Le village de Pélissanne dans sa large plaine. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Pélissanne à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • Commune périurbaine de Salon-de-Provence.
  • Pélissanne est en forte expansion démographique.
  • Code postal. 13330.
  • Habitants. Pélissannais – Pélissannaises.
  • Superficie. 19,11 km2.
  • Altitude. 70 m – 295 m.
  • Population. 9.763 habitants (2012).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 37′ 56″  E  5° 09′ 04″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Pélissanne (13)

 

 

  • La commune s’étend dans la large plaine.
  • Pélissanne conserve son âme provençale.
    1. Son noyau villageois.
    2. Son intéressant patrimoine architectural.
    3. Son beau parc Moreau.
    4. Son marché provençal animé.
    5. Ses traditions.

 

Communes limitrophes de Pélissanne

 

 

Accès à Pélissanne

 

 

Distances de Pélissanne

 

 

La Nature à Pélissanne

 

 

Reliefs et sols

 

  • Relief au nord de la commune.
    1. Point culminant au Roc de Caronte. 295 m.
    2. Alternance de garrigue et de petit bois.
  • Petite chaîne de collines au sud-est.
  •  Plaine vaste et riche.
    1. Traversée par La Touloubre.
  • Carrières.

 

Rivières, eau

 

  • La Touloubre traverse la commune et borde le centre ancien.
    1. Fleuve côtier de 59 km de long.
  • Canal de Craponne.

 

Cultures

 

  • Oliviers.
  • Vignes.
    1. Domaine Saint-Philomène.
      1. AOP Côteaux d’Aix-en-Provence.
      2. Route de Cazan.
      3. Couleur. Rosé.
      4. Cuvée. Philippine.

 

Parcs et Jardins

 

  • Parc Moreau.
    1. Au centre-ville.
    2. Jardin charmant.
  • Parc Saint-Martin.
  • Bords de La Touloubre.

 

 

Histoire de Pélissanne

 

 

  • L’histoire riche de Pélissanne est à rapprocher de sa position de carrefour.

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • « L’Antenne » ou mur de Marius.
    1. Mausolée romain.
  • 1er s. av. J.-C. Vestiges d’une villa romaine à la chapelle Saint-Laurent.
  • Vestiges gallo-romains à la Boulie.
    1. Fragments de béton.
    2. Tegulae.
    3. Céramique.
  • Borne romaine.
    1. Au lieu-dit « Bidoussanne ».
    2. Inscrite aux Monuments Historiques.
  • Passage de l’ancienne grande voie romaine.
    1. Dans la partie sud de la commune.
    2. Via Aurelia / Voie Aurélienne.
    3. Liaisons avec les voies des Côtes et de Redourtière.
  • Fondation d’une église du 5e s. et sa nécropole.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1002. Peliciana est citée.
  • 11e s. Seigneurie de l’abbaye de Montmajour.
  • 1345. Raymond Martini (?-av.1358) et Guillaume Maximi, de Barcelonnette, rachètent les droits comtaux.
    1. Raymond Martini est  un notaire originaire d’Aix.
  • 1483.  Signature du rattachement au territoire français après l’annexion  de la Provence par Louis XI.
  • Le fief de Cabardel, propriété des comtes de Provence, passe aux consuls de Pélissanne jusqu’à la Révolution.
  • 16e s. La construction du Canal de Craponne apporte de la prospérité :
    1. Essor de l’agriculture.
    2. Des moulins sont installés sur le canal.  Ils s’ajoutent à ceux bâtis sur la Touloubre.
    3. La vieille ville se transforme en un quartier résidentiel avec de nombreux hôtels particuliers encore présents de nos jours.

 

Epoque contemporaine

 

  • Développement de l’artisanat, après la Révolution française.
  • 1909. Le séisme d’intensité 6.2 sur l’échelle de Richter fait des dégâts à Pélissanne.
  • 1962. 2 636 habitants.
  • 2012. 9 601 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Pélissanne

 

 

