Guide de la visite de Bargème. © photlook- Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Bargème à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le village de Bargème est situé dans le nord du département du Var (83).
    1.  Bargème est classé parmi les « plus beaux villages de France« .
    2. Bargème est le plus haut village du Var (83).
  • Code postal. 83840.
  • Habitants. Bargémois.
  • Superficie. 27,95 km2.
  • Altitude. 824 m – 1592 m.
  • Population. 185 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 43′ 51″  E   6° 34′ 25″Cliquer sur le lien pour afficher la carte.
  • Nom. Origines disputées : pré-celtique « Barr » signifiant barre rocheuse et rempart ou celtique Barge, meule à blé.

 

 

Situation de Bargème (83)

 

 

 

Communes limitrophes de Bargème

 

 

Accès à Bargème

 

 

Distances de Bargème

 

 

 

La Nature à Bargème

 

 

 

Reliefs, sols

 

  •  La commune est adossée à la montagne de Brouis qui culmine à 1592 m.
    1. Deux autres sommets du massif dépassent les 1400 m.
  • Le village domine la plaine de la Bruyère.
  • Moutonnement de hautes collines entrecoupées de vallons.
  • Roches crétacées et jurassiques.
  • Gorges étroites de l’Artuby et de ses affluents.
  • Nombreuses grottes.

 

Rivières, eau

 

  •  Artuby.
    1. Sous-affluent du Rhône par le Verdon et la Durance.
    2. Deux affluents : la Bruyère et le St-Laurent.
  • Nombreuses sources.

 

Forêts, arbres

 

  • Belles forêts de pins.
    1. Belle route forestière.
  • Exploitation forestière.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  •  Céréales.
  • Fourrages.
  • Lavande.
  • Fruits.
  • Bétail.
  • Fromages.

 

Activités dans la nature

 

  •  Randonnées.

 

 

Histoire de Bargème

 

 

Préhistoire

 

  •  Des stations néolithiques attestent une occupation humaine très ancienne.

 

Antiquité

 

  • Age du Fer. Occupation attestée.
    1. Oppidum Ligure.
    2. Sépultures, bijoux.
  • Présence gallo-romaine.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 814. Bergemulu est cité.
  • 1026. Bargema est cité.
  • 13e s. Les Pontevès font construire le château.
    1. La seigneurie de Bargème est la propriété de la famille de Pontevès depuis 1220.
    2. 1220. Le mariage de Douceline de Fouques avec Isnard II d’Agoult est à l’origine de ce pouvoir.
  • 1342. La communauté de Bargème est rattachée à la viguerie de Castellane  par le comte de Provence.
  • Pendant les Guerres de Religion, plusieurs membres de la famille Pontevès sont massacrés par les villageois.
    1. Jean-Baptiste de Pontevès (15051579) est alors seigneur de Bargème. Il est aussi  lieutenant pour le roi en Provence.
    2. L’homme vieillit en tyran ne reculant devant aucune manœuvre  pour s’approprier les biens de ses sujets.
    3. Ses crimes entraînent une période de grande instabilité.
      1. 1578. Jean-Baptiste de Pontevès est en procès avec les habitants de Callas. Devant le risque d’un jugement en sa défaveur, il fait appel à son cousin, le chef ligueur Hubert de Garde de Vins. Le village de Callas est pillé par les hommes de de Vins, plusieurs habitants sont rançonnés ou égorgés.
      2. Jean-Baptiste de Pontevès et son fils menacent alors d’exterminer la population si le village ne se désiste pas au procès. Sous cette contrainte,  les habitants acceptent les spoliations du seigneur.
      3. 1579.  Avril. Les habitants de Callas, pénètrent dans le château avec l’aide d’un habitant nommé Jacques Sossy, lieutenant d’une compagnie de Huguenots. Ils tuent Pierre de Pontevès, font prisonnier Jean-Baptiste de Pontevès, sa femme et son fils Balthazar.
      4. 1579. 24 mai. Jean-Baptiste de Pontevès est assassiné.
      5. Quelques mois plus tard, deux fils, Joseph et Jean-Baptiste, sont égorgés à Bargème lors d’un guet-apens.
      6. Deux ans plus tard, Balthazar de Pontevès, nouveau seigneur du lieu après la mort de Joseph, est assassiné à Bargème.
      7. 1595. Le petit-fils, Antoine de Pontevès, est tué au cours d’une messe.
      8. Les biens passent à un fils cadet, Foulques ou Fouquet VII de Pontevès-Bargème. Ce dernier accusé d’avoir été l’inspirateur du crime de son neveu. Il est condamné à mort par sentence du grand sénéchal avant d’être absous par le Conseil privé du roi.
  • La démolition du château est engagée lors de ces événements.
  • 1607. Le Le parlement du Dauphiné condamne par contumace trois des auteurs des crimes au supplice de la roue, d’autres au bannissement. La commune de Callas perd tous ses droits et doit édifier une chapelle près du château afin d’y faire célébrer une messe basse tous les jours de l’année et une messe haute avec office des morts tous les 24 mai. Les frais de reconstruction du château et de ses dépendances sont à sa charge.
  • La chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est ainsi élevée en signe d’expiation après le massacre des Pontevès.
  • Le château reste à l’abandon tout en appartenant aux Sabran-Pontevès.

