Le Ravelin © Scorcom – Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Camaret-sur-Aigues à visiter (84)


 

 

 

 

 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de Camaret-sur-Aigues dans le département de Vaucluse.

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84850.
  • Habitants. Camaretois.
  • Superficie. 17,53 km2.
  • Altitude. Moyenne 72 m. Mini 56 m. Maxi 97 m.
  • Population. 4 607 habitants (2015).
  • Coordonnées et CarteN 44°09’53.5″  E 4°52’23.9″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Camaret-sur-Aigues.
  • Nom.
    1. Camaret-sur-Aigues est le nom officiel.
    2. Il est d’usage de parler ou d’écrire Camaret-sur-Aygues ou Camaret.
    3. 1137. de Camareto est cité. Le toponyme serait lié au thème pré-celtique kam-ar avec le sens de hauteur arrondie.
    4. Le territoire s’est appelé Camaret-le-Gras.

 

 

Situation de Camaret-sur-Aigues (84)


 

 

 

Communes limitrophes de Camaret-sur-Aigues

 

 

Accès à Camaret-sur-Aigues

 

 

Distances de Camaret-sur-Aigues

 

 

 

La Nature à Camaret-sur-Aigues


 

 

Reliefs, sols

 

  • Le territoire communal est plat avec très peu de différence (41 m) entre le point le plus élevé et le point le plus bas.
  • Riche plaine alluvionnaire de l’Aigues avec de grandes parcelles cultivées.

 

Forêts, arbres

 

  • 2 petits bois à l’est.
  • Pépinières.

 

Rivières, eau

 

  • L’Aigue.
    1. Autres appellations : Eygues – Aygues – Aigues.
    2. La rivière marque la limite nord de la commune avec Sérignan-du-Comtat.
    3. Affluent du Rhône en rive gauche. Confluent à Caderousse, face au Centre Nucléaire de Marcoule.
    4. Source. Entre la Drôme et les Hautes-Alpes (05), au pied du sommet de Peyle, dans le massif des Baronnies.
    5. En Vaucluse, l’Eygues a la particularité de changer de nom pour s’appeler Aigues.
    6. Son parcours est long de 114,3 kilomètres.
  • Petits cours d’eau.
    1. Les Mayres de Mourelette, de Raphaëlis, d’Ancione.
  • Canal de Carpentras.
  • Canal du Moulin.
  • Sources fertilisantes d’Alcyon.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • 19e s. La plaine est considérée comme presque inculte avant que son irrigation change profondément les choses.
  • Vignes et vins.
    1. Beau terroir.
    2. AOC Vins Côtes-du-Rhône Villages classés en Plan-de-Dieu (AOC), au même titre que JonquièresTravaillan et Violès.
    3. Vins de Pays de la Principauté d’Orange.
  • Agro-alimentaire.
    1. Conserves de Provence est le 1er opérateur français de production de tomate transformée.
      1. 2004. Le groupe chinois Xinjiang Chalkis Co.Ltd acquiert 55% des parts de l’entreprise.
        1. Le reste appartient à la SA Le Cabanon, ancienne coopérative agricole.
        2. La plupart des tomates sont importées de Chine.

 

Activités dans la nature

 

 

Histoire de Camaret-sur-Aigues


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Occupation Romaine attestée par le résultat des fouilles conduites depuis le 19e s.
    1. Numéraire.
    2. Urnes funéraires.
    3. Lampes à huile.
    4. Vases dits lacrymatoires.
    5. Miroirs d’argent poli.
    6. Pierre tumulaire épigraphe intégrée dans la façade d’une maison qui a été descellée et vendue.
      1. La pierre portait l’inscription S. P. Severius sibi et suis vivus fecit avec le nom du propriétaire.
    7. Vestiges d’un aqueduc  qui approvisionnait la Cité d’Orange en eau de source.
    8. Un fragment d’autel épigraphe trouvé au 20e s., au quartier des Marelles.
    9. 3 sépultures à tegulæ trouvées au 20e s. sur le site des Garriguettes.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution françaiseCamaret est par conséquent dépendante de la Principauté d’Orange.