  • Le centre ancien
    1. De plan circulaire, forme un ensemble clos.
    2. Le centre conserve l’essentiel du patrimoine.
    3. Embellissement récent notamment une belle chaussée.
  • Maisons du 17e s. au 19e s.
    1. Place Cabardel.
      1. N°1. Très beau perron. Porte en plein cintre ornée de deux pilastres ioniques.
      2. Jouxtant le beffroi. Belle façade Renaissance avec des meurtrières et une une loge ornée de mâchicoulis.
      3. N°13. Façade décorée de baies à balustres en pierre de Pélissanne.
      4. N° 23 . Petit escalier destiné à protéger l’habitation des crues de la Touloubre. Belle porte en plein cintre avec une archivolte décorée de boules.
  • Porte à beffroi.
    1. 1556. Fragment d’enceinte.
    2. 1702. Reconstruction. Il est doté d’un beau dôme en fer forgé, œuvre du maître horloger Quintrand de Lambesc
    3. Plusieurs années après, un cadran solaire anime la façade sud.
  • Fontaine du Pélican.
    1. 1769. Construite en pierre de Calissanne.
    2. Bassin en forme de trèfle entourant une colonne surmontée d’une sculpture représentant les armes de la ville : un pélican et ses petits dans un nid.
    3. Classée Monument Historique.
  • Portes et porches.
    1. Porte des Arrians.
    2. Porte vieille.
  • Musée Archéologique Municipal
    1. Situé dans l’ancien Hôtel de ville (17e s.)
    2. Classé monument historique.
    3. Le musée présente les vestiges archéologiques issus des fouilles de Pélissanne et de ses environs avec 3 salles d’exposition.
      1. 1ère salle. Histoire du village du néolithique (4000 av. notre ère) jusqu’au début de l’époque moderne (17e s.).
      2. 2ème salle. Céramique pélissannaise, poterie usuelle provençale utilisée du18e s au 19e s. et  fabriquée dans des ateliers installés à Pélissanne.
      3. 3ème salle. Œuvres de Vincent Barot, potier et santonnier originaire d’Aubagne venu s’installer à Pélissanne au début du 20e s.
  • Presbytère.
    1. Place de la Liberté.
    2. Entrée  datée du 17e s.
    3. Porte d’entrée avec 2 pilastres doriques.
    4. Corniche à denticules.
    5. Mur d’attique avec balustres ornés de boules sculptées.
  • Lavoir des Passadouïres.
    1. 1863. Construction pour dégager l’ancien lavoir de la place Cabardel devenu trop encombré.
    2. Ses 5 bassins rectangulaires et son séchoir sont encore utilisés.
  • Abri fortifié par un mur percé de meurtrières.
    1. Au Val-de-Cuech.
  • Moulin à huile des Costes.

 

 

Monuments chrétiens de Pélissanne

 

 

  • Eglise Saint-Maurice et Saint-Jean-Chrysostome.

    1. 1824. Reconstruction sur une base du 17e s. qui avait elle-même succédé à une église du 10e s.
    2. 17e s. Clocher.
    3. 15e s. Triptyque.
    4. 1837. 1ère église photographiée dans le Monde.
  • Chapelle Saint-Laurent-de-Cabardel.
    1. Origine romane.
    2. 17e s. Important remaniement.
  • Chapelle des Pénitents-Gris.
  • Oratoire Sainte-Catherine.
    1. 17e s.

 

 

Evénements à Pélissanne

 

 

  • Acampado pélissanenco.
  • Corso fleuri.
  • Transhumance.
  • Manifestations taurines dans les arènes.
  • Grands marchés du dimanche.
    1. Avenue Charles de Gaulle.

 

 

Célébrités liées à Pélissanne

 

 

  • Bottero (Pierre). Barcelonnette 13 février 1964 – Accident de la route entre Rognes et Lambesc 8 novembre 2009.  Ecrivain.
    1. Auteur de La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan
    2. Il demeure à Pélissanne jusqu’à sa mort.
  • Chevallier (Franck). Paris, 3 janvier 1964. Athlète français. Spécialiste du 110 m haies.
    1. Directeur Technique National.
    2. Réside à Pélissanne.
  • Chrétien (Jean-Loup). La Rochelle,  20 août 1938. 1er spationaute français.
    1. 19701977. Il demeure à Pélissanne alors qu’il est pilote d’essais au centre d’essais en vol d‘Istres.
  • Daguerre (Louis Jacques Mandé). Cormeilles-en-Parisis, 18 novembre 1787Bry-sur-Marne, 10 juillet 1851. Peintre. Photographe très célèbre.,
    1. Sa photo du clocher de Pélissanne est historique.
      1. 1837. Août. Le cliché constitue la première expérience publique de photographie.
      2. L’église est ainsi le premier édifice, le premier monument, le premier sanctuaire à avoir été photographié.
    2. La photo immortalise l’église avant la destruction par le séisme de 1909.
  • Figlinesi (Costanzo W.). Florence, 1912Pélissanne, 21 août 1991. Peintre impressionniste italien.
  • Gorlet (Jo). Acteur fantaisiste des années trente.
    1. Surnommé le Charlot marseillais.
    2. Il forme un duo avec Darcelys.
    3. Vécut à Pélissanne.

 

 


 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.