pendant 30 ans.Les Voitures des Grands. Jacques Borgé, Nicolas Viasnoff.
  • Je ne veux pas de voiture blindée.
    1. Général De Gaulle.
Démocratie
  • La Démocratie dont je suis partisan, c’est celle qui donne les mêmes chances de réussite, selon les capacités de chacun. Celle que je repousse, c’est celle qui prétend remettre au nombre l’autorité qui appartient au mérite.
    1. Louis Renault. Histoire d’une tragédie. Jean-Paul Thévenet. E.T.A.I. 1985.
Désert
  • Ce désert qui me fit un jour flirter avec la mort, me donna définitivement l’envie d’y retourner. C’était en moi pour toujours.
    1. Thierry Sabine. Paris-Dakar. 10 ans d’Images. Nathan Image.
  • C’est une route à élire dans un pays de toute part inconnu, où chacun fait sa découverte et, remarque-le bien, ne le fait que pour soi. De sorte que la plus incertaine trace, dans plus ignorée Afrique, est moins douteuse encore.
    1. André Gide.
Design
  • Le Style, c’est la mémoire de l’homme.
    1. Silvio Petraccone. Architecte italien. Spécial Design Italien. Le Point 1990.
  • La Nature, je ne connais pas de meilleur designer au Monde.
    1. Luigi Colani. Designer. Scope 89 page 343. Editions Vent d’Ouest.
  • Le design efface les disparités des cultures.
    1. Giorgetto Giugiaro. Automobiles Classiques. N°9. Eté 85.
  • Mon premier but tout au long de ces vingt huit années a toujours été de faire des automobiles plus longues et plus basses…. car mon sens des proportions me dit que des rectangles sont plus élégants que des carrés.
    1. Harley Earl. General Motors.
  • La ligne, cette occasion d’esbroufe, disparaîtra, définitivement écrasée par un impératif irrésistible, la FONCTION.
    1. Gabriel Voisin. Constructeur. Automobiles Classiques. N°12. Mars 1986.
  • Je préfère les formes opulentes aux formes tendues, par exemple j’adore le cul de cette 375 MMM (Ferrari).
    1. Alain Moitrier. Sculpteur. Automobiles Classiques. N°36. Page 106.
  • Nous ne croyons pas à l’approche type Buck Rogers pour nos voitures idées. Chacune d’elles, à une exception, est un modèle qui fonctionne et qui pourrait être mis en production.
    1. Virgil M. Exner. Directeur du Style Chrysler Corporation 1956. Voitures de Rêve. J.R. Piccard.
Dieu
  • J’avais le bon Dieu avec moi. Je n’allais pas m’en priver.
    1. Le Figaro Economie. 22 avril 1991. Page 120.
Détail
  • C’est dans le détail que l’on a toujours tout gagné. Et l’équipe doit être un modèle d’organisation et de détermination.
    1. Ron Dennis. Manager d’une écurie de F1.
Dinky Toys
  • J’hésitais devant ma collection de Dinky Toys. Je possédais comme Elvis, une Cadillac rose et décapotable. : elle dérivait voluptueusement dans les plaines du Sud profond. Pour la faire démarrer; il suffisait de mettre Blue Moon sur l’électrophone.
    1. Denis Tillinac. Ecrivain. Automobiles Classiques. N°17. décembre 1986/Janvier 1987 page 12.
  • J’aime les voitures aux bottes de sept lieues qui m’emmènent là-bas, aux confis de mes rêves.
    1. Denis Tillinac. Ecrivain. Automobiles Classiques. N°17. décembre 1986/Janvier 1987 page 12.
Drapeau
  • Je ne crois pas au drapeau. Ce n’est qu’un moyen de rallier les gens. Une fois la guerre terminée, l’on abaissera les drapeaux pour ne plus jamais les lever.
    1. Henry Ford. Page 101.
D.S.
  • La première voiture intelligent de l’histoire.
    1. Le Corbusier. Architecte.
Echecs
  • Le succès représente 1% de votre travail qui résulte de 99% qui sont des échecs.
    1. Soichiro Honda. Auto Plus. 13 août 1991.
Egoïsme
  • Ce n’est pas tout de posséder un beau monstre, encore faut-il que les autres en soient privés.
    1. François Nourrissier. Académie Goncourt. Autographie. Albain Michel.
Enfance
  • Je veux reconstituer toute l’époque où mon père courrait, où j’assistais aux courses encore enfant.
    1. John Surtees. L’Automobile Magazine. N°525. Mars 1990.
Enfants
  • Je vais vous montrer comment nous élevons les enfants après vous avoir montré comment nous fabriquons les obus.
    1. André Citroën.
  • L’enfant est un futur client. Il faut que les trois premiers mots qu’il connaisse soient papa, maman, et…. CITROËN.
    1. André Citroën.
  • Les bolides blancs de Carraciola, de Lang, de Stuck, de Varzi, les bleus de Chiron, de Dreyfus, la casquette visière en arrière de Philipe Etancelin et du gros Giuseppe Campari, l’élégance de Wimille m’apparaissent mêmement dès que les noms de ces champions sont évoqués. Ce sont des refrains qui remuent le cœur, des airs de musique qui donnent à regarder…. Les admirations de l’enfance nous entraînent dans des sillages dont on ne se dépend pas.
    1. Luis Nucera. Ecrivain. Automobiles Classiques N°25. Avril-Mai 1988.
  • Mon cher St Nicola, je voudrais recevoir un monopoli, un couple de rosignol du japons, une volière, plus une Cimca, une austin, une aston, une studebaker, une dépaneuse et des poteaux de règle de route. Merci. Fin.
    1. Jacky Ickx. 8 ans, futur pilote de F1. Jacky Ickx. Editions Glénat.
Enjoliveur
  • Comme son nom ne l’indique peut-être pas sans équivoque, l’enjoliveur enlaidit.
    1. François Nourrissier. Académie Goncourt. Photographies. Albin Michel. Page 105.
Entreprise
  • Pour q’une entreprise marche, le nombre de ses associés doit rester impair et inférieur à trois.
    1. Enzo Ferrari. EPA 1988. Page 10.
Environnement
  • La France n’est pas faite uniquement pour permettre aux français de circuler en voiture, et, quelle que soit l’importance des problèmes de sécurité routière, cela ne doit pas aboutir à défigurer un paysage.
