Accueil Provence 7

Violès à visiter (84)


 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de Violès dans le département de Vaucluse.

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84150.
  • Habitants. Violésiens, Violésiennes.
  • Superficie. 14,79 km2.
  • Altitude. Moyenne 98 m. Mini 78 m. Maxi 124 m.
  • Population. 1 640 habitants (2015)..
  • Coordonnées et CarteCliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Violès.
  • Nom.

 

 

Situation de Violès (84)


 

 

 

Communes limitrophes de Violès

 

 

Accès à Violès

 

 

Distances de Violès

 

 

 

La Nature à Violès


 

 

Reliefs, sols

 

  • Plaine jadis caillouteuse et inculte.
  • Territoire péniblement déboisé et irrigué par ses habitants.
  • Territoire relativement plat avec une variation de 46 mètres seulement entre le point le plus haut, au nord-est de la commune, et le point le plus bas, au sud-ouest.
    1. Le Plan de Dieu occupe le nord ouest.
  •  Sol constitué d’alluvions quaternaires déposées par l’Ouvèze reposant sur des couches rissiennes et wurmiennes

 

Forêts, arbres

 

  • Bois-des-Dames. Partie nord-est
    1. Déboisée après la Seconde Guerre Mondiale.
    2. Le déboisement a permis l’extension du vignoble.
  • Rives de l’Ouvèze bordées d’arbres (ramières).

 

Rivières, eau

 

  • L’Ouvèze.
    1. Marque la limite est de la commune.
    2. Affluent du Rhône en rive gauche.
    3. Voir article l’Ouvèze.
  • Le Canal de Carpentras passe à l’extrême sud de la commune.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Les vignes et les vins constituent la principale richesse de Violès.
    1. AOC Côtes-du-Rhône.
    2. AOC Côtes-du-Rhône Villages.
    3.  Vin de Pays de la Principauté d’Orange.

 

Activités dans la nature

 

  • Camping des Favards.
    1. 1335 Route d’Orange.
  • Chasse.
  • Pêche.
    1. 5 km de bords de l’Ouvèze.

 

 

Histoire de Violès


 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

 

 

Ordres de ChevalerieMaison d’Anjou © Fotolia – P. Verlinden.

 

 

  • Le prieuré Saint-Pierre (ou de Bel-Air), de l’Abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle est à l’origine du village.
  • Les bois et terres du nord de la commune actuelle sont la propriété des Dames de Saint-André-des-Ramières, monastère situé sur l’autre rive de l’Ouvèze.
  • 1137. ad Visole est cité dans le cartulaire de la Commanderie de Richerenches.
  • 1163. Violesio est utilisé.
  • 1179. 6 août. Guillaume des Baux se déclare suzerain du fief.
    1. Guillaume des Baux prend sous sa protection le domaine agricole (la grange) et la Maison du Cloître de Violès.
  • 1246. Juin. Raymond des Baux et son neveu Guillaume III d’Orange transigent pour se partager la suzeraineté.
  • Charles d’Anjou (12541309), roi de Naples et Comte de Provence, reçoit de la Commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem d’Orange, la moitié de Violès que les Princes d’Orange leur avait rétrocédé.
    1. Voir articles Ordres de Chevalerie en ProvenceMaison d’Anjou.
  • 1363. Violesum est cité.
  • 1479. La Principauté d’Orange retrouve sa suzeraineté sur le fief.
  • Avant le 15e s. Le style est peu habité.
  • 1499. 5 février et 1501 17 mai. L’abbé d’Aiguebelle, Louis de Géolée, peuple le territoire grâce à un acte d’habitation établi en faveur des habitants de Villedieu.
    1. Des chefs de famille du Haut Comtat signent ces accords.
    2. La nouvelle Communauté prend le nom de Saint-Pierre-de-Violès.
    3. Les bois sont défrichés.
    4. Des canaux sont creusés.
    5. L’agriculture se développe.
  • 1481. 10 décembre. La Provence devient française.
  • 1617. Le fief est érigé en baronnie par les Princes d’Orange en faveur de David de Floris.
  • 1633. Le fief passe ensuite à Hector Laugier de Montmirail puis à Pierre Béranger de Beaufain en 1647.
  • 1733. Sébastien de Saunier poursuit la succession des barons de Violès.
  • Le fief passe ensuite à plusieurs familles : Serres, Allard.
  • 1756. Le Marquis de Gras poursuit la succession des barons de Violès.
  • 1790. Le territoire communal est augmenté d’une partie de celui de Saint-André-de-Ramières, fief des évêques d’Orange.
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse par réunion des districts d’AvignonCarpentrasAptOrange et du canton de Sault.
  • 1793. 572 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 19e s. Importante réserve forestière avec le Bois des Dames et le Bois de Velages qui seront défrichés et transformés en vignobles.
    1. La plantation de vignes donne son élan à la commune.
  • 19e s. Un bac sur l’Ouvèze relie Gigondas et Vacqueyras.
  • 1827. Un hôpital est créé à la suite d’un don.
  • 1896. 946 habitants.
  • 1946. 986 habitants.
  • 1968. 1161 habitants.
  • 1999. 1536 habitants.
  • 2015. 1640 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Violès


 

 

  • Village de plaine calme et agréable.
    1. Rues se croisant à angle droit.
    2. 20e s. Rénovation du centre ancien.
    3. Impasse du Château : façades en arcades en pierres de taille, avec modillons figurant des parties d’animaux.
  • Ancien Hôtel de Ville.
    1. 18e s..
    2. Devenu Maison des Vignerons.
  • Tour.
    1. A la Courançonne. 6 km au nord.
  • Château du Martinet.
    1. 4 km au nord-est. Route de Vaison-la-Romaine. Au pied des Dentelles de Montmirail.
    2. 19e s.
    3. Devenu demeure et table d’hôtes.
    4. Beau parc.
    5. Plusieurs « annexes » :
      1. Mas des Armouriers, ancienne magnanerie. Cadre romantique. Piscine.
  • Roues du Moulin.
  • Ecluse.

 

 

Monuments chrétiens de Violès


 

 

  • Eglise paroissiale.
    1. 17e s. Construction.
    2. Portail latéral en plein cintre.
    3. Clocher à flèche de pierre.
  • Chapelle romane Saint-Pierre.
    1. Ancienne église paroissiale désaffectée.
    2. Voûte en plein cintre.
    3. Abside semi-circulaire.

 

 

Célébrités liées à Violès


 

 

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Violès


 

 

  • Juillet. 3ème dimanche. Fête du Vin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.