Château de la Buzine ou Château de Ma Mère de Marcel Pagnol. © Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Château de la Buzine à visiter


 

 

 

 

 

 

Le Château de la Buzine est bien plus qu’un bâtiment ou un monument.

 

  • Le  Château de la Buzine s’inscrit dans plusieurs cultures : celle des bastides marseillaises, celle de Marseille joyeuse, triomphante, créative, populaire, rayonnante et instruite incarnée par Marcel Pagnol et celle des années  2000 qui cherche à ré-écrire des liens entre l’homme, la nature, l’architecture, le cinéma, le tourisme…
  • L’histoire du Château de la Buzine est agitée et complexe puisqu’il appartient successivement à des propriétaires nombreux et variés.
  • C’est Marcel Pagnol, qui lui donne sa dimension exceptionnelle par ses merveilleux récits intitulés  Souvenirs d’enfance.
    1. En devenant propriétaire des lieux, Marcel Pagnol ajoute une nouvelle dimension au Château de son enfance.
    2. Pagnol veut lui donner une valeur symbolique à l’échelle  mondiale en le transformant en cité du  cinéma.
  • Les années 2000 ouvrent le Château de la Buzine sur de nouveaux horizons.
    1. Le travail de restauration est conduit par la cabinet d’architecture Stern International qui réussit à faire le lien entre le passé de bastide privée et le présent de cinémathèque publique.
    2. Le château vit également en phase avec la nature qui l’entoure, le Parc des 7 Collines, un équilibre fragile et nécessaire.

 

 

© Verlinden.

 

 

Situation du Château de la Buzine


 

 

 

Marseille-11-Buzine-6-Verli

Le Château de la Buzine dans son écrin de verdure (Parc des 7 Collines) © Verlinden.

 

 

  • Le Château de la Buzine est une bastide située dans le 11ème arrondissement de Marseille, dans la quartier de Saint-Menet.
    1. Le château s’inscrit dans un écrin naturel avec plusieurs hectares protégés par un Parc et un habitat maîtrisé.
    2. Public et privé conjuguent leurs efforts pour soigner l’environnement immédiat du château.
    3. Arriver au Château de la Buzine, c’est – comme la famille Pagnol il y a 110 ans – se trouver au pied des collines, aux portes d’un « désert » de nature dont les hauts lieux se nomment Tête-Ronde, Garlaban, Ruissatel

 

 

Histoire du Château de la Buzine


 

 

  • Fin 15 e s. Le laboureur Guillaume Cabofigue constitue un premier domaine sur l’emplacement du futur Château de la Buzine à Saint Menet.
  • 17e s. Henri de Buzens, écuyer de la ville de Marseille, dénomme son domaine de Saint Menet «La Buzine».
  • 18e s. Le domaine «La Buzine» est une bastide qui appartient à la famille de Flotte.
  • 1865. Le célèbre architecte-entrepreneur marseillais Pierre-Hilaire Curtil achète le domaine de «La Buzine» à Saint-Menet. Il construit le château dans un style Louis XIII mâtiné de romano-byzantin.
    1. Le château profite de l’eau du canal de Marseille.
    2. Un magnifique parc planté d’arbres rares présente de nombreux bassins et fontaines.
    3. La « campagne » qui entoure le Château comporte aussi des prés et des champs avec une superficie totale d’environ 40 hectares.
  • 1869. Le négociant armateur marseillais Victor Régis rachète le château de la Buzine à Pierre-Hilaire Curtil.
    1. Avec Louis, frère de Victor, la famille Régis deux autres magnifiques bastides de Saint-Menet : le Château de la Reynarde et le Château Régis.
  • 1883. L’industriel Joseph-Théodore Mante, beau-frère d’Edmond Rostand et fils naturel de Victor Regis devient propriétaire du Château de la Buzine, à Saint Menet.
  • 1889. Le Château de la Buzine est la propriété de Jean-Charles Camous.
  • Début du 20e s. La famille Pallez devient propriétaire du Château de la Buzine. Elle ajoute l’aile du salon de Musique (1903).
  • 1904. Marcel Pagnol passe ses premières vacances à la Bastide neuve (La Treille).
  • 1919. Giry Leboffe est le nouveau propriétaire du Château.
  • 1936. Le Crédit de France devient propriétaire du Château de la Buzine.
  • 1941. Marcel Pagnol se porte acquéreur du Château de la Buzine pour en faire une « Cité du Cinéma ».
  • 1957. Marcel Pagnol publie « La Gloire de mon père » (Souvenirs d’enfance I) et « Le Château de ma mère » (Souvenirs d’enfance II), romans autobiographiques (Monte-Carlo, Pastorelly).
  • 1973. Le promoteur constructeur Kaufman & Broad rachète le Château de la Buzine et les terrains qui l’entourent afin d’y réaliser un ensemble de 249 villas, le Parc des Sept Collines.
  • 1986. Le promoteur Kaufman & Broad se retire du Château de la Buzine.
  • 1991. Création d’une association pour sauver ce qui reste du Château de la Buzine.
  • 1995. La  Ville de Marseille se porte acquéreur du Château de la Buzine.
  •  1997. Le 13 janvier, le Château de la Buzine est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques.