    1. Georges Pompidou. Président de La République. Automobiles Classiques N°22. Octobre-Novembre 1987. Page 14.
Equilibre -Entente
  • Je m’entends bien avec moi-même et cela résout de nombreux problèmes.
    1. Jacques Calvet. Le Figaro Economie. 22 avril 1990. Page 10.
Equipe
  • Quoi de plus beau, de plus émouvant, de plus vrai, de plus réel que le microcosme d’une équipe de course. Elle est le miroir de l’homme, avec ses qualités et ses défauts.
    1. Jean-Louis Moncet. L’Auto Journal. Elf Passion. Page 106.
  • Quand un groupe de personnes efficaces pousse dans le même sens, c’est forcément payant.
    1. Ayrton Senna.
Exemple
  • Le précepte n’est rien, l’exemple est tout.
    1. André Citroën. 1927. A. Citroën. Jacques  Wolgensinger. Flammarion.
Exercice physique
  • L’exercice physique ne sert à rien. Si vous êtes en bonne santé, vous n’en n’avez pas besoin, si vous êtes malade, vous ne devriez rien faire.
    1. Henri Ford. Penguin page 118.
Expérience
  • J’ai préféré m’entourer d’hommes jeunes et surtout neufs capables d’avoir un regard inédit sur la course automobile (….). Je me méfie de l’expérience; elle donne une fausse assurance, une confiance en soi trompeuse.
    1. John Barnard. Ingénieur F1. Interview à Patrick Rivet. Pages 134-135.
Fangio
  • Même si je gagne un jour cinq titres de Champion du Monde et si j’égale le record de Juan Manuel Fangio, c’est Fangio qui restera toujours le meilleur de tous les temps.
    1. Ayrton Senna. Le Parisien. 8 décembre 1990.
  • C’est, à mon avis, le plus grand pilote de F1 qui ait jamais existé. Il était très rapide, très régulier, brillant, quelle que soit la voiture qu’il conduisait.
    1. Stirling Moss. L’Automobile Magazine.
  • Avec Fangio, j’ai essayé d’apprendre tout ce que j’ai pu…. En course, je l’ai souvent suivi de très près. On nous avait surnommé « le train » avec nos deux Mercedes.
    1. Stirling Moss. L’Automobile Magazine.
  • Juan Manuel Fangio…. l’homme m’a toujours impressionné. Il reste encore mon préféré.
    1. Dan Gurney. Pilote et Constructeur. Automobile Magazine. Juin 1990. Page 138.
  • Ma célébrité… C’est parce que mon nom est facile à prononcer et à retenir.
    1. Juan Manuel Fangio. L’Automobile Magazine.
Farfelu
  • Quand on est arrivé à ce niveau de performance industrielle, on peut se permettre d’être farfelu.
    1. Philippe Guédon. PDG Matra Automobile. L’Automobile Magazine.
Femme
  • Ils avaient acheté, à mi-frais, une auto. Ils connurent des départs à l’improviste, l’évasion d’eux-mêmes à travers l’élargissement des horizons. Elle eut voulu une voiture plus spacieuse et plus vite. Il s’y était opposé, tenant à conserver l’indépendance de sa quote-Part. Il rageait assez, d’être forcé de la laisser conduire. Myope et distrait, il s’était résigné à la voir au volant.
    1. Victor Marguerite. « La Garçonne ». Editions Flammarion. 1922
  • Se montrer avec des femmes est aussi un moyen de se faire une base électorale.
    1. Gianni Agnelli. Agnelli. Page 285.
  • Dans l’ensemble, les femmes sont de bonnes conductrices, pour la simple raison qu’elles sont compétentes, habiles et douces.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Robert Laffont. 1964.
  • Il n’avait pas de harem ; son unique épouse même était morte. Il collectionnait les automobiles.
    1. Raymond Radiguet. Le Bal du Comte d’Orgel. Editions Grasset. 1924. Page 37.
  • La Femme et l’Automobiles : « Avoir l’une, c’est avoir l’autre…. »
    1. René Vincent. Peintre. La Femme et l’Automobile. Page 87.
  • La Femme est la plus noble et la plus gracieuse conquête de l’automobile.
    1. Roger Prinvault. ADAM, la revue de l’homme. 1928.
  • Un homme travaille à l’atelier, sa femme au foyer.
    1. Henry Ford. Page 76.
  • (à propos d’automobiles) On tombe en extase devant elle, un peu comme avec une femme. On a envie de la posséder. 
    1. Philippe Bouvard. Carte Blanche à….
  • Vive l’auto chaude et close où l’on peut avoir la gorge découverte.
    1. Vogue. Mai 1924.
  • La Torpedo ne sera jamais une voiture féminine parce qu’elle abime le teint d’une femme soignée.
    1. Vogue. Mai 1924.
  • Sous les lilas dépouillés et dégoutants d’eau, une grande Torpédo s’avançait dans l’allée. Elle s’arrêta. Penché de côté sous un tricorne lavande, le visage de Daisy me contempla avec un vif sourire extasié.
    1. F. Scott Fitzgerald. Gatsby Le Magnifique. Edition Le Sagittaire. 1964.
Femme (Propos de)
  1. J’étais toujours habillée comme la voiture, et la voiture comme moi.
    1. Tamara De Lempicka. Page 59.
  2. Cette année là les automobiles se portaient hautes et légèrement évasées à cause des chapeaux démesurés qu’imposaient Caroline Otero, Liane de de Pougy et d’autres personnes notoires de 1899. Aussi, les voitures versaient-elles mollement dans les virages.
    1. Colette. Gigi.
  3. Tout compte fait, whisky, Ferrari, jeu, c’est une image plus distrayante que tricot, maison et économie.
    1. Françoise Sagan. Répliques (Quai Voltaire, 1922) citée dans Figaro Magazine 20 juin 1992.
Ferrari (la marque)
  • La proposition qui me fut faite m’avilissait « Mais Monsieur Ferrari, vous nous vendez votre affaire et vous prétendez en core pouvoir en disposer à volonté ? ».
    1. Enzo Ferrari à propos de Ford qui avait voulu l’acheter. Automobiles Classiques. Octobre-Novembre 1988.
  • Si nous ne pouvons pas l’acheter, il ne nous reste plus qu’à le battre.
    1. Lee Iacocca. 21 mai 1963 après le refus d’Enzo Ferrari de vendre sa firme à Ford. Automobiles Classiques . Automne 1985.
