Village de Roquebrune et son château médiéval. © Patrick Verlinden.

Provence 7

Roquebrune-Cap-Martin à visiter (06)

 

 

 

 

 

  • Code postal. 06190.
  • Habitants. Roquebrunois.
  • Surface. 9,33 km2.
  • Altitude. 0 – 800 m.
  • Population. 12 450 habitants (2011)

 

 

 

Situation de Roquebrune-Cap-Martin (06)

 

 

  • Station balnéaire et résidentielle enclavée entre Monaco  et Menton.
  • Roquebrune est un village perché à 300 m d’altitude sur des pentes escarpées.
  • Le Cap-Martin est un secteur très riche et très protégé.
  • Des quartiers : CabbéCarnolèsMassolinSaint-Roman.
  • Le nom de la commune vient de Roccabruna (Roucabruna, en mentonnais).
  1. Il signifie « Roche Brune » et fait référence aux roches de couleur sombre qui sont visibles à partir du vieux village.

 

 

Communes limitrophes de Roquebrune-Cap-Martin

 

 

  • Gorbio (06)

 

 

Accès à Roquebrune-Cap-Martin

 

 

  • RD.2564.

 

 

Distances de Roquebrune-Cap-Martin

 

 

  • Lyon. 499 km.
  • Paris. 960 km.

 

 

 

Histoire de Roquebrune-Cap-Martin (06)


 

Roquebrune n’a jamais fait partie du comté de Nice historique.

 

 

 

Préhistoire

 

 

  • Entre 1 300 000 ans et 700 000 ans. L’homme est présent en Europe comme l’attestent les découvertes faites sur la commune.
  1. La Grotte de Vallonnet située à 118 m d’altitude fournit des outils sur galet en calcaire ou en silex. L’un d’entre eux pourrait servir de ciseau ou de rabot.
  2. Une faune comprenant 25 espèces de mammifères et une tortue a été identifiée.
  3. Trop étroite, la grotte ne devait pas servir d’habitat mais elle a bien été visitée, il y a environ 1 million d’années, au début du Quaternaire.
  4. Ces hommes se nourrissaient de viande : hippopotame, éléphant, rhinocéros… Ils ne maîtrisaient pas encore le feu.

 

 

Antiquité

 

 

Présence romaine attestée par deux vestiges

 

  • 1ers. av. J.-C. Tombeau de Lumone.
  • 1er s. Le site est très important pour les Romains avec la présence d’une mansio, relais de poste à la rencontre des Voies Aurélienne et Julienne.
  • 3e s. Fragment de sarcophage sculpté de volutes.
  1. Il est remployé sur la façade de l’ancien presbytère qui est devenu le bureau de Poste du Village.
  2. Il orne le dessus de la porte d’entrée.

 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

 

  • 970. Au moment où la Provence se libère du joug sarrasin, fondation de Roquebrune par le comte de Vintimille Conrad 1er.
  1. Le château répond essentiellement à des raisons stratégiques visant à renforcer les frontières occidentales afin de prévenir le retour des Sarrasins.
  2. Des comtes de Vintimille, le château passe aux comtes de Provence, puis à la république de Gênes.
  • 10e s.11e s. Naissance de l’olivier qui est toujours vivant.
  • v. 1303. Le Cap Martin qui possède une église est connu (loco dicitur u Capo de Sanct Martin).  Il fait partie de la seigneurie.
  • 1346. 14 septembre. Raymond Marquesani achète à Boniface Chabaudi, seigneur de Roquebrune, l’ensemble de ses territoires de Roquebrune, Palayson et Villepey.
  •  1355. Roquebrune devient la possession des Grimaldi et le restera pour cinq siècles en dépit d’une suzeraineté théorique du duché de Savoie.
  1. Charles Grimaldi acquiert la seigneurie pour mille florins.