 

 

Marseille-11-Chateau-Ruine- 

Château de la Buzine avant sa restauration et en phase de travaux © Verlinden.

 

 

  • 2001. La Ville de Marseille lance un concours international de restauration remporté par le cabinet d’architecture Stern International.
  • 2006. Débuts des travaux de réhabilitation du Château de la Buzine.
  • 2011. Le Château de la Buzine, Maison des Cinématographies de la Méditerranée, ouvre ses portes au public.
  • 2017. Le château accueille Jean-Paul Belmondo, plusieurs de ses amis et la Légion Etrangère d’Aubagne pour célébrer l’anniversaire de l’acteur.
  • 2017. Août. En vacance à Marseille dans le quartier du Roucas-Blanc, le Président de la République Emmanuelle Macron et son épouse Brigitte visitent le Château de la Buzine.
  • 2019. Expositions sur les thèmes de Brigitte Bardot, Charles Aznavour

 

 

Marseille-11-Buzine-5-Verli

Château de la Buzine  « Château de ma mère » © Verlinden.

 

 

 

Visiter le Château de la Buzine


 

 

 

Intégration du moderne et de l’ancien Cabinet Stern©  Verlinden.

 

  • L’équipement du Château comprend
    1. Une salle de cinéma de 350 places.
    2. Des salons de réception de 230 m2 donnant sur les terrasses et le Parc. Ils peuvent accueillir jusqu’à 300 personnes.
    3. Des expositions permanentes et temporaires.
    4. Une bibliothèque.
    5. Une médiathèque-vidéothèque.
    6. Un espace restauration.
    7. Une boutique souvenirs.
  • Le Château de la Buzine accueille le grand public mais aussi des séminaires d’entreprises, des conférences, des congrès associatifs, des lancements de produits, des cocktails

 

Maison des Cinématographes de la Méditerranée

 

  • 2013. Sa création correspond à l’année de Marseille Capitale Européenne de la Culture.

 

 

Parc de la Buzine


 

 

 

 

  • Jardin de Noé.
  • Eco Jardin.
  • Carraire.
    1. Carraire – Carrerade – Caïrade – Draille..
    2. Ni canal, ni fossé mais un chemin de passage pour animaux transhumans.
      1. Ici les animaux étaient en transhumance entre La Valentine et le Garlaban.
    3. Ces chemins pouvaient traverser des propriétés privées.
      1. Le Carraire de La Buzine est encaissé afin de ne pas gêner les propriétaires.
    4. La coutume a été instaurée par les Comtes de Provence au 17e s. et renouvelée au 18e s.
  • 1 grand Bassin qui n’est pas mis en eau et 2 fontaines en rocaille.
    1. Une dérivation du Canal de Marseille, passant devant le Château irriguait les prairies.