  • J’aime croire que Ferrari sait fabriquer ses pilotes aussi bien que ses voitures.
    1. Enzo Ferrari. Gilles Villeneuve de Gerald Donadson. Les Editions de l’Homme. 1989. Page 131.
Ferrari (automobile)
  • Comme un mobile de Calder posé par terre n’est qu’un tas de ferraille sans intérêt et a besoin d’être suspendu pour devenir une œuvre d’art, une Ferrari doit rouler et rouler très vite (….)  pour prendre toute sa dimension de chef d’œuvre.
    1. Adrien Maeght. Paris Match.
  • Quand je conduis une Ferrari, je ne prête aucune attention à sa couleur ou au cheval cabré qui orne son volant. Je ne vois que la route qui défile sous les roues avant.
    1. Michele Alboreto. Les Grands dédis de la Formule 1. Larousse. Page 13.
  • Mes voitures feront mieux rêver que les tiennes, ENZO…
    1. Ferrucio Lamborghini.
  • (A Ferrucio Lamborghini). Tu sais conduire des tracteurs mais tu ne sauras jamais conduire une FERRARI.
    1. Enzo Ferrari.
Ferrari (l’homme)
  • Je me suis marié très jeune vers 1920, je ne me souviens pas de l’année exacte, car j’ai égaré mon acte de mariage.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Page 183.
  • Parce que cela me choque de voir les machines que j’ai créées poussées jusqu’à la mort, je ne vais plus voir mes voitures courir.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Page 183.
  • J‘ai vu sans fin des équipes et d’autres entreprises apparaître pour sombrer dans l’oubli, alors que j’ai eu le bonheur de parvenir à durer. Je dois donc posséder un certain don du compromis qui m’a permis de continuer, surtout en ces moments où le destin m’a fait grise mine.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Page 138.
  • Je construis des moteurs et j’y accroche des roues.
    1. Enzo Ferrari. Gino Rancati. EPA 1988. Page 57.
  • Je lis attentivement tout ce qu’un écrit sur moi et sur mes voitures et de parviens toujours à me rappeler les propos les plus désagréables tout aussi bien que les plus aimables.
    1. Enzo Ferrari Mes Joies terribles. Robert Laffont. 1964.
  • Mais peut-être me reste-t-il encore à rencontrer quelqu’un d’aussi entêté que moi et animé par cette envahissante passion des voitures qui ne me laisse le temps de penser à rien d’autre.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Robert Laffont. 1964.
  • Je me sens bien seul au terme d’une vie bien remplie de tant d’événements, et j’ai presque du remords d’avoir survécu. J’éprouve aussi un certain détachement envers cette terre desséchée que je suis, et où l’espérance ne peut fleurir que si elle est arrosée par l’Amour d’un Fils.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies terribles. Robert Laffont. 1964.
  • C’était un Grand.
    1. Niki Lauda. L’Automobile Magazine.
  • Enzo Ferrari exige beaucoup de rigueur de lui-même et des autres. Cet homme, c’est l’ancienne école, mais c’est aussi la nouvelle école, c’est toutes les écoles à la fois…
    1. Daniel Marin. PDG Charles Pozzi Ferrari France.
  • Son esprit de synthèse, vif et clair, fait oublier ses 89 ans. Il connait tout, il sait tout, mais il s’intéresse surtout au futur de l’automobile qu’il aime tant. Quand quelqu’un évoque son passé, il en parle pendant cinq ou dix minutes puis, naturellement, il en vient à parler d’avenir.
    1. Daniel Marin. PDG Pozzi Ferrari France.
  • Enzo Ferrari n’aimait pas partager sa gloire.
    1. Jody Scheckter. L’Automobile. Novembre 1990. Page 118.
  • J’avais un grand respect pour Ferrari et les voitures. Mais peu de sympathie pour l’homme.
    1. Stirling Moss. L’Automobile Magazine.
Fiabilité
  • Au point où nous sommes, il est plus facile de fiabiliser une voiture rapide, que de gagner des secondes avec une voiture fiable.
    1. Jean Todt. Le Sport. 27 septembre 1990.
  • Personne ne va plus faire une grande différence. Tout va se jouer sur de petits détails et c’est là que la fiabilité va retrouver ses droits.
    1. Bernard Dudot. Manager d’Ecurie de F1.
Fidélité
  • Nous fîmes un jour la connaissance d’un garçon amoureux des vieilles voitures et des jeunes filles. Nous possédions l’une et l’autre. Il s’en fut avec les deux, mais c’est à Lady Bentley qu’il testa le plus longtemps fidèle.
    1. Paul Guimard. Ecrivain. Automobiles Classiques. Août – Septembre. 1988.
Ford (Henry)
  • J’ai toujours désiré faire et dire des choses qui donneraient à penser au Monde.
    1. Henry Ford.
  • Monsieur Ford porte ses idées sur son visage, dans tous ses gestes, et l’on sent que toutes ses pensées sont tendues vers un seul but : l’élimination  du temps perdu; du travail inutile et des dépenses d’énergie, physiques et morales, sans objet (…). Malheureusement, la touche artistique est absente.
    1. André Citroën.
Formule 1
  • En Formule 1, il est interdit d’être vulnérable. C’est la destruction immédiate.
    1. Ayrton Senna. L’Automobile Magazine. Février 1990.
  • Quand un jeune pilote remporte son premier Grand Prix, tout le monde est un ami. Quand il remporte son deuxième Grand Prix, il devient un rival.
    1. Colin Chapman.
  • La F1, c’est la recherche fondamentale permanente.
    1. Guy Ligier.
  • Quand je vois ceux de la F1 prendre à 300 à l’heure des courbes où moi, à 170; je fais presque pipi dans ma culotte, je comprends ce qui me sépare d’eux.
    1. Christophe Dechavanne. L’Equipe Magazine. 26 octobre 1991.
  • La seule trace symbolique de ma carrière qui demeure, c’est ma coupe de Champion du Monde qui m’a été remise à la FISA en 76. C’est mon frère David qui l’a conservée dans son bureau. Moi, je m’en fous.
    1. James Hunt. L’Automobile. Septembre 1990. Page 106.
  • Un jour, j’ai jeté toutes mes coupes, tous mes souvenirs de course dans la Seine.
    1. Johny Servoz Gavin. L’Automobile Magazine. Mai 1990.
  • La F1 est de moins en moins un Sport.