 

 

Village, monuments et bâtiments originaux de Bargème

 

 

  • Depuis le village, magnifique vue sur les Préalpes de Grasse et le massif des Maures.
  • Le bourg médiéval sur le piton rocheux est constitué par les ruines du château, les enceintes défensives et un tout petit nombre d’habitations.
  • Belle enceinte défensive.
    1. Classée aux Monuments Historiques.
    2. Deux portes fortifiées du 16e s. sont encore visibles.
    3. 2 tours 14e s. et 15e s.
    4. Des échauguettes.
      1.  Petite loges  de forme carrée ou cylindrique contenant une petite pièce,.
      2. Munie de meurtrières et de mâchicoulis.
      3. Le veilleur peut y observer un large horizon et lancer des projectiles sur des assaillants.
    5. Dans l’appareil des remparts, chevrons « à la hongroise ».
  • Château en ruines.
    1. Château des Pontevès.
    2. Edifice allongé.
    3. 16e s. Une tour pleine intacte.
    4. Pierre sculptée aux armes des Pontevès et des d’Agoult.
    5. Portique à l’arc ébrasé.
  • Rues du village.
    1. Sculptures.
    2. Balustres carrés à ailerons.
    3. Montants de portes à petits pans.
    4. Millésime 1557.
  • Moulin de Bargème.
    1. Sur l’Artuby, à 3 km au nord-ouest.

 

 

Monuments chrétiens de Bargème

 

 

  • Eglise Saint-Nicolas.
    1. 14e s. Construction.
    2. Style roman.
    3. Abside en cul-de-four.
    4. Nef unique voûtée en berceau.
    5. Autel. Cuve baptismale.
    6. Caveau sous le maître-autel.
    7. 1525. Magnifique retable en bois représentant le martyre de Saint-Sébastien.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs ou d’Espaïme.
    1. 1607. Elevée en expiation du massacre des Pontevès.
  • Chapelle Saint-Laurent.
    1. Au nord-ouest du village.
    2. La chapelle domine le hameau de Saint-Laurent, à proximité de l’ancien moulin de Bargème.
  • Chapelle Sainte-Pétronille.
    1. 2 km au sud.
    2. Classique.
    3. Buste de sainte Pétronille.
  • Chapelle votive Saint-Antoine.
    1. L’une des plus anciennes du département du Var.
  • Oratoires.

 

 

Célébrités liées à Bargème

 

 

  • Foulques de Pontevès. ?-av.1337. L’un des grands seigneurs de Bargème.
    1. Fils de Foulquet II de Pontevès et Marguerite des Porcellets.
    2. 1317. Lieutenant du sénéchal.
    3. 1333. Viguier d’Avignon.
    4. Chevalier, conseiller et chambellan du roi Robert.
    5. Seigneur de Cotignac, de Carcès, de Bargème
    6.  Epoux de Galburge d’Agoult de Sault.
    7. Père de Jean et de Fouquet V.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Bargème

 

 

  •  Août. Fête.

 

 

© Pixaday.com

 

 

Mots Clés : , , , ,
.