 

 

Epoque contemporaine

 

 

  • 1804. Construction d’une route traversant le territoire communal à l’initiative de Napoléon 1er.
  • 1814. Roquebrune redevient monégasque.
  • 1848. Roquebrune s’érige en Ville Libre avec Menton sous la protection du roi de Sardaigne.
  •  1861. Suite à un plébiscite de 1860 Roquebrune, ainsi que Menton, devient française.
  1. Le gouvernement de Napoléon III paye à la Principauté de Monaco quatre millions de francs-or en échange de la cession à la France des villes de Menton et Roquebrune.
  • En raison de la confusion avec Roquebrune-sur-Argens dans le Var (83), le nom de Roquebrune seul ne peut être utilisé et la commune prend le nom de Roquebrune-Cap-Martin .
  • 1925. L’académicien Gabriel Hanoteaux, résident roquebrunois, achète un terrain de 30m2 afin d’évier que l’olivier millénaire ne soit abattu.
  1. Le Corbusier est amaigri et affaibli.
  2. Sportif, il meurt à 77 ans au cours de sa séance quotidienne de natation dans la mer Méditerranée, plage de Buse, à proximité de son cabanon de Roquebrune-Cap-Martin (06).
  3. Il serait mort d’une crise cardiaque.

 


 

Monuments et bâtiments de Roquebrune-Cap-Martin (06)


 

  • Le village perché de Roquebrune présente un magnifique ensemble parfaitement restauré autour de son château
  1. Beaux escaliers.
  2. Passages voûtés.
  3. Hautes maisons pittoresques.
  4. Richesse de fers forgés.
  5. Charmantes placettes.
  6. Arcs en ogive.
  7. Fontaines.
  8. Niches.

 

 

Très riche patrimoine

 

 

  • Tombeau de Lumone.
  1. Monument funéraire romain dit de la villa Lumone.
  2. Sur l’antique via Julia Augusta, actuelle RD 52. Il était alors habituel de mettre ce genre de tombeau au bord des routes importantes en homage à la personne décédée.
  3. 1er s. Date probable de sa construction.
  4. Il présente une arcade centrale voûtée en cul-de-four entouré de part et d’autre d’une niche à fond plat.

 

  • Château médiéval.
  1. Fin 10e s. Construction.
  2. Donjon qui est le plus ancien de France. Seul spécimen, existant en France, de châteaux dit carolingien, qui serviront de modèle aux châteaux élevés au 12e s.
  3. 12e s. Seconde tour érigée.
  4. 13e s et 15e s. Travaux de restauration, notamment à l’initiative de Lambert Grimaldi .
  5. 1597. Incendie.
  6. 1747. Nouvel incendie.
  7. 19e s. Rénovation.
  8. 1911. Sir William Ingram en fait l’acquisition et commence à le restaurer.
  9. 1921. Sir William Ingram en fait don à la commune.
  10. Le magasin d’approvisionnement et le dortoir des archers sont creusés dans le rocher ainsi qu’un puits d’une longueur de 7 mètres.

 

  • Ouvrage Militaire Maginot.
  1.   Sur le Cap-Martin.
  2. Entre 1918 et 1939. Construction

 

  • Grand Hôtel du Cap-Martin.
  1. 36 avenue Chrchill.
  2. 1890.  Construction par Hans-Georg Tersling sur un terrain appartenant à l’anglais Calvin White.
  3. 1928. Un incendie détruit une bonne partie de sa toiture  monumentale en ardoise à grandes lucarnes.
  4. Parmi ses prestigieux clients
    1. L’empereur François-Joseph et son épouse Élisabeth d’Autriche.
    2. L’ex-impératrice Eugénie de Montijo.

 

  • Villa Aréthuse-Trianon,
  1. Avenue Impératrice Eugénie.
  2. 1893. Architecte Hans Georg Tersling.
  3. Construite par la famille Montgomery, cousins de la reine Victoria.
  4. Le premier nom Aréthuse lui est donné en référence au sujet d’un opéra composé par Mme. Montgomery.
  5. La référence au Trianon vient de l’architecture.

 

  • Villa Casa del Mare.
  1. Place du Buse. Quartier de Cabbé.
  2. Située dans une anse, cette magnifique maison blanche surplombe la plage et optimise l’exposition au Soleil.
  3. 1904. Construction par Hans-Georg Tersling.
  4. La villa est située entre la gare et la plage du Buse.
  5. Style Louis XVI proche de celui du palais Carnolès.
  6. Années 1950. L’actrice italienne Silvana Mangano vit dans la villa. Cette actrice estnotamment connue pour ses rôles dans les films de Visconti Ludwig et Mort à Venise.

