Château d’Oraison © Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Oraison à visiter (04)


 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite de la commune d’Oraison dans le département des Alpes-de-Haute-Provence (04).
    1. Situation, accès, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 04700.
  • Habitants. Oraisonnais.
  • Superficie. 38,42 km2.
  • Altitude. Minimum 323 m – Maximum 645 m
  • Population. 5 792  habitants (2014).
  • Coordonnées et carte. N  43° 55′ 05″   E  5° 55′ 09″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune d’Oraison.
  • CommunautéDLVA. Durance Luberon Verdon Agglomération.
  • Nom. Début 12e s. Auroe Sonum cité avant d’évoluer vers Auraisonum.
    1. La racine du nom remonterait aux Ligures, selon Charles Rostaing, spécialiste de la toponymie.
      1. Le mot serait une façon de désigner une montagne, une colline éventée, le village ayant été bâti sur la colline du Tholonet au lieu-dit Villevieille.

 

 

 

Territoire de Haute-Provence géré par la DLVA © Fotolia.com  – Pixabay.com – Verlinden.

 

 

Situation d’Oraison (04)


 

 

  • Oraison occupe le confluent de la Durance et de l’Asse au pied de la colline du Tholonet.

 

Communes limitrophes d’Oraison

 

 

Accès à Oraison

 

  • A 51. Autoroute du Val de Durance. Entre Aix-en-Provence et Sisteron.
    1. Sortie 19 avec une bretelle à 1 km du village.
  • RD 4 b, ancienne RN 207a.
  • RD 12 vers Le Castellet, à l’est.
  • RD 907. Vers St-Julien-d’Asse, à l’est.

 

Distances depuis Oraison

 

 

 

La Nature à Oraison


 

 

Reliefs, sols

 

  • Colline du Thoronet sur laquelle est bâti le bourg original.
  • 3 ravins.
    1. Ravin de la Rhode, au nord.
    2. Ravin du Barri, au centre.
    3. Ravin de Saint-Georges, au sud-est.

 

Forêts, arbres

 

  • 853 ha de bois et forêts représentent 22 % de la superficie de la commune.
    1. Bois Saint-Martin.
    2. Chênes verts.
    3. Buis, champignons.
    4. Bois et iscles de la Durance.

 

Rivières, eau

 

  • La Durance marque la limite ouest de la commune.
  • L’Asse. Affluent en rive gauche de la Durance qu’elle rejoint dans le coin sud-ouest du territoire communal.

 

 

Canal EDF © Verlinden

 

  • Le canal EDF traverse la partie nord-ouest de la commune.
  • Centrale hydroélectrique utilisant les eaux de la Durance et de la Bléone qui sont déviées au barrage de l’Escale et à Malijai.
  • Plans d’eau – Lacs « les Buissonnades« .
    1. Lac de pêche.
    2. Tables de pique nique.
    3. Pontons de pêche pour personnes à mobilité réduite.
    4. Lac de Baignade.
      1. Aménagé.
      2. Surveillé en été.
      3. Accès handicapés.
  • Piscine municipale.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Oliviers.
    1. Huile d’olive qui peut bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée huile d’olive de Provence AOC.
  • Vignes.
  • Amandiers.
    1. Voir articles Amande – Amandiers –Calisson.
  • Elevage ovin.
  • Coopératives céréalières.
  • Conserveries.

 

Activités dans la nature

 

  • Promenades.
    1. 2 sentiers botaniques sur la commune :
      1. Sentier botanique du lac des Buissonnades.
      2. Sentier du pont roman.
  • Pêche.
    1. Poissons blancs et truites.
  • Chasse.
  • Tennis. 3 courts.
  • Recherches souterraines.
  • Ville Fleurie.
  • Vol Libre de Parapente.
  • Piscine de plein air.
  • Skate et Roller parcs.
  • Boulodrome.

 

 

Histoire d’Oraison


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Présence gallo-romaine attestée.
    1. Découvertes archéologiques sur le site des Buissonnades : atelier de potier de fabrication d’amphores vinaires.
    2. Proximité de la Voie Domitienne, axe de circulation romain majeur le long de la Durance.
    3. Vestiges de colmatages dans la plaine de la Durance pour installer villa, tuilerie, four de potier…

