Guide de la visite du quartier de La TreilleDessin extrait du livre « Camoins-les-Bains » de l’Abbé Agnel de 1903.

 

 

Accueil Provence 7

La Treille quartier-village à visiter

Marseille 11ème


 

 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite du quartier La Treille, à Marseille (13011) : situation, nature, histoire, monuments, bonnes adresses, vie pratique….

 

 

 

Un village plein de charme lié à Marcel Pagnol


 

 

  • Voisin des communes d’Allauch et d’Aubagne, le quartier-village de La Treille a les atouts des villages perchés orientés plein sud et relativement protégé des effets directs du Mistral.
  • Le nom de la Treille est connu par les romans de Marcel Pagnol.

 

« Vous n’allez pas me dire que vous allez à La Treille ? »

« Nous traversons le village, dit mon père, mais nous allons encore plus loin. »

« Mais après La Treille il n’y a plus rien ! »

« Si, dit mon père, il y a Les Bellons. »

(Marcel Pagnol)

 

  • La famille Pagnol avait acquis la célèbre Bastide Neuve, située aux limites de La Treille, sur la commune d’Allauch.
  • La Treille intervient dans plusieurs circonstances dans les Souvenirs d’Enfance de Marcel Pagnol.
    1. La famille traversait la Treille pour se rendre à la Bastide Neuve.
    2. Plusieurs scènes décrivent la place et l’église de la Treille, notamment l’épisode de la chasse aux bartavelles.
    3. L’église tient une place particulière compte-tenu de l’anticléricalisme du père de Marcel Pagnol, instituteur pénétré de valeurs laïques républicaines. Son « opposition » au curé a des dimensions qui évoquent Don Camillo et Peppone dans l’œuvre de  l’humoriste, écrivain, journaliste et dessinateur italien Giovannino Guareschi.
    4. Les collines (Garlaban, Tête Ronde, Grotte du Gros Hibou…) qui surplombent la Treille servent de décor aux aventures du jeune Marcel Pagnol et de son ami Lili des Bellons.

 

 

La Treille dans le 11ème Arrondissement de Marseille


 

 

 

 

 

Situation de La Treille (Marseille 11ème)


 

 

  • La Treille est à l’extrémité Est de la commune de Marseille.

 

Quartiers limitrophes ou proches de La Treille

 

 

Communes limitrophes ou proches de La Treille

 

 

Distances de La Treille

 

 

Accès à La Treille (Marseille 11ème)

 

  • Depuis Les Camoins par La route de la Treille.
  • Depuis Allauch par l’étroit et escarpé  Chemin Léonce Chassen.
  • Bus ligne 12. Lien avec le centre ville : terminus au métro Timone.
  • Ligne 10 des Bus de l’Agglo. Lien avec Aubagne.

 

 

Histoire  de La Treille

Marseille 11ème


 

 

Le village prend le nom de l’un de ses propriétaires, ce qui est commun en Provence.

 

