Faucon-de-Barcelonnette (04)© P. Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Jean de Matha, saint de Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

  • Naissance. Faucon-de-Barcelonnette – 04 (objet de discussions avec Faucon-de-Caire), 23 juin 1160.
  • Décès. Rome, 17 décembre 1213.
  • Religieux français. Saint.
  • Fondateur, avec saint Félix de Valois, de l’Ordre de la Sainte Trinité ou Ordre de la Très Sainte Trinité pour la rédemption des captifs ou Trinitaires.

 

 

Vie de Jean de Matha


 

 

 

Jean de Matha. Faucon-de-Barcelonnette © P. Verlinden

 

  • Son père Euphème de Matha est un seigneur espagnol qui reçoit de Raymond Bérenger, comte de Barcelone et de Provence, la terre de Faucon (de Barcelonnette ou de Caire ?)
    1. Le père de Jean de Matha se serait illustré aux côtés des Templiers et des Hospitaliers face aux Sarrasins.
  • 1160. 23 juin. Naissance de Jean à Faucon-de-Barcelonnette dans les Alpes-de-Haute-Provence (04).
    1. Un débat existe pour savoir s’il ne serait pas né à Faucon-du-Caire, plus à l’ouest dans les Alpes-de-Haute-Provence (04).
  • La famille s’installe à Marseille afin d’assurer la meilleure éducation à Jean.
  • Sa mère, Marthe, lui fait connaître et aimer les pauvres et les malheureux en rendant visite à des prisons et des hôpitaux.
  • Jean de Matha poursuit ses études à Aix-en-Provence puis à l’Université de Paris.
  • Docteur en Théologie, Jean de Matha est soutenu par Maurice de Sully, évêque de Paris.

 

 

Mosaïque : Jésus libérant deux captifs, un leucoderme et un mélanoderme.

Symbole de l’Ordre des Trinitaires. Jacobo Cosmedi. Mosaico de Santo Tomás in Formis, Roma. Œuvre dans le domaine public.

 

 

  • 1193. 28 janvier, jour de la sainte Agnès. Alors qu’il célèbre sa 1ère messe, Jean de Matha a la vision d’un homme en blanc, portant une croix rouge et bleue sur la poitrine et posant ses mains sur deux prisonniers, un blanc et un maure.
    1. Le lendemain, Jean de Matha se retire prier dans une forêt avec un ermite.
    2. Les deux hommes voient apparaître un cerf portant une croix entre les bois qui vient s’abreuver à une fontaine proche d’eux.
  • Jean de Matha parle de sa vision au pape qui a eu la même. Les deux hommes interprètent les faits comme un appel divin à la formation d’un nouvel ordre.
  • 1198. 17 décembre. L’Ordre est approuvé par le pape Innocent III. Bulle Operante divine dispositionis.
    1. L’Ordre de la Sainte-Trinité se donne pour mission de racheter les captifs victimes de razzias menées par les Sarrasins sur les côtes de Provence et de prisonniers après les Croisades.
  • Un premier monastère est construit à Cerfroid, actuelle commune de Brumetz, dans l’Aisne.
    1. Le lieu est choisi pour avoir été celui de l’apparition.
    2. La propriété appartient à Marguerite de Blois, future comtesse de Bourgogne.
    3. La Maison de Cerfroid, Chef d’ordre des Trinitaires, disparaît à la Révolution française.
  • Après Cerfroid, Planels et Bourg-la-Reine constituent les fondations initiales.
  • Le roi de France Philippe Auguste (1165 – 1223) aide les Trinitaires à construire un monastère à Paris.
    1. La chapelle qui jouxte le site dédiée à saint Mathurin donne son nom à la nouvelle Maison qui devient Les Mathurins.
  • Des milliers de chrétiens sont rachetés par les Trinitaires aux musulmans : en Algérie, au Maroc et en Tunisie où ils étaient devenus des esclaves.
  • 1213. 17 décembre (jour anniversaire de la création des Trinitaires). Jean de Matha meurt à Rome où il s’est retiré.
    1. 21 décembre. Jean est enterré dans l’église San Tommaso in Formis.
    2. Son corps est ensuite transféré en Espagne.

 

 

Jean de Matha 19e s. Auteur inconnu.

 

 

  • 17e s. L’Ordre Trinitaire n’a, jusqu’alors, pas développé de culte particulier à Jean de Matha.
    1. 1665. Le père Jean de la Conception présente une requête au vicariat de Rome concernant Jean de Matha et Félix de Valois.
    2. 1665. 31 juillet. Le cardinal vicaire de Rome rend un décret constatant le culte accordé de temps immémorial à Jean de Matha et à Félix de Valois.
    3. 1666. La Sacrée Congrégation des rites (14 août), puis le pape Alexandre VII, le 21 octobre confirment la Sentence.
  • 1666. Le lien avec l’Ubaye est établi lors de la canonisation de saint Jean de Matha.
    1. Une certaine rivalité avec l’Ordre Dominicain pousse le pape à entrer en contact avec l’évêque d’Embrun et avec le supérieur général de l’ordre dominicain.
  • 1671. 27 janvier. Les noms de Jean et de Félix sont inscrits dans le martyrologe romain par un décret du pape Innocent XI.
  • 1674. 26 août. Des reliques de Saint Jean de Matha (os du pouce) sont transférées à l’église de Faucon.

 

 

Couvercle de sarcophage qui a pu servir pour Jean de Matha © P. Verlinden

 

 

Ordre des Trinitaires


 

 

 

Croix des Trinitaires © Verlinden

 

 

Histoire des Trinitaires

 

  • 1194. Cerfroid. 1ère Maison de l’Ordre de la Très Sainte Trinité et des captifs dit ordre des Trinitaires ou Mathurins.
    1. Ordre religieux catholique.
    2. Nom latin Ordo Sanctissimae Trinitatis et captivorum  et sigle  O.SS.T.
    3. Charisme et apostolat représentés sur une mosaïque de 1210.
      1. Le Christ libère deux captifs, un noir et un blanc. Vision de Jean de Matha le 28 janvier 1193.
      2. La mosaïque offerte par le pape Innocent III à Jean de Matha se trouve à Rome sur le fronton de Saint-Thomas-in-Formis.
  • Les Trinitaires sont avec l’ordre Notre-Dame-de-La-Merci ou Mercédaires, les deux ordres dits rédempteurs.
  • Les Trinitaires poursuivent leur action d’aide aux prisonniers et aux captifs.
  • Les Trinitaires portent depuis leur fondation un habit blanc sur lequel figure une croix rouge et bleue.

 

Les Trinitaires aujourd’hui

 

  • Environ 600 religieux dans les pays suivants (liste indicative) :
    1. Autriche, France, Espagne, Italie, Pologne.
      1. A Paris, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, dans le quartier des Halles. Sessions spirituelles, aide aux personnes sans domicile fixe.
    2. Congo, Gabon, Madagascar (action forte).
    3. Canada, USA.
    4. Bolivie, Brésil, Chili, Mexique, Pérou, Porto-Rico.
    5. Corée du Sud, Inde.
  • Plusieurs centaines de Sœurs Trinitaires. Elles sont enseignantes, hospitalières ou contemplatives (liste indicative).
    1. Espagne : Madrid, Majorque, Valence.
    2. France : Valence.
    3. Italie : Rome.
  • Laïcat trinitaire dans le Monde entier : 127 fraternités et réunissant 3 200 membres.

 

 

Sources d’informations


 

 

  • 1993. Travail de référence produit par la société d’études Sabença de la Valeia avec Jean-Albert Caire.
  • Wikipedia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.