  • 1137. Camaretum est cité.
    1. Baronnie des Sérignan composé des fiefs de La Royère (aux Gaudemaris) et de St-Tronquet (aux Fortia).
  • 1237. Raymond VII de Toulouse, Comte de Provence, donne le fief à Raymond des Baux. Camaret dépend par conséquent de la Principauté d’Orange.
  • Le fief de Camaret est donné comme dot à Tiburge d’Orange lors de son mariage avec Adhémar de Poitiers, comte de Valentinois.
    1. 1324. Tiburge d’Orange accorde l’élection de deux syndics pour représenter la communauté.
  • Le chevalier Guillaume Fabri est coseigneur de Camaret jusqu’à sa condamnation au chapitre des Lattes.
    1. 1346. Raymond Martini, l’ancien baile de Pélissanne, est chargé de vendre les biens de Fabri.
  • v. 1356Guillaume d’Orange est seigneur de Camaret et de Sérignan.
  • 1369. Jean de Baux, sire de Camaret et de Sérignan a comme juge ordinaire de ses deux terres un noble bachelier, originaire d’Orange, Bérenger Sadoyrani, qui sera juge d’Arles (1372) et de Sisteron (1387).
  • 1416. 7 mai. Décision de construire des nouveaux remparts.
  • Depuis le Bas Moyen-Age jusqu’à la RévolutionCamaret dépend de la Barronie de Sérignan.
  • 1481. 10 décembre. La Provence devient française.
  • 1495. Le Conseil de Ville obtient de la Baronnie l’autorisation que chaque habitant puisse puisse cultiver une éminée de jardin exempte de dîme sur les fruits et sur les herbages.
  • Les Guerres de Religion dévastent le territoire pendant une dizaine d’années.
    1. 1563. 5 janvier. Les religionnaires prennent Camaret.
      1. Fabrice Serbelloni, capitaine pontifical, met le siège à Camaret.
      2. Après quatre jours de canonnade, les troupes pontificales investissent Camaret. 100 prisonniers sont exécutés.
      3. 1573 et 1575.Des attaques des calvinistes et des huguenots sont repoussées.
    2. Camaret est alors protégée par ses remparts protégés par 3 portes.
      1. La Grande Porte ou Portail Bérenguier, dite aussi des Ursulines qui est précédée d’un pont levis.
      2. La Porte Jaubert ou Portalet.
      3. La Porte Carbonnel. qui possède un pont levis.
    3. Après les affrontements, deux autres portes sont ouvertes
      1. La Porte de la Brèche et La Porte de la Tour.
  • 1599. Les deux syndics du village changent leur titre pour prendre celui de consuls.
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse par réunion des districts d’AvignonCarpentrasAptOrange et du canton de Sault.
  • 1793. 2020 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 1856. 2625 habitants.
  • Milieu 19e s.  L’irrigation apporte la prospérité.
    1. L’agriculture se diversifie : huile d’olive, maraîchage, moulins à farine, mûriers pour l’élevage de vers à soie, safran
    2. Des activités de transformation profitent de la force motrice de l’eau : blanchisserie, fabrique de chapeaux, moulins à farine, moulinage de la soie.
  • 1896. 1738 habitants.
  • 1946. 1500 habitants.
  • 1968. 1955 habitants.
  • 1990. 3121 habitants.
  • Camaret est réputée comme la capitale française de la tomate de conserve.
    1. La coopérative agricole Le Cabanon en est le fer de lance.
  • 2015. 4607 habitants.
  • 2015. 12 juin. Le maire Philippe de Beauregard et le père Pascal Mamba consacrent la commune de Camaret-sur-Aigues au Sacré-Cœur.
    1. Le maire s’engage par ailleurs « à prendre des décisions conformes à l’enseignement de l’Église ».

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Camaret-sur-Aigues


 

Campanile du Ravelin © Scorcom – Fotolia.com.

 

  • Le Ravelin.
    1. Ancienne porte des remparts.
    2. 2 tourelles surmontées d’un très beau campanile et d’une horloge.
    3. Inscrit aux Monuments Historiques.
  • Vestiges de remparts et tour.
    1. 14e s.
    2. Autre porte.
  • Tour crénelée dite Sarrazine.
    1. 16e s.  ?
  • Hospice.
    1. 18e s.
  • Monument aux Morts.
  • Maisons intéressantes.
  • Jolie fontaine moderne.

 

 

Monuments chrétiens de Camaret-sur-Aigues


 

 

  • Église paroissiale Saint-Andéol.
    1. Au cœur du bourg.
    2. 16e s. Construction.
    3. 1780. Reconstruction dans le Style Classique.
    4. Bel orgue de tribune.
    5. Trésor : 3 chasubles des 17e s. et 18e s.
  • Chapelle Saint-Cœur-de-Marie.
    1. A proximité du cimetière, à l’ouest du village.
  • Chapelle Saint-Andéol.
    1. Derrière la Mairie.
    2. Chapelle des Pénitents-Blancs. Voir article Pénitents en Provence.
    3. 15e s. Style Gothique.
    4. Expositions.
  • Calvaire et rocaille.
    1. 20e s.

 

 

Lien international avec Camaret-sur-Aigues


 

 

  • Travacò Siccomario (Italie).

 

 

Célébrités liées à Camaret-sur-Aigues


 

 

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Camaret-sur-Aigues


 

 

  • Juin. 1er dimanche. Fête patronale.
  • Championnat de moto-ball.
    1. Camaret a été plusieurs fois Champion de France.

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.