 

  

© Verlinden

 

  • Gestion différenciée.
  • Multiples essences dans le Parc du Château et ses environs immédiats.
    1. Arbres. Arbres de Judée – CèdresCyprès – Figuiers – Marroniers – Pins
    2. Plantes à fleurs.  Coquelicots – Iris – Roses…
    3. Bambous

 

 

Intégration parfaite dans la nature © Verlinden

 

 

 

Le Château de ma mère : le film


 

 

  • Le tournage des scènes du château n’a pas pu se faire sur place car le château était en ruines.
  • C’est le Château d’Astros Route de Lorgues à Vidauban (Var) qui a servi de décor.
  • Sortie du film. 26 octobre 1990.

 

Distribution du film

 

  • Joseph (le père). Philippe Caubère.
  • Augutine (la mère). Nathalie Roussel.
  • Marcel Pagnol. Julien Ciamaca.
  • Paul Pagnol. Victorien Delamare.
  • Oncle Jules. Didier Pain.
  • Tante Rose. Thérèse Liotard.
  • Lili des Bellons (David Magnan). Joris Molinas.
  • Bouzigue. Philippe Uchan .
  • François. Pierre Maguelon.
  • Le garde ivrogne. Jean Carmet.
  • Lois de Monmajour (Adolphe Cassignol). Jean Rochefort.
  • Le facteur. Michel Modo.
  • Le comte colonel. Georges Wilson.
  • Dominique, le jardinier. Patrick Préjean.
  • Edmond des Papillons dit Mond des Parpaillouns. Paul Crauchet.
  • Isabelle. Julie Timmerman.
  • Binucci. Ticky Holgado.
  • Fenestrelle. Jean-Marie Juan.
  • Monsieur Besson. René Loyon.
  • Chanson. Josy Andrieu.
  • La voix du narrateur. Jean-Pierre Darras.
  • Durée : 98 minutes

 

Equipe technique du film

 

  • Réalisation. Yves Robert.
  • Assistant réalisateur. Gilles Bannier.
  • Scénario. Yves Robert, Jérôme Tonnerre.
  • Musique. Vladimir Cosma.
  • Photographie. Robert Alazraki.
  • Son. Alain Sempé.
  • Montage. Pierre Gillette.
  • Décor. Jacques Dugied.
  • Production. La Guéville.
  • Producteur. Alain Poiré.

 

 

Le rêve de Marcel Pagnol


 

 

  • Alors qu’il a installé ses studios de cinéma aux 109 et 111 rue Jean Mermoz, et que sa trilogie Marius – César – Fanny – connaît un immense succès, Marcel Pagnol rêve de quelque chose de plus grand encore. Il veut doter sa ville d’un Cinecittà à la Marseillaise.
  • 1941. Marcel Pagnol rachète une bastide à Saint-Menet qui se trouve être celle dont il a traversé les jardins en catimini avec ses parents si l’on en croit ses merveilleux Souvenirs d’enfance.
  • La guerre contrarie ses projets puisque les Allemands occupent les lieux.
  • A la Libération, les Francs Tireurs et Partisans (FTP) suivis des détachements de l’armée française s’installent à leur tour dans le château.
    1. Réquisitionné, le château sert d’abri à seize familles de réfugiés espagnols.
    2. Le père de Marcel Pagnol, Joseph, sa seconde épouse Madeleine Jullien et leur fille Germaine vivent dans la dépendance mitoyenne du Château.
  • Les dommages subis par le Château et son parc ne permettent pas à Marcel Pagnol de faire aboutir son projet de Cité du Cinéma et il se voit contraint de les vendre en 1973.

 

 

 

Livres et publications liés au Château de la Buzine


 

 

 

Magazine_Marseille_bastides

2010. Mars. La Buzine. Une Bastide qui devint Château.Georges Reynaud. Revue Marseille.

 

les_bastides-Marseille

1992. Bastides. Revue Marseille.

 

Le-chateau-de-ma-mere

1957. Souvenirs d’Enfance, tome 2 : Le Château de ma MèreMarcel Pagnol. Editions de Fallois. Reprint 25 août 2004.

 

 

 

Articles liés à Château de la Buzine


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

             

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.