© aze.

 

 

Provence 7

Escragnolles à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite de la commune d’Escragnolles dans le département des Alpes-Maritimes (06)
  • Code postal. 06460.
  • Habitants. Escragnollois.
  • Superficie. 25,48 km2.
  • Altitude. 400 m – 1 644 m.
  • Population. 618 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43°43’51.0″ E  6°46’59.3″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune d’Escragnolles.
  • Nom. Plusieurs sources possibles sont avancées :
    1. Aesculus en bas-latin qui désigne le chêne rouvre.
    2. Skrann : caverne habitée en lombard.
    3. Contraction de la racine pré-indo-européenne cal (rocher, pierre) et du suffixe ant-is.

 

 

Situation d’Escragnolles (06)

 

 

  • 1ère véritable commune montagnarde au nord de Grasse.
  • Sa position d’étape de la Route Napoléon explique largement son histoire.

 

Communes limitrophes d’Escragnolles

 

 

Accès à Escragnolles

 

  • RD 6085. Route Napoléon. Vers Saint-Vallier-de-Thiey, au sud-est, et vers Séranon, au nord-ouest.
    1. 1445. Ancienne Route Royale.
      1. La route relie Nice à Grenoble en passant par Grasse, Saint-Vallier, Escragnolles, Castellane, Digne, Sisteron.
      2. 1609. Elle est dénommée Route Royale d’Antibes à Sisteron.
      3. La route est essentiellement empruntée par des marchands qui acheminent le blé vers le littoral.
      4. Lorsque Napoléon 1er l’emprunte, la route est en mauvais état et elle ne permet pas le passage de véhicules.
    2. La Route Napoléon retrace le parcours de l’Empereur à son retour de l’île d’Elbe.
      1. Débarquement à Golfe-Juan.
      2. Traversée du Pays Grassois par Mouans-Sartoux.
      3. RN 85 jusqu’à Digne et Grenoble par Grasse, St-Vallier-de-Thiey, Escragnoles, Séranon, Castellane

 

Distances d’Escragnolles

 

 

 

La Nature à Escragnolles

 

 

Reliefs, sols

 

  • Nombreuses grottes appelées baumes ou balmes.
    1. 8 grottes sont occupées par l’homme à l’Age du Bronze.
    2. La Baumon du Duc ou grotte de Saint-Martin ou Baumas de Baïl.
      1. Néolithique final.
      2. 18781880. Cavités découvertes et partiellement fouillées par Casimir Bottin, Émile Rivière et Marcellin Chiris.

 

Forêts, arbres

 

  • Des bois entourent les nombreux hameaux de la commune.

 

Rivières, eau

 

  • La Siagne.
    1. Source de La Siagne au lieu-dit La Colette où plusieurs ruisseaux se réunissent.
    2. Limites sud et est du territoire.
    3. Fleuve côtier de Provence.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Culture des céréales.
    1. Le blé annone d’Escragnolles (pur froment) a été très recherché.
  • Production de lavande.
  • Elevage.

 

Activités dans la nature

 

  • Camping.
  • Chasse.

 

 

Histoire d’Escragnolles

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Age du Bronze. 8 grottes occupées par des hommes.
  • Dolmen des Claps.
    1. 1921. Classé Monument Historique.
    2. Chambre funéraire renfermant des restes humains.
    3. Pointes de flèches, grattoirs, objets en calcaire.
  • Site de La Colette.
    1. Tumulus et Tombe en blocs.
  • 16 oppida ou castellaras sur le territoire communal témoignent d’une occupation Ligure (celto-ligure ?) avant l’arrivée des romains.
    1. L’oppidum de Conrouan conserve de beaux restes.
    2. Oppidum de Cogolin.
    3. Oppidum de saint-Martin.
  • Présence romaine attestée par de nombreux vestiges.
    1. Traces d’une villa romaine du 1er s.
    2. Monnaies.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1196. 1ère citation de Scannola lorsque l’évêque de Grasse fait l’acquisition du territoire.
  • 14e s. La famille de Réquiston détient le fief avant qu’il ne passe par mariage à la famille des Grasse.
    1. Raymond Requistoni (? – av.1309) est seigneur d’Escragnolles.
    2. Il fait alliance avec Cécile Cays, fille de Bérenger Cays, coseigneur de Peillon et du Touët.
    3. Le seigneur d’Escragnolles, Raymond Requistoni, a de son vivant un homonyme qui est chevalier et seigneur du Val d’Ampus.
  • 1348. la population d’Escragnolles est décimée par l’épidémie de peste.
  • 1565. Le territoire est repeuplé par des habitants de Mons (83) à qui Françoise de Grasse loue des terres.
    1. 1468. Mons avait elle-même été repeuplée par des familles originaires de Ligurie et du Piémont.
    2. Cette arrivée est suivie, un siècle plus tard, d’un surpeuplement de Mons qui rend possible le transfert vers Escragnolles.
  • 1598. La seigneurie est acquise par le capitaine Antoine de Robert.
  • 1612. Melchior, fils d’Antoine de Robert, investit le fief.
    1. Melchior fait construire le château et sa chapelle.
  • 1792. Le château et les terres d’Antoine-Joseph de Robert sont vendus par lots aux habitants d’Escragnolles.