 

  • Villa Cypris.
  1. Avenue Douine.
  2. 1895 et 1904.
  3. La villa porte l’un des noms d‘Aphrodite.
  4. La maison est commandée par Mme Douine, mère de la navigatrice Virginie Hériot.
  5. Style byzantin et vénitien.

 

  • Villa Cyrnos.
  1. Avenue Impératrice Eugénie.
  2. v. 1892.

 

  • Villa E-1027.
    1. 1924. Propriété d’Eileen Gray construite en bord de mer .

 

  • Villa Torre Clementina.
  1. Avenue Impératrice Eugénie.
  2. 1895 et 1904. Construction  le long du sentier du littoral. Avenue Impératrice Eugénie.
  3. Style vénitien.
  4. Magnifiques jardins de 1904 signés  par l’artiste italien Raffaele Mainella.

 

  • Ensemble Le Corbusier.
  1. Il est situé à proximité de la Villa d’Eileen Gray.
  2. 1949.  Le bal musette dit l’Étoile de Mer est construit par T. Rebutato.
  3. 1952. Le cabanon de Le Corbusier est établi sur le site. Il sert de modèle à cinq unités de camping entre 1954 et 1957.
  4. 1965. C’est face à ce cabanon que Le Corbusier se noie.

 

  1. 19e s.

 

  • Arc de Triomphe
  1. v. 1882. Il n’a rien de romain si ce n’est l’évocation.
  2. Il marque l’entrée d’une propriété du cap et affecte, depuis sa construction, son caractère inachevé.

 

 

Monuments chrétiens de Roquebrune-Cap-Martin (06)


 

  • Église Sainte-Marguerite.
  1. 12e  s. 1182. 8 juin. Une bulle du pape Lucius III atteste l’ancienneté de l’église alors placée sous le vocable de sainte Marie.
  2. 1274. Un acte place l’église sous e patronage de sainte Marguerite.
  3. 1616. Tableaux du peintre roquebrunois Marc Antoine Otto : une Crucifixion et une Pietà.
  4. 1618. Restauration importante sous le règne d’Honoré II « le prince bâtisseur ».
  5. Tableau à l’échelle 1/54 La Création du Monde, de Michel Ange, offert par le chanoine Grana.
  6. 17e s. L’église reçoit sa façade baroque.
    1. Façade classique bicolore, ocre et ocre rouge.
    2. Portail en marbre.
  7. 1726. Parvis composé de galets noirs et blancs.
  8. Plafond peint par Gastaldi.
  9. Plusieurs restaurations notamment au 19e s.
  10. Chaque année, l’église  accueille la traditionnelle fête de la Passion.

 

  • Église Saint-Joseph.
  1. Située dans le quartier de Carnolès.

 

  • Église Saint-Martin-du-Cap.
  1. Elle se situe à l’intérieur du Cap Martin.
  2. Moderne et futuriste.

 

  • Chapelle de la Pausa.
  1. A proximité de l’olivier millénaire.
  2. av. 1467. La chapelle est l’objet d’une importante procession au moment de l’épidémie de peste . Elle est alors dédiée à Notre-Dame-des-Neiges, la peste s’étant arrêtée le jour de cette fête.
  3. Fresques intérieures.
  4. Son nom « Pausa » est vraisemblablement lié au fait que la chapelle se situe au pied du raidillon qui monte au village et au château de Roquebrune.
  5. Une autre origine de « Pausa » est une jolie légende selon laquelle la sainte Famille, qui fuyait les persécutions d’Hérode, emprunta le vieux chemin romain passant par Roquebrune (Via Julia Augusta). Arrivée au sommet, Marie qui portait l’enfant s’arrêta exténuée… Belle légende à laquelle la plantation d’un Jardin des Oliviers rajoute encore une preuve de grande ferveur biblique.
  6. La chapelle contient de belles fresques et un tableau  de la halte montrant Marie assise sous un palmier et l’Enfant Jésus sur ses genoux.

 

  • Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Voyage.
  1. 19e s.

 

  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Roquette.
  1. Sud-est de la commune.

 

  • Chapelle Saint-Roch.
  1. Sud-est de la commune.

 

  • Chapelle des Templiers.
  1. Agerbol.
  2. Sur les hauteurs, accès difficile.

 

  • Ancien sanctuaire ruiné Saint-Martin.
  1. Avenue du Sémaphore, sur une propriété privée du cap.
  2. 11e s.