  • A l’origine de la Treille on trouve des familles venues de Ligurie, en Italie.
    1. Pierre Paul arrive de Pieve di Teco en Ligurie qui portait alors le nom de La Chane.
    2. En 1475, Pierre Paul se marie à Aubagne avec Catherine Sicard (probablement un second mariage) . Il arrive avec ses 2 fils Claude et Jean. Jean se remarie en 1495 avec ligure, Baptistine Straparel, originaire de Porto Maurizio, sur la côte, et veuve d’un autre ligure Jean Durbec
    3. La famille reçoit le surnom de la Treille.
  •  1486. 2 janvier. Un acte mentionne une terre de Guilhem Paul dit La Treille.
  • 1506. 12 novembre. Un autre acte fait mention de la terre de Johannis Paul alias de la Treilla.
  • 1636. Le nom de Treille est définitivement acquis. On lui rajoute un qualificatif Treille de Carporières, d’après le nom du ruisseau qui coule au pied de la colline.
  • 1710 ou 1720. Construction de l’église.
  • 1720. La Treille est préservée de la grande peste.
  • 1793 – 1794. Pendant la Terreur, l’église est saccagée et souillée.
  • 1795. L’église est concédée à Pierre Durbec pour un bail de neuf ans.
  • De la Révolution à 1832. La Treille est réunie aux Camoins.
  • 1843. La paroisse de la Treille est reconnue.
  • 1904. En raison de la santé fragile d’Augustine Pagnol, Joseph, son mari,  décide de louer une « villa dans la colline, juste au bord d’un désert de garrigue qui va d’Aubagne jusqu’à Aix ». C’est la Bastide neuve, au hameau des Bellons à la sortie du village de la Treille (Marseille 11e) sur la commune d’Allauch.
  • C’est le temps des Souvenirs d’enfance du Château de ma mère (La Buzine), des promenades dans les collines et des amis de la Treille…
  • 1910. Le 16 juin. Augustine Pagnol meurt, à l’âge de 36 ans, d’un coup de froid ayant aggravé sa fragilité pulmonaire. Marcel Pagnol a 15 ans.
    1. Augustine est inhumée au cimetière Saint-Pierre puis à La Treille.
  • v. 1935. Marcel Pagnol loue la villa, la Pascaline, où il aime écrire. Marcel Pagnol y tourne quelques scènes de ses tout premiers films, notamment Cigalon.
    1. La Treille inspire à Marcel Pagnol le village des Bastides blanches qui fait partie de son diptyque L’eau des collines.
    2. Depuis, on appelle » fontaine de Manon »  la fontaine présente sur la placette qui jouxte  l’église Saint-Dominique.
  • 1957. Marcel Pagnol écrit La Gloire de mon père (Souvenirs d’enfance I). Pastorelly.
  • 1957. Marcel Pagnol écrit Le Château de ma mère (Souvenirs d’enfance II). Pastorelly.
  • 1959. Marcel Pagnol écrit Le Temps des secrets (Souvenirs d’enfance III). Pastorelly.
  • 1963. Marcel Pagnol écrit L’Eau des collines. 2 parties : Jean de Florette et Manon des sources. Éditions de Provence.
  • 1974. Le 18 avril, Marcel Pagnol disparaît à l’âge de 79 ans.
    1. Marcel Pagnol est enterré au cimetière de La Treille, au pied du village, avec Augustine, sa mère, et Estelle, sa fille.
    2. Plusieurs autres membres de la famille Pagnol sont enterrés dans ce  cimetière.
  • 2016. 26 août. Jacqueline Pagnol est enterrée à La Treille.

 

 

Monuments, bâtiments et activités de La Treille

Marseille 11ème


 

 

  • Une chose a toujours étonné les historiens et les archéologues : on n’a pas trouvé de trace de poste d’observation, de remparts, de forteresse, de seigneurs… alors que le site est situé sur un promontoire.
    1. Une explication poétique : les habitants ont toujours été paisibles et hospitaliers.
    2. Une considération géopolitique. La position de La Treille n’est pas stratégique puisqu’elle est en bordure sud d’un grand « désert » avec assez peu d’eau et peu de ressources naturelles (végétales ou minérales) majeures.

 

 

Eglise Saint-Dominique © Verlinden

 

 

Marseillle---La-Treille-Egl Marseille-La-Treille-St-Dom

 

Eglise Saint-Dominique – Saint Dominique © Verlinden

 

 

Marseille-La-Treille-Sacré-

Eglise Saint-Dominique © Verlinden

 

  • Eglise Saint-Dominique
    1. 1, place Maurice Thouvenin.
    2. 1710. Construction. Dédiée à saint Symphorien.
    3. 1832. L’église est dédiée à saint Dominique.
    4. Témoin des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.
    5. Beau porche.
    6. Clocher à étages construit sur un narthex ajouré accolé à la façade. Statues de la Vierge, de saint Dominique et de saint Antoine l’Ermite. Auteur d’environ 19 m. 2 cloches;
    7. Maître-autel orné de précieux onyx.
    8. Chaire et banc des marguilliers.
  • Fontaine dite ‘De Manon ».
  • Le Cercle Saint-Dominique laissé à l’abandon sur une jolie placette, avec, il y a encore peu pas mal de charme avec son bar, ses joueurs de pétanque et son mur peint des amis de Pagnol…
  • La superbe orangerie appartenant à la famille Durbec enjolivait l’entrée du village.
  • Sur une hauteur se situait le château de Montereau.
  • Le cimetière de La Treille où sont enterrés Marcel Pagnol, sa mère Augustine, sa fille Estelle et son épouse Jacqueline Pagnol (26 août 2016).