 

Période contemporaine

 

  • 1815. Napoléon 1er s’arrête à Escragnolles.
    1. La route qu’il emprunte alors est en contrebas de celle qui est nommée Route Napoléon.
  • Renouveau démographique de la commune d’Escragnolles.
    1. 1946. 115 habitants.
    2. 1975. 110 habitants.
    3. 1999. 384 habitants.
    4. 2013. 618 habitants.

 

 

Monuments et Bâtiments remarquables d’Escragnolles

 

 

  • Hameaux  : Les Amphons – Bail – La Colette – Les Galants – La Bastide – La Château – Les gras – Les Mourlans – Clars – Le Cabanon.
  • Village.
    1. Village étalé dans la plaine le long  de la Route Napoléon.
    2. Place du Général Mireur avec ses fenêtres à meneaux.
    3. Vieilles maisons avec de vieux appareils.
  • Mairie – Ancienne chapelle.
    1. 18e s. Construction.
  • Bel abreuvoir.
    1. Derrière le cimetière.
  • Lavoir à trois niveaux.
    1. Sortie nord du village.
    2. 1913.
  • Fontaine de 1812.
  • Plaque commémorative à François Mireur.
    1. voir Célébrités, ci-dessous.
  • Château.
    1. 1612. Construction.
    2. 1980. La commune l’achète et le transforme en HLM.
  • Ruines du château féodal.
    1. 1430.
  • Castellaras (voir histoire).

 

 

Monuments chrétiens d’Escragnolles

 

 

  • Eglise Notre-Dame.
    1. 19e s. Construction.
    2. Double clocheton.
    3. Huile sur toile représentant Saint Pierre, saint Pons et saint Jean-Baptiste.
    4. 17e s. Huile sur toile de la Vierge au Rosaire.
  • Chapelle Saint-Martin.
    1. Au bord de l’ancienne Route Napoléon.
    2. Probablement construite sur une chapelle primitive.
    3. 16e s. Edifiée en sentinelle au-dessus de la vallée de La Siagne.
    4. Style Roman primitif.
  • Chapelle Saint-Pons.
    1. Dans le village.
    2. 1990. reconversion en salle.
    3. Le bâtiment conserve le cul-de-four et des inscriptions sur le portail de plein cintre.
  • Vestiges de la Chapelle Sainte-Claire.
    1. 1612. Construction par Melchior de Robert.
    2. Début 19e s. Abandon. Mobilier transféré dans la nouvelle église.

 

 

Célébrités liées à Escragnolles

 

 

  • Mireur (François). Escragnolles, 9 février 1770Egypte, juillet 1798. Militaire. 1er interprète de la future Marseillaise.
    1. Docteur en médecine à 22 ans.
    2. Général de Bonaparte à 26 ans.
    3. 1792. 22 juin. A l’issue d’un banquet, François Mireur entonne le Chant de Guerre pour l’Armée du Rhin dont les paroles sont de Rouget de Lisle.
    4. 1795. L’air prend le nom de Marseillaise et devient l’hymne national français.
    5. Le nom de François Mireur est gravé sur l’Arc de Triomphe, à Paris.
  • Napoléon 1er.
    1. Voir articles Bonaparte et Napoléon 1er en Provence et Villes et Villages liés à Napoléon 1er.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés d’Escragnolles

 

 

  • Juin. Dernier dimanche. Fête annuelle aux ânes.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.