 

 

La Nature à Roquebrune-Cap-Martin (06)

 

 

  • Olivier millénaire.
  1. L »un des plus vieux du monde. Il est considéré comme le doyen des arbres en Europe.
  2. Il est né au 10e ou 11e s.
  3. L’olivier se trouve Chemin de Menton.

 

  • Le Parc des oliviers.
  1. Ancienne oliveraie dont les anciens propriétaires ont fait don à la commune.
  2. Plusieurs arbres sont plus que centenaires.

 

 

Plages de Roquebrune-Cap-Martin (06)

 

 

  • Plage La Promenade.
  1. Promenade du Cap-Martin.
  2. Dans le prolongement du littoral de Menton, juste à l’Est du cap Martin.
  3. Beau point de vue sur le cap Martin.

 

  • Plage de la Pointe du Cap.
  1. Accès par l’avenue Winston Churchill.
  2. Site escarpé et rocheux.
  3. Un sentier donne accès au cabanon du célèbre architecte Le Corbusier qui y a vécu la fin de sa vie. Visites sur rendez-vous.

 

  • Le Golfe Bleu. Plages la Buse, Bonobo et Roquebrune Le Corbusier.
  1. Accès par l’avenue Le Corbusier sous la petite gare SNCF.
  2. Environnement de belles maisons et de nature provençale (pins parasols…).

 

 

Liens internationaux, jumelages

 

 

  • Profondeville en Belgique.

 

 

Célébrités liées à Roquebrune-Cap-Martin

 

 

  • Brel (Jacques). 1929 1978.
  1.  Le chanteur belge possédait un cabanon sur la plage du Golfe bleu à Cabé (de 1960 à 1970).
  2. Il y a compose notamment  Amsterdam, La Fanette, Le Plat Pays
  3. Un buste en bronze  réalisé par le sculpteur Cyril de La Patellière rend hommage à sa présence.

 

  • Bussy (Simon). 1870 1954. Peintre et pastelliste français.
  1. 1903. Le peintre achète la villa La Souco dans laquelle il réside jusqu’en 1937.
  2. Il y reçoit des personnalités aussi diverses que prestigieuses : l’alpiniste George Leigh Mallory,  André Gide, Gabriel Hanotaux, Roger Martin du Gard, Lytton Strachey,  Paul Valéry...

 

  • Butler Yeats (William).  1865Roquebrune-Cap-Martin 1939.  Poète irlandais.

 

  • Gary (Romain).  19141980. Diplomate. Ecrivain prix Goncourt possédait une maison à Roquebrune-Cap-Martin, rue pic.

 

  • Kulmer (Ferdinand). Roquebrune-Cap-Martin 1935 1998. Artiste peintre.

 

  • Le Corbusier. 1887Roquebrune-Cap-Martin 1965. Architecte suisse puis français. Il est mort et enterré à Roquebrune-Cap-Martin.

 

  • Malraux (André). 19011976.
  1. Avec Josette Clotis, il vit à la Villa La Souco de janvier 1941 à l’automne 1942. Ils font un court séjour à la Villa Les Camélias au Cap d’Ail à la mi 1941.

 

  • Mangano (Silvana).  Rome. 21 avril 1930Madrid 16 décembre 1989. Actrice italienne.
  1. L’actrice italienne, célèbre notamment pour les films de Visconti, vit à Roquebrune-Cap-Martin dans la superbe villa Casa del Mare.

 

  • Mikhaïlovitch de Russie (Alexandre). 1 avril 1866Roquebrune-Cap-Martin 26 février 1933.
  1. Il  est enterré à Roquebrune.
  2. Son épouse Xenia Alexandrovna de Russie (sœur du dernier tsar de Russie Nicolas II, décéde à Londres en 1960). Elle  repose à Roquebrune auprès de lui.

 

  • Panizzi (Gilles). Roquebrune-Cap-Martin 1965 -. Pilote de rallye français.

 

  • Wittelsbach (Élisabeth de). 18371898.  Impératrice d’Autriche, plus connue sous le surnom de Sissi, séjourne à Cap Martin en 18961897.

 

 

Symbole et fête

 

 

  • L’emblème de la ville est le genêt qui est fêté chaque année en juin.

 

Mots Clés : , , , ,
.