Fête de la châtaigne en octobre © Macqua – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Camps-la-Source à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

  • Le village de Camps-la-Source est au centre du département du Var (83), au sud de Brignoles.
  • Code postal. 83170.
  • Habitants. Campsois – Campsoises.
  • Superficie. 22,47 km2.
  • Altitude. 259 m -637 m.
  • Population. 1.829 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 23′ 11″  E  6° 05′ 40″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.
  • Devise. In campis fructificabo (dans les champs nous fleurirons).

 

 

Situation de Camps-la-Source (83)

 

 

Communes limitrophes de Camps-la-Source

 

 

Accès à Camps-la-Source

 

 

Distances depuis Camps-la-Source

 

 

 

La Nature à Camps-la-Source

 

 

Reliefs, sols

 

  • Petite plaine fertile.
    1. Au pied de la barre rocheuse de St-Sébastien.
  • Barre rocheuse de Saint-Quinis.
    1. Hauteur 591 m.

 

Rivières, eau

 

  • Grand nombre de ruisseaux.
  • La Garragay Rau.
  • Le Vallon de Roudaï.
    1. Affluent de l’Issole.
  • Le Val de Camps.
    1. Source sur la commune. Joli site.
    2. Modeste affluent du Caramy.
    3. Parmi ses affluents : Le Vallat du Moulin, le ruisseau d’Argentis
  • Le Grand Vallat.
  • Source.
    1. La source qui donne son nom au site est connue des Romains.
    2. La source naît au bas du coteau au pied duquel le village s’allonge.

 

Forêts, arbres

 

  • Le territoire est composé de forêts et de garrigue.
  •  Forêts de châtaigniers.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Importante coopérative vinicole.
  • Primeurs.
  • Bétail.

 

Activités dans la nature

 

  • Nombreuses excursions.
  • Equitation.

 

 

Histoire de Camps-la-Source

 

 

Antiquité

 

  • Forte présence romaine à proximité des grandes voies de transport.
    1. Les vestiges d’une villa gallo-romaine sont mis à jour au bas du village.
    2. La Source qui donne son nom au site est connue des Romains.
  • 6e s. Saint Quinis se retire dans un ermitage de la région sauvage des Barres de St-Quinis avant de devenir évêque de Vaison.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • v. 1012. In Camis est cité.
  • 1017. Création sur le site de Sainte-Marie-du-Camp, dépendant de l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • 1060. De Camps est cité.
  • Seigneurie de l’abbaye de La Celle.
    1. Moines voisins et paysans drainent le territoire, défrichent la terre et mettent la mettent en culture et en pâture.
  • Village longtemps connu comme « Camp-lès-Brignoles » (lès signifie près de).
  • Le village est détruit pendant la Guerre de Cent Ans.
  • 13801470. Le village est quasi abandonné.
  • 16e s. Nouveau démarrage pour le village d’artisans, pour la plupart tisserands, avec la foire annuelle de Saint-Clair, patron des couturiers et de la commune.
    1. L’élevage des moutons se développe.
    2. La culture du lin et du chanvre se développe.
    3. Un premier artisanat du feutre apparaît.
  • 17e s. le village est organisé en corporations.
  • 18e s. L’artisanat du feutre s’industrialise.
    1. Le village compte trente manufactures de chapeau de feutre et devient un « pays de chapeliers« .
    2. La qualité de l’eau de source est à l’origine de cette activité.

 

Période contemporaine

 

  • Milieu 19e s. Les ateliers de chapeau de feutre assurent jusqu’en 1932 la fortune du village, largement grâce aux exportations.
  • 1906. 1ère coopérative vinicole du Var.
    1. La coopérative rassemble 51 producteurs.
    2. Elle sert d’exemple dans le Var.
  • 1936. Le nom Camps-la-Source est utilisé.
    1. L’emploi du mot source souligne l’importance de l’eau dans le développement de la commune.
  • 1962. 448 habitants.
  • 1966. La mention « La Source » est rajoutée officiellement au toponyme.
  • Production de sodas par la société Vittel.
  • 2012. 1 788 habitants.

 

 

Village et Monuments de Camps-la-Source

 

 

  •  Village étagé qui conserve son caractère.
    1. Au pied d’une colline qui domine la plaine agricole.
    2. Rues étroites.
    3. Passages voûtés et calades.
    4. Maisons hautes.
    5. Belles portes avec linteaux sculptés en bois ou en pierre.
    6. 19e s. Jolies arcades partiellement murées. Place de la Source.
  • Plusieurs fontaines du 19e s.
  • Canaux.
  • 1ère coopérative vinicole du Var.
    1. Rue Marcellin Marin.
  • Un pays de chapeliers
    1. Impasse Porche.

