Chapelle Notre-Dame-de-l’Ormeau © Verlinden.

 

 

Provence 7

Seillans à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

 

  •  Seillans est un village perché du département du Var (83) classé parmi les « Plus Beaux Villages de France ».
  • Code postal. 83440.
  • Habitants. Seillanais – Seillanaises.
  • Superficie. 88,66 km2. Grand territoire communal.
    1. Le camp militaire de Canjuers occupe environ la moitié du territoire communal.
  • Altitude. 137 m – 1303 m.
  • Population. 2 489 habitants (2012).
  • Coordonnées et Carte. N 43°38’08.2″ E 6°38’38.2″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Seillans (83)

 

 

Communes limitrophes de Seillans

 

 

Accès à Seillans

 

 

Distances depuis Seillans

 

 

 

La Nature à Seillans

 

 

Reliefs, sols

 

  • Seillans occupe les derniers contreforts des Préalpes.
    1. Sols calcaires au nord.
    2. Sols granitiques au sud.
  • Le village est accroché aux pentes du mont Auzières (1122 m).
  • Reliefs au Nord Est.
    1. Montagne de L’Aïsse  996 m, sur les hauteurs du Cunier.
    2. Montagne de Gourdon  1 123 m.
  • Reliefs au Nord Ouest.
    1. Montagne du Baou Roux  1 028 m  en dessous du colle du Bas Aille à proximité du Col de Saint Arnoux.
    2. Plateau de Canjuers Clos Magnan 950 m d’altitude moyenne.
  • Le village domine la plaine de Fayence du haut de ses 366 m.
  • Carrière de marbre non exploitée.
  • Ancienne mine de charbon.

 

Rivières, eau

 

  • Le Gabre.
    1. Le Gabre prend sa source sur les hauteurs du Cuinier à proximité des limites de Mons.
    2. Le Gabre est alimenté par le Riou Blanc à la hauteur du quartier de la Rouvière et de la Chapelle de L’Ormeau.
    3. Son eau très chargée en calcaire est de couleur  blanchâtre et de très bonne qualité.
    4. Le Gabre se jette dans la Camandre sur la commune de Fayence.
  •  Le Riou Blanc
    1. Petit torrent de régime saisonnier.
    2. Le Riou Blanc traverse le village avant de se jeter dans le Gabre.
    3. Sa source est sur les hauteurs de Combes Longues dans un sol très calcaire.
  • Le Meaulx (le Miel en provençal)
    1. Petit torrent de régime saisonnier.
    2. La source se trouve sur les Adrets de Meaux et les Adrets de la Pignes.
    3. Le Meaulx aboutit au  lac de Méaux.
  • Le Rayol.
    1. Petite rivière dont les sources sont sur les hauteurs des Vennes et de Saint Arnoux.
    2. Son cours est annuel, ce qui constitue une exception.
    3. Le Rayol disparaît dans son lit avant de  ressortir en résurgence tout au long de son cours.
    4. Le débit devient plus important au sud de Seillans après sa rencontre avec le Méaulx.
      1. Les Gorges du Rayol sont  difficiles d’accès et peuvent se révéler dangereuses en cas d’orage.
      2. Les eaux ont une qualité remarquable.
      3. La biodiversité étant ainsi préservée, salamandres et autres batraciens sont nombreux.
  • L’Endre.
    1. Rivière qui entre le lac de Meaux et ressort du lac pour rejoindre le fleuve Argens.
  • Lac de Meaux ou  Lac des 3 communes (Seillans, Saint-Paul-En-Forêt et Fayence).

 

Forêts, arbres

 

  • Pins et chênes.
  • Plusieurs bois.
    1. Bois de Gourdon.
    2. Bois de la Pigne.
    3. Bois de saurins.
    4. Bois de l’Estroc.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Huile.
  • Fleurs pour la parfumerie.
  • Ecorces de chêne vert.
  • Elevage ovin et caprin, à Brovès.
  •  Vigne. Vins.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées.

 

 

Histoire de Seillans

 

 

 Préhistoire

 

  • Vestiges néolithiques de l’Adrechs.

 

Antiquité

 

  • Plusieurs enceintes celto-ligures et castellaras
    1. Le Camp
    2. Châteauvert.
    3. La Pigne.
    4. Camendrons.
    5. St-Arnoux.
  • Importante présence gallo-romaine attestée.
    1. Thermes romains au lieu-dit Rapiamus.
    2. Chapiteaux et mobiliers, au village.
    3. Cippe avec inscription à Notre-Dame-de l’Ormeau.
    4. Tombes à inhumation à la Bastide des Saurins.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 814. Agro Ciliano est cité.
  • 884. Fief de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • 9e s. Le territoire subit d’importants raids sarrasins.
  • 1013. Sillonem est cité.
  • 13e s. Co-seigneurie des comtes de Provence et des Hospitaliers.
  • 13e s. Nouveaux raids sarrasins.

 

Epoque contemporaine

 

  •  1970. Le territoire de la commune inclut l’ancienne commune de Brovès, comprise dans la zone militaire de Canjuers.