    1. Nobuhiko Kawamoto. Président Honda. Interview Edouard Seidler 1991.
  • Mon but n’a jamais été de faire de la Formule 1 pour la Formule 1. J’ai toujours désiré atteindre ce niveau pour en devenir le meilleur.
    1. Yannick Delmas. Pilote de Formule 1.
  • L’argent, la gloire, la mort. L’exercice se déroule aux frontières du risque. Comme la course de taureaux. Mais la Formule 1 possède une dimension supplémentaire. Elle est la scène d’un gigantesque affrontement industriel et commercial. Dans la bataille planétaire et sans merci que se livrent les grandes entreprises industrielles pour la conquête des marchés, elle est devenue, grâce à la médiatisation, une sorte de figure de proue.
    1. Jose Rosinski. Elf Passion. Page 151.
  • La F1 ne nous intéresse que si nous gagnons.
    1. Raymond Lévy. PDG Renault. Auto Moto Septembre 1991.
Fou du volant
  • Il faut être fou pour gagner sa vie en conduisant des voitures !
    1. Ivan Lendl. Joueur de Tennis. L’Equipe 9 janvier 1991 après une séance de pilotage à Sydney.
Gagneurs
  • Aujourd’hui, l’acte gratuit est devenu le dénominateur commun d’une race à part, celle des gagneurs., qui sont avant tout des hommes. Des hommes qui savent endurer et comprendre que le premier spectateur à convaincre, c’est d’abord soi-même. Paris-Dakar, c’est l’amour ou la haine, pas de milieu. C’est passionner ceux qui partent en faisant rêver ceux qui restent.
    1. Thierry Sabine. Pars-Dakar. 10 ans d’Images. Nathan Image.
General Motors
  • Ce qui est bon pour la General Motors est bon pour les Etats-Unis.
    1. Charles E Wilson. The Executive’s quotation book. Edited by James Charlton.
Gianni Agnelli
  • Il est fidèle en Amitié à condition qu’on l’amuse.
    1. Beno Graziani Agnelli. Agnelli. Page 240.
  • Ayant goûté à tous les plaisirs de bonne heure, il jugea à un moment donné que les affaires seraient plus intéressantes.
    1. Nicolo Pignatelli. Agnelli. Page 255.
  • Il a deux passions dans sa vie : le foot et la communication.
    1. Edouard Seidler. Rédacteur. Action Automobile. Page 257.
  • J’avais devant moi cet homme – à peu près de mon âge, beau, macho, bronzé, dynamique – à la tête d’une grande affaire florissante, mais qui en outre sautait en avion de Saint Moritz à Saint Tropez, avec autour de lui des blondes pour toutes les températures.
    1. Henry Ford II. Robert Lacey « Ford ». 1986. Page 521.
  • Il plaît, il plaît comme un acteur. C’est un vainqueur. Posez-lui un casque sur la tête, et mettez-le sur un cheval, il a l’allure d’un Roi.
    1. Fellini. Agnelli. Pager 319.
Graham Hill
  • …Graham Hill, ancien mécanicien, pour qui la vie n’était que sourire.
    1. Johny Servoz Gavin. L’Automobile Magazine. Mai 1990.
Grève
  • Je déclencherai une grève générale dans les tranchées, le jour de Noël.
    1. Henry Ford.
Guerres
  • Les guerres ne viennent pas comme on le croit. Elles sont suscitées par le banques.
    1. Henry Ford.
Histoire
  • L’Histoire, c’est plus ou moins de la blague. C’est la tradition. Nous avons besoin de la tradition. Nous voulons vivre le présent et la seule histoire qui vaille est celle qui se fait aujourd’hui.
    1. Henry Ford. Interview Chicago Tribune. 1916.
Histoires d’Amour et Bons Soins
  • On ne brade pas une princesse, je te la donne, tu sauras l’aimer.
    1. Paul Guimard citant Pierre Dumayet qui lui donne une Bentley.
  • Il rêvait d’en posséder une mais il aimait les grosses encore qu’il reconnût que les petites ne manquaient pas de charmes et que les mariages de raison avec les moyennes assuraient la tranquillité du couple.
    1. Jean Cau. Ecrivain. Automobiles Classiques N°40. Octobre – Novembre 1990.
  • Rouler dans une voiture de plus de quinze ans, c’est comme marcher dans la rue avec une vieille dame. Les automobilistes vous laissent passer, vous cèdent la priorité. J’ai même vu un motard me faire un signe amical de la main, après m’avoir doublé.
    1. Philippe Aubert. Automobiles Classiques. N°40. Octobre – Novembre 1970.
  • « Il ne faudrait pas qu’elles prennent froid la nuit à cet âge là » résume sobrement le voiturier. Pas de doute, les cartes vermeil de l’automobile ont la cote. Dans le public, pas seulement en Bourse.
    1. Philippe Aubert. Automobiles Classiques N°40. Octobre – Novembre. 1990. Page 26.
Homme
  • Je compare l’homme à un moteur. Et un moteur vieillit mal de ne pas être utilisé chaque jour. Il faut le faire fonctionner, l’entretenir, ne pas le forcer.
    1. Juan Manuel Fangio. L’Automobile Magazine.
  • J’ai toujours fait une différence entre l’homme et le pilote. Si la réputation du pilote n’est plus idéale, ce n’est pas grave. Seule celle de l’homme est essentielle.
    1. Alain Prost.
  • Notre grande force, c’est l’homme. Ne croyez pas que Honda soit un monstre industriel qui écrase l’individu. Au contraire, c’est parce que chaque membre de Honda va jusqu’au bout de lui-même que nous sommes si performants. C’est une philosophie, cela ne s’apprend dans aucune école d’ingénieurs.
    1. M. Nakamura. 1er Ingénieur en chef de Honda F1. Auto Plus. 28 mai 1991.
Hommes d’affaires
  • Ce qui m’inquiète, c’est la détérioration des valeurs chez les hommes d’affaires d’aujourd’hui, en particulier chez les plus jeunes. Il est grand temps que l’on remette en question le système qui génère cette espèce nouvelle. Pourquoi tous ces jeunes hommes, toutes ces jeunes femmes aux talents certains, courent-ils à Wall Street au lieu de s’intéresser à l’industrie ?
    1. Lee Iacocca. En Direct. Ergo Press. Page 123.
Homme de Valeurs
  • Un homme de valeur est celui qui est capable de se réaliser.