 

 

Monuments chrétiens de Camps-la-Source

 

 

  • Eglise paroissiale de la purification de Marie.
    1. 1017. Eglise Sainte-Marie proche de la source.
    2. De l’église primitive il reste l’abside en cul-de-four qui sert de fonts baptismaux et un arceau intégré dans l’édifice.
  • Eglise Saint-Clair.
    1. 1525.
    2. Voûtes gothiques.
    3. 17e s. Retables.
    4. Vitraux placés à l’envers.
  • Chapelle Saint-Martin et Chapelle Saint-Sébastien.
    1. Au sud du village, sur le chemin qui mène à la chapelle St-Quinis.
    2. 11e s. Existence de la chapelle attestée.
      1. La chapelle est alors édifiée sur le territoire du castrum d’Argentil.
      2. La chapelle est donnée à l’Abbaye de Montmajour d’Arles qui détient alors le prieuré de Correns.
    3. Plus tard, le castrum se vide de sa population qui s’installe dans le village actuel.
  • Chapelle Saint-Quinis.
    1. 6e s. Saint Quinis est l’évêque de Vaison. Il aurait séjourné sur place.
    2. La chapelle est élevée sur la montagne du Penon, 4 km au sud-est du village, sur la route de Besse.
    3. Le promontoire haut de 635 m est occupé dès la préhistoire.
    4. Date de construction de la chapelle inconnue.
    5. 17e s. La chapelle en ruine est relevée et embellie. Elle reçoit une relique de saint Quinis (mâchoire inférieure).
      1. Les reliques sont transférées dans l’église paroissiale.
    6. A côté, ruines des bâtiments construits en 1646 par les moines Trinitaires qui gèrent le site jusqu’en 1778.
    7. Un sentier permet d’accéder à la chapelle. Il est emprunté par des processions.
    8. La chapelle contient des ex-voto de pèlerins.
    9. Très belle vue depuis la chapelle.
  • Chapelle Saint-Sébastien.
    1. Au nord du village.
    2. 16e s. Construction.
    3. 18e s. et 19e s. Modifications de l’architecture.
    4. 20 janvier. Procession annuelle pour la saint Sébastien.
      1. Au terme de la procession, une branche d’amandier est déposée aux pieds de la statue du saint.
  • Oratoires.
    1. Trois Oratoires dédiés à Saint Quinis jalonnent le vieux chemin de Camps-la-Source à Besse-sur-Issole en direction de l’ermitage.

 

 

Artisanat à Camps-la-Source

 

 

  •  Bijoux.

 

 

Célébrités liées à Camps-la-Source

 

 

  •  Saint Quinis. Vaison, entre 500 et 510Vaison, 15 février 578 ou 579
  1. Vénéré à Vaison-la-Romaine (Vaucluse) sous le nom de Quenin, dérivé du nom latin Quinidus, il est vénéré dans le Var sous le nom de Quinis ainsi qu’à Mauriac (Cantal) sous le nom de Quinide
  2. Naissance dans une famille aisée de Vaison.
  3. Sa mère, enceinte, entreprend un pèlerinage à Arles pour la fête de Saint Genés. Un songe lui prédit que son fils deviendra évêque de Vaison.
  4. Consacré à Dieu dès sa naissance, son éducation religieuse est confiée par ses parents à St. Théodose, 14ème évêque de Vaison.
  5. Saint Quinis quitte sa famille et sa ville, renonce aux plaisirs, aux honneurs et aux richesses pour s’enfermer dans un désert situé sur la montagne du Renom, près de Camps-la-Source.
  6. La rumeur de sa sainteté se répand bientôt et il est importuné par les visiteurs toujours plus nombreux.
  7.  Saint Quinis se réfugie alors au Monastère de Lérins.
  8. St-Théodose qui se sent vieillir le fait venir à Vaison.
  9. 554. Quinis est cité parmi les membres du Concile d’Arles au titre d’archidiacre.
  10. 556. A la mort de Théodose, saint Quinis devient évêque de Vaison.
  11. 558 et 573. Saint Quinis participe aux conciles.
  12. A partir de cette date, plusieurs prodiges se succèdent.
  13. 1205. Saint Quenin est canonisé par le Pape Innocent III.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Camps-la-Source

 

 

  • Mars. 2. Carnaval des Fielouas.
  • Mai. Vide-grenier.
  • Juin. 1er w.e. Fête de la Saint-Quinis pendant 3 jours : aïoli, macaronnade, course nature La Campsoise.
  • Juillet. 13. Grand barbecue.
  • Août. 14. Soupe au pistou.
  • Septembre. Dernier w.e. Virades de l’espoir contre la mucovisidose.
  • Octobre. Fête de la châtaigne, des vins et des produits du terroir.

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.