 

 

Village, monuments et bâtiments de Seillans

 

 

  • Seillans est un foyer artisanal, cultuel et culturel actif.
  • Bel ensemble villageois provençal reconnu parmi les « Plus Beaux Villages de France ».
    1. Village perché et fortifié.
    2. Plan ovale.
    3. Ruelles pavées.
      1. La rue du Valat (fossé). La rue correspond aux fossés du château médiéval.
      2. La rue de la Boucherie rappelle l’importance de ces métiers. A Seillans, les bouchers étaient particulièrement puissants avec la vente de cuir aux tanneurs de Grasse au 15 e s. (ganterie).
    4. Passages voûtés.
    5. Porches.
    6. Fontaines nombreuses.
      1. La fontaine Font d’Amont connue comme la « Fontaine d’Amour » porte les armes de Seillans : un croissant blanc sur fond rouge couronné de fortifications.
    7. Hautes murailles. Triple enceinte.
    8. Chemin de ronde souterrain.
    9. Maisons étroites resserrées en gradin autour du château féodal. Des maisons 16e s.
    10. Claveaux sculptés portant des enseignes de métiers ou la rouelle des Juifs.
    11. Mairie. Le bâtiment est construit au 12e s. Il sert alors de bastion d’arrêt.
      1. Place de la République. Le 24 juin 1994, la sculpture-totem en bronze de Max Ernst,  « Le Génie de la Bastille« , est inaugurée. L’œuvre  est un don à la commune fait par Dorothea Tanning, dernière épouse de l’artiste.
  • Château féodal accolé à sa tour du 12e s.
  • Porte de ville médiévale dite Sarrasine.
    1. 12e s.
    2. Classée aux Monuments Historiques.
  • Château Baron.
    1. Au nord.

 

 

Monuments chrétiens de Seillans

 

 

  • Eglise Saint-Léger.
    1. Bases romanes du 11e s au 12e s.
    2. 15e s. Reconstruction.
    3. 18e s. Extension de la nef.
    4. Abside en demi-cercle avec cul-de-four.
    5. Beau patrimoine mobilier.
      1. 1481. Bénitier.
      2. 15e s. et 16e s. Retables.
      3. 16e s. Tour de l’horloge.
      4. Beau campanile.
  • Chapelle Notre-Dame-de-l’Ormeau : un joyau !
    1. A 2 km au sud-est, sur la RD19.
    2. 11e s. Construction. Bâtie sur l’emplacement d’un temple païen.
    3. 1950.Classée Monument Historique.
    4. Belle référence de l’art roman en Provence.
    5. La chapelle se présente par un porche aussi imposant qu’élégant.
    6. Deux bénitiers sont enchâssés dans la façade et sur le côté nord.
    7. Un oculus surmonte la porte ogivale.
    8. Un autre oculus a la forme d’une croix.
    9. Le clocher carré massif repose sur une arche qui lui donne son aspect unique.
    10. A l’intérieur, de belles structures romanes.
      1. Une nef unique à trois travées.
      2. Une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four.
      3. Retable sculpté de 1574 dit « de 42 ans » temps qu’il aurait fallu à l’artiste pour réaliser tous les personnages qui le composent…
      4. D’autres retables, dont un du 16e s.
      5. Un triptyque sur bois.
      6. Une belle Vierge en bois.
      7. Des ex-voto.
  • Autres édifices chrétiens.
    1. Eglise saint-Pierre. A Brovès. Retable polychrome.
    2. Chapelle Saint-Arnoux. 17e s. En retrait de la route de Bargemon. Elle se remarque à son porche caladé et à son clocher-arcade (refait il y a quelques années).
    3. Chapelle classique Saint-Cyr. Sur le chemin des Vignasses. Beau porche. Bénitier enchâssé sur la façade et le mur sud.
    4. Chapelle Notre-Dame-de-Selves. Au sud, route de Brovès-en-Seillans. Auvent sur pilastres, portail en arc brisé fait de briquettes, cul-de-four.
    5. Chapelle rurale Saint-Romain. A Brovès. Sur le territoire militaire à accès réglementé. 12e s. et 12e s. Romane. Inscrite aux Monuments Historiques.
    6. Chapelle Saint-Martin. Joli clocheton.
    7. Chapelle Saint-Christophe. A Brovès, 1 km au sud. Belle statue  de la Vierge.
    8. Ruines de la chapelle Saint-Loup, à 1 km à l’ouest.

 

 

Artisanat

 

 

  • Seillans est un haut-lieu de l’artisanat avec des traditions dans de multiples activités :
    1. Arts graphiques
    2. Bois d’olivier
    3. Ferronnerie
    4. Poterie
    5. Tissage
    6. Vannerie….

 

 

Célébrités liées à Seillans

 

 

  • Bruyne  (Fred de). Berlare, 21 octobre 1930Seillans, 4 février 1994. Coureur cycliste belge.
  • Ernst (Max). Brühl (Allemagne),  2 avril 1891Paris, 1er avril 1976. Peintre et sculpteur allemand.
    1. 19631976. Max Ernst et Dorothea Tanning résident à Seillans.
    2. La sculpture « Le Génie de la Bastille » de Max Ernst qui est sur la place du village est du don de Dorothea Tanning.
  • Karr (Alphonse).
    1. Il séjourne à Seillans.
  • Lyautey. Maréchal de France.
    1. Il séjourne à Seillans.
  • Pellicot (Bernard).
    1. Constructeur du fort de Notre-Dame à Marseille.
  • Rafélis ( Jean-Joseph de). Château de Brovès, 8 juillet 1715 – 12 novembre 1782. Officier de marine.
    1. Comte de Broves.
    2. Il sert dans la Marine royale pendant la Guerre de Succession d’Autriche, la Guerre de Sept Ans et la Guerre d’Indépendance des États-Unis.
    3. Il termine sa carrière avec le grade de Lieutenant-général des armées navales.
  • Seillans (Colomb de). Ecrivain.
    1. Auteur d’une comédie en prose « La Gageure du village« . Jouée en 1706, à Paris, devant le roi.
  •  Tanning (Dorothea). Illinois (USA), 25 août 1910New York, 31 janvier 2012 (à 101 ans).  Peintre américaine. Editrice. Sculptrice. Ecrivaine

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Seillans

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.