Centre du village © Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Saint-Savournin à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Savournin-4.-PV

Mur peint sur le thème des armoiries © Verlinden

 

 

 

Situation de Saint-Savournin (13)


 

 

Communes limitrophes de Saint-Savournin

 

 

Accès à Saint-Savournin

 

 

Distances de Saint-Savournin

 

 

 

La Nature à Saint-Savournin


 

 

 

Saint-Savournin-5.-PV

Sous le massif de l’Etoile © Verlinden

 

 

Reliefs, sols

 

  • Au pied du Massif de l’Etoile.
  • Le village s’allonge en terrasse à 480 m d’altitude.
    1. Du belvédère, la vue sur les massifs de la Sainte-Victoire et de la Sainte-Baume est magnifique.
  • Grotte des Fées.
  • Mines de Lignite abandonnées.

 

Forêts, arbres

 

  • Mini-forêt aux essences rares.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Vignes.
  • Elevage ovin.

 

Activités dans la nature

 

  •  Randonnées dans les collines et vers Mimet.
    1. Circuit moyen. Les ruines du Castellas, la Tête du Grand Puech et l’Ortolan. Env. 1h15.
    2. Circuit long. Saint-Savournin et le col Saint-Anne (Mimet). Env. 3h30.

 

 

Histoire de Saint-Savournin


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Vestiges néolithiques découverts aux alentours de la grotte de la Valentine et de l‘ancien castellas.
  • Importante présence gallo-romaine attestée par de nombreux faits :
    1. Saint-Savournin est situé sur la route romaine qui relie Gardanne à Auriol.
    2. Vestiges trouvés : autel votif découvert dans les fondations d’une église, restes d’un aqueduc souterrain, cippe avec inscription.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1010. L’église de Saint-Savournin est érigée en prieuré par l’abbaye Saint-Victor de Marseille.
  • 1040. L’archevêque d’Arles cède ses terres de Saint-Savournin à l’abbaye de Saint-Victor.
  • 12e s. Mention de Castellum Sancti Saturnini.
    1. Les seigneurs d’Auriol y possèdent des terres.
  • Les Vicomtes de Marseille succèdent aux abbés de Saint-Victor jusqu’au 14e s.
  • 14e s. Les d’Agoult sont les nouveaux seigneurs.
  • 1553. Le sénéchal de Marseille, Balthazar de Catin – Vassal, achète les droits des seigneurs d’Auriol.
  • 16e s. Des carrières de charbon existent à Saint-Savournin.
  • 1657. Le seigneur de Cabriès rachète le domaine.
  • 17e s. et 18e s. Les Cipriany succèdent aux d’Agoult.
  • 1720. La Grande Peste, venue de Marseille, atteint Saint-Savournin.
  • 1755. La Seigneurie passe aux seigneurs de Fuveau.
  • 18e s. Le charbon est acheminé à Marseille à dos de mulets.

 

Période contemporaine

 

  • 18031830. La comtesse Jacops d’Aigremont, issue d’une famille originaire d’Anvers et de Lille, devient un important propriétaire foncier.
  • 1900. Le territoire communal est amputé de Cadolive.
  • 1904. Mise en service d’une ligne de chemin de fer entre Aubagne et la Barque (commune actuelle de Fuveau) afin de desservir les mines.
  • 1962. 1 184 habitants.
  • 1993. Le marquis et le comte d’Aigremont habitent sur la commune de Saint-Savournin. Ils possèdent également un domaine sur la commune d’Allauch,
  • 2003. Fermeture du dernier puits du bassin houiller de Provence.
  • 2012. 3 240 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Saint-Savournin


 

 

  • Anciennne petite cité minière du bassin de Gardanne.
    1. Saint-Savournin faisait partie du  bassin houiller de Provence.
    2. Le bassin s’étendait de l’étang de Berre à l’ouest, jusqu’à la vallée de l’Arc vers Trets à l’est, avec les chaînes de l’Estaque, de l’Étoile et l’Huveaune au sud, avec Gardanne comme centre principal.
    3. 2003. Février. Fermeture du dernier puits de mine.
  • Donjon quadrangulaire, restes de l’ancien castellas.
    1. 10451138. Construction du castellas sur les hauteurs du village, sur le flanc du massif de l’Etoile.
    2. 15761593. Destruction du château par La Ligue.
    3. Selon une légende non vérifiée, il aurait existé un chemin entre le Castellas et Aix-en-Provence.
    4. Un deuxième château aurait été construit au 17e s.
    5. 1912. Un calvaire est dressé. Sa croix est bien visible depuis le village.
  • Château.
    1. Il se situait à l’entrée ouest du village, en contrebas du rond-point-de-l’Olivier.
    2. 17e s. Construction.
    3. L’édifice comportait quatre tours d’angle et une cour intérieure.

 

 

Saint-Savournin-3.-PV

© Verlinden

 

 

 

Monuments chrétiens de Saint-Savournin


 

 

  • Eglise primitive.
    1.  768 923. Une première église est construite, probablement sur les ruines d’un temple consacré à Saturne sur un emplacement maintenant occupé par La Poste.
  • 2ème Eglise Saint-Savournin
    1. Elle remplace une seconde église  bâtie en 1683 sur l’espace de la 1ère église et détruite en 1865.
    2. On y avait trouvé une inscription carolingienne.
  • 3ème Eglise.
    1. 19e s. Construction d’une troisième église sur l’emplacement de l’actuelle mairie.
    2. 1960. L’église est démolie après une succession de glissements de terrains.

 

 

 

 

Saint-Savournin-2.-PV

 

 

St-Savournin.-Eglise.-P.-Ve

Nouvelle Eglise de 1961 © Verlinden

 

 

  • Nouvelle église.
    1. 1961. Construction de la 4ème église Saint-Savournin.
    2. Architecture contemporaine de Georges Lefèvre.

 

 

Artisanat à Saint-Savournin


 

 

  • Forte tradition artisanale.
    1. Graveur.
    2. Peintre.
    3. Potier.
    4. Tisserand.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Saint-Savournin


 

 

  • Mai. Fête au hameau de La Valentine.
  • Juin. Fête à Saint-Savournin.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.