    1. Henry Ford.
Honda (Soichiro)
  • Je n’avais qu’une idée force : celle de manipuler des moteurs.
    1. Soichiro Honda. Le Point. 10 août 1991.
  • La chose la plus importante pour moi, c’est moi-même.
    1. Soichiro Honda. Auto Moto. Page 7. Septembre 1991.
Honda (La marque)
  • Au début, les motos HONDA étaient loin d’égaler leurs concurrents, mais HONDA ne pouvait pas supporter l’idée d’imiter simplement les modèles étrangers.
    1. Setsuo Mito. The Honda Book of Management. Page 2.
  • Le succès de la firme vient du fait qu’elle a des rêves et qu’elle est pleine de jeunesse.
    1. Soichiro Honda. Le Point. 10 août 1991.
  • Fonder son activité sur une méthode, rechercher et développer les idées nouvelles, utiliser son temps « à plein régime ».
    1. Honda France. 25 ans déjà. EPA. 1989.
  • Ils (Soichiro Honda, Takeo Fujisawa, Tadashi Jume) ont cultivé une approche qui crée et qui détruit à la fois, en d’autres termes, elle crée des systèmes et les détruit toujours dans le meilleur intérêt de la Société.
    1. Setsuo Mito. The Honda Book of Management. Préface.
  • Nous nous détériorons. Le mythe Honda est mort au Japon même.
    1. Nobuhiko Kawamoto. Président de Honda. Entretien avec Edouard Seidler. 1991.
Humilité
  • Lorsqu’on s’est battu avec le désert, on se rend compte qu’on est bien peu de choses. Une leçon salutaire d’humilité.
    1. Cyril Neveu. Pilote de Moto.
Idée / Invention
  • Dès l’instant qu’une idée est bonne, le prix n’a pas d’importance.
    1. André Citroën. 1920. Jacques Wolgensinger. Page 259.
  • Dans le mécanisme du progrès, ce n’est pas tant l’invention qui compte que sa distribution.
    1. André Citroën. 1924. Jacques Wolgensinger. Page 259.
Incommunicabilité
  • Quel plus bel exemple de l’incommunicabilité moderne que le spectacle des automobilistes dans leurs véhicules. Ceux qui roulent deux par deux ne pipent pas un mot et ceux qui n’ont pas de passager parlent tout seuls.
    1. Philippe Bouvard. Pensées. Le Cherche Midi Editeur. Page 29.
Isadora Duncan
  • Un jour, dans un petit restaurant de Golfe Juan, elle ramassa un gigolo de belle allure qui tenait un garage et qui conduisait une Bugatti de course (…). Le mécano mit en marche et démarra. La lourde écharpe qui flottait se prit dans une roue et se tendit fortement. La tête fut projetée contre le rebord de la voiture qui s’arrêta instantanément ; le cou était brisé, le nez écrasé, Isadora était morte.
    1. Dos Passos. La Grosse Galette. Editions Gallimard 1946.
  • Hier est morte Isadora Duncan. Ce drame présente plus d’un rapport avec l’ordre des choses qui nous préoccupe. Il exige une complicité trop étroite entre une crapuleuse petite voiture de course et un châle à franges, pour ne pas éveiller nos soupçons. Ce châle détestait la victime. Je l’ai souvent vu se prendre dans les portes d’ascenseur, de bars, s’accrocher dans les branches. Je distingue bien l’intérêt du châle étrangler ISADORA et lui réserver cette mort de Jocaste prédite par la DUSE. Mais celui de la victime ? Or en dernière heure, on annonce l’acquisition de cette voiture par un collectionneur américain. PS. Après coup, on, annonce l’achat du châle. Peut-être les objets criminels ont-ils trouvé le moyen de se réunir.
    1. Jean Cocteau. Le Mystère Laïc. Page 212.
  • L’accident fatal pour la vie d’Isadora a eu lieu le 14 septembre 1927, à 21h30, entre le restaurant Henry’s plage où elle dinait et l’hôtel Bella Vista (à l’emplacement actuel du 239). Aucun de ces bâtiments ne subsiste et, à part la circulation, l’endroit n’a vraiment plus rien d’exceptionnel.
    1. Thierry Do Esperito. tde.fr.
Jaguar
  • Jaguar… c’est vraiment la seule voiture qui vous différencie des chauffeurs de taxi.
    1. Jean-Claude Bouttier.  Ancien Champion d’Europe de Boxe, poids moyen. L’Automobile Magazine.
Japon
  • Moi je connais assez bien les Japonais. : ils parlent encore de Douglas Mac Arthur avec respect et ils continuent à s’incliner devant l’Empereur. Dans mes relations avec eux, il est beaucoup question de consensus, cependant l y a toujours un homme en coulisses qui prend des décisions capitales.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press.
  • Pendant que le Japon nous vend de voitures, des téléviseurs, des appareils photos, nous lui vendons des caquettes, des fanions et de la barbe à papa.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press.
  • Le Monde se partage en ennemis, alliés et neutres. Nous, Américains avons trois grands ennemis ; l’OPEP, le Kremlin et la Société Anonyme du Japon… mais le pire, notre Cheval de Troie, est cet ami au sourire constant.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press.
Jim Clark
  • Le plus grand génie actuel de la conduite automobile est probablement JIM CLARK, je dis probablement pour la forme, car je suis convaincu que Jimmy est le meilleur du Monde.
    1. Stirling Moss. Pilote. Mes Bolides et Moi. Flammarion 1964.
  • Il est de ce genre d’hommes qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent particulièrement dans le domaine sportif où la coordination et les réflexes sont si importants. Dans le cas de jimmy, il faut ajouter à cela sa modestie et son manque d’ostentation.
    1. Colin Chapman. Jim Clark par Jim Clark. Marabout. Introduction.
John Kennedy
  • Il ne m’a pas donné de recettes, mais je voyais en lui un homme extraordinaire. Ce qu’il m’a donné, c’étaient les motifs d’avoir confiance en notre génération.
    1. Gianni Agnelli. Interview 23 janvier 1989. Page 279.
Kadhafi
  • J’ai confiance en Kadhafi. C’était un jeune militaire quand il a pris le pouvoir à vingt-neuf ans. Il s’est beaucoup assagi au pouvoir. J’ai confiance en son évolution démocratique…. Oui c’est un Partenaire anormal, mais il est riche, très riche…
    1. Gianni Agnelli. Il Mondo 15 décembre 1976. Page 505.
Libre-Echange
  • Tous les pays établissent un plan pour leurs marchés ; nous les dinosaures, persistons à croire à la réalité du « libre-échange ».