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Le village primitif est construit sur la Colline du Tholonet, au lieu-dit Villevieille.
  • 739. Cinicino est signalée dans les chartes.
  • 12e s. Nouvelle mention du site.
  • La communauté  a une double tutelle :
    1. La baillie de Digne.
    2. Le chapitre religieux de Riez contrôle l’église et ses revenus.
  • La Maison d’Oraison représente l’une des plus anciennes grandes familles de Provence.
    1. Hugues d’Oraison, seigneur d’Oraison et de Clumanc, serait le 1er seigneur.
      1. 1146. Il rend hommage à Raimond Bérenger comte de Provence.
      2. Il prend le parti  de Raimond Bérenger dans les guerres baussenques contre la princesse Etiennette des Baux.
    2. Jacques d’Oraison Orcono.
      1. Chevalier.
      2. 1299. Viguier de Marseille.
      3. 1328. Il sert, en Campanie, dans l’armée du duc de Calabre.
    3. Elzear d’Oraison.
      1. Chevalier, seigneur d’Oraison et citoyen de Digne.
      2. 1358. Actif dans la résistance aux troupes de l’Archiprêtre, il est commissaire aux fortifications de la ville de Riez.
      3. Avant 1362. Il achète à la cour la mère empire sur Oraison pour 500 florins.
      4. 13651366. Viguier de Marseille.
  • 1382. 27 juillet. L’assassinat de la Reine Jeanne 1ère provoque une grave crise de succession.
    1. 13821387. Les Villes de l’Union d’Aix soutiennent Charles de Duras contre Louis 1er d’Anjou.
    2. 1382. Elzéar d’Oraison, seigneur d’Oraison, soutient le Duc d’Anjou.
  • 1478. Mars. Philibert de Aqua (ou d’Aigue) conseiller et chambellan du Roi René, épouse Louise d’Oraison .
    1. Leur fils Antoine-Honoré prend les armes et le nom de la famille d’Oraison.
    2. Ses descendants poursuivent la lignée des Oraison.
  • 1588. La Baronnie d’Oraison est érigée en Marquisat pour François d’Or , par lettres du roi de France Henri III, enregistrées au Parlement d’Aix.
  • 1720. Le Marquisat d’Oraison est acheté par Esprit Fulque, arrière-grand-père de François Eustache de Fulque.
  • 1770. Le marquis d’Oraison interdit le glanage.
    1. La communauté d’Oraison réagit en décrétant l’interdiction de moissonner les terres du seigneur. Les contrevenants sous punis d’amendes.
    2. Le seigneur se trouve dans l’obligation de négocier.
  • Révolution française.
    1. 1792. Eté. Création d’une société patriotique. Le château est détruit.
    2. 17921793.  La section patriotique est contrôlée par les fédéralistes.
      1. Liés à la section de Marseille, ils diffusent les idées des Girondins.
      2. 1793. 31 mai. Proscription des idées des Girondins suivie, en juillet, de l’écrasement de l’insurrection fédéraliste.
      3. Le tribunal révolutionnaire prononce une condamnation à mort à Oraison.

 

Période contemporaine

 

  • 1848. 23-26 octobre. Emeutes à Oraison réprimées par l’armée. La crise est provoquée par un enchaînement de faits :
    1. 1848. Février. Installation de la 2ème République avec des promesses démocratiques.
    2. Un régime conservateur se met en place. Il augmente l’impôt des plus pauvres ce qui provoque des émeutes.
  • 1851. 2 décembre.  Coup d’État par Louis-Napoléon Bonaparte (Napoléon III) contre la République.
    1. Les Basses-Alpes réagissent par un soulèvement armé.
    2. L’échec de l’insurrection est suivi d’une sévère répression : 42 habitants d’Oraison sont traduits devant la commission mixte, la majorité sont condamnés à la déportation en Algérie.
  • 1862. Une école maternelle (salle d’asile) est tenue par les Sœurs de l’ordre de Saint-Joseph.
  • 1863. Oraison possède une instruction primaire pour garçons.
  • 1940. Eté. Ouverture d’un centre de séjour afin d’interner des Français communistes ou d’opinions politiques assimilées.
    1. 1941. Février. Fermeture du camp.
    2. Les prisonniers sont transférés au camp des Pescayres de Saint-Sulpice-la-Pointe.
  • 1944. 19 juillet. La Gestapo fait arrêter 18 résistants. 11 sont fusillés le 21 juillet.
  • 1944. 19 août. Libération d’Oraison par la colonne de la 36e division d’infanterie (US).
    1. Les troupes américaines venant de Riez se remontent  la vallée de la Durance.
  • 2005 2013. Oraison fait partie de la Communauté de Communes Intercommunalité du Luberon Oriental.
  • de la Communauté d’Agglomération Durance Luberon Verdon.
  • Une brigade de Gendarmerie de proximité est implantée à Oraison, elle dépend de celle des Mées
  • Fort développement démographique.
    1. 1946. 1 834 habitants.
    2. 1962. 3 054 habitants.
    3. 1968. 2 702 habitants.
    4. 1982. 2 963 habitants.
    5. 1990. 3 509 habitants.
    6. 2006. 4 867 habitants.
    7. 2014. 5 792 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables d’Oraison


 

 

  • 5  quartiers-hameaux.
    1. La Grande Bastide.
    2. La Tuilière.
    3. Les Buissonades, au sud.
    4. Les Couès.
    5. Saint-Pancrace, au sud.