 

A noter

 

  • Un centre de formation professionnelle pour adultes (CFA) est installé à l’écart du village.

 

 

Bonnes adresses à La Treille

Marseille 11ème


 

 

 

  

Voir articles Bonnes adresses à la Treille – Guide des Restaurants de La TreilleRestaurants de Marseille 11ème.

 

 

 

Eau-des-Collines

  • Hôtel l’Eau des Collines. 2 étoiles.
  • 45 route de La Treille. 13011. Marseille.
  • Tél. +33 (0)4 91 43 06 00
  • www.hotel-eau-des-collines.fr
  • Email : leaudescollines@hotmail.fr

 

 

Vie quotidienne à La Treille

Marseille 11ème


 

 

  • Mairie 11&12e. Tél. 04 91 14 62 40.
  • Allo Mairie. 0810 813 813
  • Samu. 15
  • Pompiers. 18
  • SOS Médecins. 04 91 52 91 52.
  • Commissariat du 11e. 04 91 18 22 50.
  • Office National des Forêts. 04 42 82 18 85
  • RTM Info. 04 91 91 92 10
  • Sécurité Gaz. 04 91 08 08 08
  • Sécurité Eau. 04 91 83 16 15

 

 

La Nature à La Treille


 

 

  •  Le paysage des collines formé par le massif du Garlaban  sur les communes de MarseilleLa Treille, d’Allauch et d’Aubagne.
    1. Le Garlaban.
    2. La Tête-Rouge.
    3. Le Ruissatel.
  • Les vallons du Vallat, de Lambourgoux ou de Lambourges au fond duquel coule le ruisseau de Carpourières.
    1. Ce ruisseau est alimenté par la source dite Fontaine du Pérou (dou Peyrooù) ou Font du chaudron au quartier de La Martelène.
  • Le ravin des Escaupres (Leïs Eiscaupro). On y trouve des marmites de géants creusées par un torrent.
  • Le Vallon Etroit. A droite de la Treille.
  • La Baume – Sourne (Baumo – Sournó). Elle est située sur le territoire d’Allauch.
    1. Son nom signifie grotte obscure.
    2. Grotte spacieuse et profonde.
    3. Stalactites.
  •  Une branche du canal de Marseille passe au pied de La Treille.
    1. Il semble toutefois que cette section du canal ne soit pas celle évoquée par Marcel Pagnol dans ses romans.
    2. Le Canal-Mère passe à l’Est de la Treille.
  • La campagne de La Treille rassemble des espèces variées de papillons.

 

 

La Treille et le Cinéma


 

 

  • Plusieurs films évoquent la vie de Marcel Pagnol autour de la Treille. Les images n’ont pas toutes été tournées sur place mais on y voit plusieurs beaux paysages des hauteurs de la Treille et d’Allauch.
    1. 1986. Manon des Sources. Claude Berri. Avec Yves Montand, Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart.
    2. 1990. La Gloire de mon père. Yves Robert.
    3. 1990. Le Château de ma mère. Yves Robert.

 

 

Célébrités liées à La Treille

Marseille 11ème


 

 

 

 

Livres liés à La Treille à visiter


 

 

Camoins-les-Bains

1903. Camoins-les-Bains et ses environs. Un coin pittoresque de la Provence. Abbé Auguste Agnel. Editions Jeanne Laffitte 2001.

 

 

La-Banlieue-de-Marseille-2

1878. La Banlieue de Marseille. Alfred Saurel. Editions Jeanne Laffitte.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.