    1. Lee Iacocca. En Direct. Ergo Press. Page 218.
Luxe
  • L’auto n’est pas instrument de luxe, mais essentiellement un instrument de travail.
    1. André Citroën.  A. Citroën. Jacques Wolgensinger. Flammarion.
Mansel (Nigel)
  • Je m’entendais très bien avec (Nigel Mansell) chez Williams. Je ne lui adressais pas la parole. Sauf pour lui souhaiter une mauvaise nuit.
    1. Nelson Piquet. Max. Octobre 1991.
Marketing
  • Faut-il rappeler que les voitures qui ont eu ces dernières années le plus de succès n’ont pas toujours été inspirées, loin de là, par le Marketing ?
    1. Sergio Pininfarina. Designer. Spécial Design Italien. Le Point. 1990.
Management
  • On peut acheter des machines et des équipements industriels pour des millions de Deutchmarks, et l’on peut construire de grandes et belles usines si on en a les moyens. Mais nulle part dans le Monde, on ne peut acheter par de l’argent l’esprit d’une organisation que l’on doit créer soi-même.
    1. Heinrich Nordhoff. Patron de Volkswagen (1948 -). Cox. F. Sabates, J.Morel. Massin éditeur. Page 48.
Mercedes
  • Ce doit être la première fois qu’un homme prend le nom de sa fille (Mercedes).
    1. Emile Jellinek. Diplomate, à propos de lui-même quand le décret Impérial du 24 juin 1903 l’autorisa, ainsi que ses descendants, à porter le nom de Jelllinek-Mercedes.
    2. Mercedes Benz. F. Sabates. Page 11. Charles Massin. 1989.
Milliardaire, millionaire, fortune
  • Je crois qu’il vaut mieux, pour la Nation et l’Humanité, contenter et bien nourrir trente mille hommes que de faire quelques millionnaires.
    1. Henry Ford. Page 36.
  • Je suis disposé à dépenser toute ma fortune afin d’arrêter l’effusion de sang en Europe et de détruire le militarisme partout où il existe.
    1. Henry Ford. Page 67.
Non Conducteur
  • Ne pas savoir conduire me rend parfois mélancolique. On se sent le dernier spécimen d’une espèce en voie de disparition, abandonné sur le trottoir par l’âge de la vitesse, en marge de tant de départs en trombe, d’accélérations puissantes vers l’ailleurs.
    1. Jean-Marie Rouart. Ecrivain. Automobiles Classiques. N°38. Juin-Juillet 1990.
Œuvre
  • Si nous étions tous des Leonard de Vinci, cela se saurait (…). Une voiture de course n’est jamais achevée. L’aboutissement, c’est toujours la voiture de demain.
    1. André de Cortanze. Peugeot-Talbot Sport. Le Figaro. 15 septembre 1990.
Ouvrier
  • Ce Monde appartient à l’ouvrier.
    1. Henry Ford.
Panne
  • Il lui arrive de rester en panne sur la route de Dieppe, avec la plus grosse voiture du Monde, qu’on ne pouvait réparer qu’à New York.
    1. Raymond Radiguet. Le Bal du Comte d’Orgel. Edition Grasset. 1924.
Paroles
  • Les actes valent souvent mieux que les paroles.
    1. Ron Dennis. Manager d’Ecurie de F1.
Passion
  • Si l’on combine l’argent et la rareté de l’objet, et qu’on rajoute la passion, on obtient une… drogue lourde.
    1. Victor Gauntlett. Executive Chaiman Aston Martin Lagonda. Voitures de Milliardaires.
Patron
  • Ce qu’un patron fait pour ses ouvriers n’a pas uniquement pour but de s’attirer leur reconnaissance.
    1. Ancré Citroën. Page 45.
Perdre
  • Je sens encore trop en moi la peur de vaincre. Elle me hante. Elle se glisse en moi en pleine course, insidieuse et perverse. Et alors… je perds.
    1. Sandro Nannini. Pilote F1. Interview Renaud de Laborderie. Page 58.
Père et Fils
  • Il faisait beau, c’était l’été. Il n’y avait personne…. alors mon père m’a laissé le volant. Quelle expérience !
    1. Gilles Villeneuve. Gerald Donaldson. Les Editions de l’Homme. 1989. Page 13.
Perfection
  • Prends une pièce déjà existante et améliore la.
    1. Henry Royce.
  • Le Meilleur ou Rien.
    1. Gottlieb Daimler. Mercedes Benz Coupés Cabriolets Auto Style. Page 3.
  • Pour toucher la Perfection, il faudrait avoir deux vies. La première pour voir, la seconde pour être parfait, en tenant compte des expériences de la première.
    1. Ayrton Senna. L’Automobile Magazine? Février 1990.
Peur
  • On m’a souvent dit qu’il était incroyable que je puisse avoir peur sur le circuit ; mais en un sens, la peur tient une place importante dans la course : si rien n’était effrayant, s’il n’y avait pas de limite, n’importe quel fou pourrait prendre le volant d’une voiture et la course automobile n’existerait pas.
    1. Jim Clark par Jim Clark. Page 131.
Piéton
  • L’Automobile doit être séparée du piéton.
    1. Le Corbusier. Architecte. Sur les Quatre Routes. Page 70.
  • Après tout, c’est quoi un piéton ? Un homme qui a deux voitures ? Une est conduite par sa femme, l’autre par un de ses enfants.
    1. Robert Bradbury. New York Times. 5 septembre 1962. Penguin page 48.
  • C’est une sorte d’ennemi, une espèce de microbes qui vit dans les artères et qui a été créé et mis au Monde pour rendre la circulation difficile.
    1. Sacha Guitry. Pensées, Maximes et Anecdotes. Le Cherche Midi Editer. Page 161.
Pilote
  • Le plus grand adversaire qu’un coureur ait à combattre, c’est lui-même.
    1. Jim Clark par Jim Clark. Marabout. Page 134.
  • Même dans mon enfance, je m’intéressais plus aux héros locaux qu’aux grands pilotes internationaux, la raison en était que les pilotes locaux, je pouvais les voir en chair et en os, tandis que les vedettes du temps de ma jeunesse, tels Fangio et Ascari n’étaient pour moi que des noms.