 

 

Château © Verlinden

 

 

  • Château.
    1. Situation au centre du village.
    2. 2 tours rondes. 3 étages.
    3. 17e s. Construction par la famille d’Oraison.
    4. 1720. Achat et remaniement  par la famille de Fulque, originaire de Valensole, qui le garde jusqu’à la Révolution française.
    5. 1806. Trois particuliers rachètent le château.
    6. La bâtiment est surélevé d’un étage afin d’y loger une magnanerie.
    7. 1868. Louis Pasteur vient y étudier les maladies du magnan (nom du ver à soie en sériciculture).
    8. Années 1950. La magnanerie est désaffectée. L’atelier de production des cartes postales d’Oraison y est alors installé.
    9. Gendarmerie.

 

 

Kiosque à musique © Verlinden

 

  • Kiosque à musique.
    1. Au centre du village.
  • Petit pont de pierre en dos-d’âne sur le Rancure. Ancien Aqueduc des Fontaines.
    1. 1697. Construction afin de conduire les eaux de la sources de la Boucharde jusqu’aux fontaines du village.
      1. Le pont est dit « roman » parce qu’il est construit selon les techniques médiévales.
    2. Dimensions : 35 m de long, avec une arche de 25 m.
  • Pont-canal de la Durance à 7 arches.
    1. Construction entre La Brillanne et Oraison.
    2. Longueur de 285 mètres.
    3. 1888. 2 avril. Inauguration.
  • Hippodrome.
    1. 1900. 25 novembre. Construction du 1er hippodrome des Basses-Alpes.
  • Espace de loisirs.
    1. 1950. La municipalité achète les jardins qui sont face au château.
    2. L’ensemble devient un terrain de football et un jardin public (ce dernier sera transformé en parking en 2007).
  • 9 Fontaines et 3 Lavoirs de La Boucharde.
  • Café du Commerce.
    1. 1897.
  • Ruines de Villevieille.
  • Stèle des Fusillés de Signes.

 

 

Monuments chrétiens d’Oraison


 

 

 

Eglise N-D du Thor © Verlinden.

 

  • Eglise Notre-Dame-du-Thor.
    1. Saint Patron : saint Pancrace.
    2. 1622. Construction dans un style gothique remanié avec des éléments romans.
      1. Le style roman est visible sur la partie ouest avec des arcs en plein cintre.
      2. Les traits gothiques dominants sont  les arcs brisée, la croisée d’ogives,les tiercerons..
    3. 1862. Reconstruction du clocher qui est l’objet d’importants travaux en 2017.
      1. Flèche en pierre de Mane.
      2. Cloche du 17e s. issue du village d’Ubaye englouti en 1958. La cloche est installée en 1962.
  • Chapelle Saint-Pancrace.
    1. 12e s.
  • 4 oratoires.

 

 

Célébrités liées à Oraison


 

 

  • Itard (Docteur J.M.G). Oraison, Paris, édecin français. Spécialiste de la surdité et de l’éducation spécialisée.
    1. Pionnier de l’oto-rhino-laryngologie.
    2. Considéré comme le créateur de la première école française d’otologie.
    3. Fondateur de la psychiatrie de l’enfant. Il contribue à la nosologie de la maladie de Gilles de la Tourette.
      1. Importants travaux  sur le cas de l’enfant sauvage.
  • Malaval (Robert). Nice, Paris,  8 ou 
    1. rtiste « glam rock » souvent considéré comme le créateur d’une version française du Pop Art.
  • Pasteur (Louis). Dole (Jura), Marnes-la-Coquette (à cette époque en Seine-et-Oise) 28 septembre 1895. Scientifique. Chimiste et physicien de formation. Pionnier de la microbiologie
    1. 1868. Séjour au château pour des recherches sur les maladies du ver à soie.
  • Selsis (Romain). 18981956. Poète qui vécut à Oraison.

 

 

Loisirs à Oraison


 

 

  • Salle de Cinéma.
    1. Salle de l’Eden.
      1. Rue Henri Arnoux.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés d’Oraison


 

 

  • Marché.
    1. Tous les mardis.
  • Fête votive.
    1. 1er week-end de mai.
  • Fête de Saint Pancrace.
    1. Le 2e dimanche de mai.
    2. Tradition de déposer des ex-voto portant le nom de l’être aimé à la chapelle Saint-Pancrace.
  • Office de Tourisme.
    1. 9 Allées Arthur Gouin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.