    1. Jim Clark par Jim Clark. Marabout. Page 156.
  • Malgré toute la publicité faite autour de moi, je préfère être apprécié d’abord comme bon pilote et ensuite seulement comme vedette.
    1. Jim Clark par Jim Clark. Marabout. Page 196.
Piston
  • Le Piston ne marche qu’avec les huiles.
    1. Philippe Bouvard. Pensées. Le Cherche Midi Editeur. Page 81.
Politique
  • Jacques Delors est ce genre d’automobiliste qui ne regarde pas la route, mais uniquement leur tableau de bord.
    1. Charles Pasqua. Homme Politique français. Que demande le Peuple ?. Albin Michel. 1992.
  • C’est une profession que de faire de la Politique. Je connais beaucoup d’hommes politiques et je considère que ce milieu n’est pas très propre. Je n’ai jamais voulu mettre les mains dans quelque chose de sale.
    1. Juan Manuel Fangio. L’Automobile Magazine.
  • Si les aristocrates sont des clients qui dans l’ensemble donnent satisfaction, je ne peux malheureusement pas en dire autant des hommes politiques. J’ai d’ailleurs rarement rencontré un politicien qui s’y connaît beaucoup en automobiles.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Marabout . 1964. Page 152.
Pouvoir
  • Etre Ministre ou Député, qu’est ce que c’est à côté de moi ?
    1. Jean-Marie Balestre. Président FISA.
Professionnalisme
  • Je hais le professionnalisme poussé à l’extrême.
    1. James Hunt. L’Automobile Magazine. Septembre 1990. Page 106.
Psychanalyse
  • La voiture est devenue la carapace, la coquille protectrice et aggressive de l’homme urbain et suburbain.
    1. Marshall Mc Luhan. Comprendre les Medias. Penguin. Page 218.
Puissance
  • Le propre de la puissance est de protéger.
    1. Blaise Pascal cité par Mercedes Benz. Automobiles Classiques. N°13. Août – Septembre 1988. Page 43.
Rêve
  • Un homme qui a un rêve ne peut s’empêcher d’essayer de concrétiser sans relâche, ce rêve, pas plus qu’un peintre ne peut cesser de peindre ou un compositeur de composer.
    1. Les Voitures Américaines. Les Années Hollywood. F. Sabates. Massin Editeur. Page 126.
Rolls Royce
  • Le jour où j’ai touché pa première Rolls j’ai doublé mes tarifs sans qu’aucun de mes employeurs n’osât s’en offusquer.
    1. Philippe Bouvard. Cent voitures et Sans regrets. Page 42.
  • Il vaut mieux avoir eu une Rolls que d’en posséder une ; les souvenirs eux, ne paient pas de vignette.
    1. Philippe Bouvard. Cent voitures et Sans regrets. Page 95.
  • La première année où ça a vraiment marché, j’ai gagné 700 000 francs alors que l’année précédente, j’avais gagné 5000 francs par mois. Alors, évidemment, j’ai tout bouffé ! J’ai acheté quatorze voitures, la première année… Et même aujourd’hui oui ce matin, j’en ai acheté deux : une vieille Jaguar et une vieille Buick. Je vais vendre la Rolls, la Rolls, c’est un réflexe de pauvre aussi.
    1. Coluche. « Coluche » Seghers Club des Stars. Page 84.
  • Dans les années 20, un journaliste pose la question suivante à Laurence d’Arabie :
    1. Si vous aviez autant d’argent que vous désirez, qu’achèteraient-vous ?
    2. Une Rolls Royce, répondit-il, avec assez de pneus et d’essence pour rouler jusqu’à la fin de mes jours.
    3. Rolls Royce. Jacques Borgé – Nicolas Viasnoff. Henri Veyrier. 1980.
Ron Dennis.
  • … Un jour, je me suis retrouvé dans l’ascenseur de l’hôtel avec Ron Dennis. Il m’a dit : vous rappelez-vous de moi ? J’essuyais votre pare-brise lorsque vous courriez pour Brabham.
Rouler
  • Rouler est une forme spectaculaire d’amnésie. Tout à découvrir, tout à effacer.
    1. Jean Baudrillard. Amérique Page 14.
Route
  • Une route n’est pas une entité kilométrique. Elle est un événement plastique au sein de la nature.
    1. Le Corbusier. Sur les Quatre Routes. Page 44.
Séduction
  • Une soupape qui s’ouvre et se ferme crée un rythme aussi beau mais infiniment plus nouveau que celui des paupières.
    1. Boccioli. Page 61.
  • Une fois, une seule fois, une jolie MG Noire à coussins verts m’a trompé. C’était en Suisse où l’on ne se méfie pas. Elle est partie la nuit et je l’ai  retrouvée que deux jours après., à Lugano, en piteux état. Je ne luis ai pas pardonné et nous nous sommes séparés.
    1. Michel Deon. Académie Française. Automobiles Classiques. Février -Mars 1987. Page 22.
Sens de la Vie
  • Il vient un moment où vous vous dites vais-je faire quelque chose ou laisser filer ?
    1. Richard Noble. Détenteur du Record du Monde de vitesse. Motoring News. 1980. Page 231.
Sensations
  • Il pressa l’accélérateur : la voiture bondit sur le chemin plat, mais presque aussitôt il laissa tomber sa vitesse : il ne tenait pas à dévorer si vite le ruban enchanté.
    1. Julien Gracq. La presqu’île. Librairie Corti. 1970.
Solitude
  • Sur un circuit, j’ai besoin de solitude. Rien ne doit me distraire. Si mes amis ne le comprennent pas, c’est qu’ils ne sont pas vraiment mes amis.
    1. Ayrton Senna. Le Sport. 8 novembre 1990.
Sport
  • On me pose souvent la question : « qu’est ce que vous faisiez avant de faire du Sport ? Et je réponds invariablement « DU SPORT ». Dans ma famille, on a toujours aimé ça, mon père a été Champion du Monde de Canoë-Kayak.
    1. Cyril Neveu.
  • C’est un sport béni que celui qui nous autorise à être sale et poussiéreux.
    1. Tristan Bernard.
Sportivité
  • On était dans le Sahel dans une immense plaine, avec au bout un défilé. On se battait contre un autre équipage qui nous serrait de près. Soudain, nous avons vu une grande femme avec un enfant et une calebasse. Elle voulait de l’eau. Avant même que je comprenne Ickx s’est arrêté. Nous lui avons donné de l’eau avec notre bidon. Quand nous sommes repartis, nous avons constaté que nos adversaires s’étaient arrêtés eux aussi, deux cent mètres en arrière, pour nous attendre. Ils ont démarré en même temps que nous, la course a repris.
    1. Claude Brasseur. Acteur et Pilote. Paris-Dakar 10 ans d’Image. Nathan Image.
Tabac
  • Si on interdit le tabac, demain ce sera la voiture à cause des accidents, après-demain le beurre à cause du cholestérol… »
    1. Jacques Seguela. Publicitaire. Le Monde. 20 mars 1991.
  • Depuis dix ans que je cours en F1, je ne me sens pas du tout coupable d’avoir incité des gens à fumer. Peut-être les ai-je fait changer de marque.
    1. Alain Prost. Conférence de Presse. Marlboro. 27 mars 1991.
  • Je suis révolté d’entendre « si on supprime la pub pour le tabac, il n’y aura plus de courses automobiles ou à la voile ». Mais le cartel de Medelin est prêt à sponsoriser toutes les courses du Monde. Faut-il faire appel à lui ?
    1. Lucien Istrael. Cancérologue.
Tapie (Bernard)
  • L’automobiliste qui baisse sa vitre pour m’insulter prend des risques.
    1. Bernard Tapie dans Plaboy.
Technique
  • Si vous voulez me poser des questions techniques, j’ai 2000 ingénieurs ici qui peuvent le faire parfaitement.
    1. Gianni Agnelli. Page 257.
Titine
  • L’hiver, j’ai mis au point un système absolument merveilleux. Comme on sort relativement peu, et comme depuis des lustres (ou des appliques disons) je ne vais plus au bureau en auto, tous les ans à la fin octobre, je démonte complètement Titine, dans l’entrée de l’immeuble (Titine, c’est le nom de notre enfant à essence, ça ne vient pas de Célestine, mais c’est le diminutif de « tinette » ne pas confondre) j’enveloppe les pièces dans des papiers graissés et je les range dans le tiroir du buffet de la salle à manger ».
    1. Boris Vian. Propos recueillis par Noël Arnaud. Editions Pierre Horay 1972.
Transport en Commun
  • J’ai cessé un jour d’utiliser les transports en commun par peur qu’un adolescent ne se lève et ne me donne sa place.
    1. Philippe Bouvard. Les Pensées. Le Cherche Midi Editeur. Page 17.
Travail
  • Conduire a toujours été mon seul but, ma plus grande joie (….). J’ai fait tout pour orienter le pays vers le travail.
    1. Louis Renault. Histoire d’une Tragédie. Jean-Paul Thévenet.
  • Travailler dans la joie et rendre souriant l’univers du travail.
    1. Honda France. 25 Ans déjà. EPA 1989.
  • Le Travail quotidien est la base du Monde.
    1. Henry Ford. Page 76.
  • L’homme qui travaille beaucoup devrait posséder un rocking chair, un foyer confortable, un milieu agréable. Mais personne ne mérite le repos avant d’avoir fini son travail.
    1. Henry Ford. Page 77.
  • La récompense du travail bien fait est toujours un nouveau travail.
    1. Henry Ford. Page 114.
  • Les dons ne suffisent pas. Il faut être motivé et travailler son instinct.
    1. Björn Waldegaar. Champions. Jean-Paul Renvoizé. Editions Sport Auto Promotion.
Vacances
  • Je n’ai jamais fait de vrai voyage, je n’ai jamais pris de vacances : mes meilleures vacances, je les passe dans mes ateliers quand presque tout le monde est parti.
    1. Enzo Ferrari. Mes Joies Terribles. Robert Laffont. 1964.
Van de Poele
  • La première fois que Senna m’a doublé, je me suis dit « Chouette on va me voir à la télé ».
    1. Eric Van De Poele. Pilote F1. Le Soir. 30 avril 1991.
Vendre
  • Rien ne sert de produire si on ne peut pas vendre.
    1. André Citroën. Page 62.
Vitesse
  • Chaque fois que je monte dans ma voiture, c’est dans l’espoir d’aller plus vite que la fois précédente.
    1. Ayrton Senna. Libération 26 mars 1990.
  • Le déplacement est une nécessité, et la vitesse est un plaisir.
    1. Jean Baudrillard. Le Système des Objets. Page 93.
  • La Vitesse : je ne m’en soucie pas. La vitesse est purement relative en course.
    1. Stirtling Moss. Mes Bolides et moi. Flammarion. 1964.
  • La vitesse n’est ni un signe, ni une preuve, ni une provocation, ni un défi, mais un élan de bonheur.
    1. Françoise Sagan. Avec mon meilleur Souvenir. Gallimard. 1984.
Voitures
  • Cent Voitures et sans Regrets.
    1. Titre du livre de Philippe Bouvard.
Voiture de course
  • Les gens de l’extérieur ne comprennent pas le fond du problème. Vous remarquerez qu’ils mettent trop l’accent sur l’instrument, l’équipement, la mécanique (….). Il serait difficile de leur expliquer qu’un coureur automobile ne se soucie réellement pas de la manière dont les machines fonctionnent, ni dans quelle sort de voiture il est.
    1. Stirling Moss. Mes bolides et Moi. Flammarion 1964.
Vol
  • Mon père disait : s’il s’agit de voler quelqu’un mieux vaut choisir la National Bank plutôt qu’une épicerie de quartier !
    1. Bill Mitchell. Styliste de la General Motors.
Volonté
  • Je sais ce que je veux. Je ne m’adapte que par nécessité. Rigide vers le but, mais flexible pour l’atteindre. Avec le minimum de concessions à cette règle d’Or.
    1. Ron Dennis. Manager d’Equipes de F1.
Voyage
  • Plus tu demandes si c’est encore loin, plus le voyage paraît long.
    1. Proverbe Maori. 2100. Récit du Prochain Siècle. Page 323.
Wall Street
  • Je me rappelle régulièrement ce vieux conseil « Ne traîne pas au Casino. C’est là que se retrouvent les truands attirés par le liquide ». Wall Street est devenu une gigantesque machine à sous.
    1. Lee Iacocca. PDG Chrysler. En Direct. Ergo Press.
Translate »