Symbole d’ambulance.

 

 

Provence 7

Ambulances en Provence

 

 

 

 

Véhicule destiné au transport des blessés, malades ou femmes enceintes.

 

 

 

Histoire des ambulances

 

  • 1792. Le médecin français Dominique-Jean Larret invente la fonction de « chirurgiens de l’avant ».
    1. Ces chirurgiens « trient » les blessés.
    2. Ils remplissent le rôle d’ambulances volantes.
  • 1914-18. Le mot ambulance désigne un poste de secours avancé.
    1. L’ambulance se positionne au plus près du front.
    2. L’ambulance donne les premiers soins au blessés qui peuvent ensuite être évacués.
  • 1914-18. On commence alors à désigner par « ambulance » le véhicule attelé qui transporte les blessés du front vers l’arrière.
  • 1956. A Paris, le professeur Maurice Cara (hôpital Necker) crée le SAMU pour le transport inter-hôpitaux de patients sous assistance respiratoire lors d’une épidémie de poliomyélite.
  • 1968. Création du premier SAMU officiel à Toulouse par le Pr Louis Lareng (président-fondateur en 1972),. Il appelé Samu 31, puisque dans la Haute-Garonne.
  • Le Samu est devenu un service hospitalier à l’échelle d’un département. Son travail consiste notamment à identifier  continuellement les ressources hospitalières disponibles de son Département et via les voisins de ceux de sa Région. Le SAMU comprend :
    1. Un centre de réception et de régulation des appels, « CRRA » ou « Centre 15 ».
    2. Un centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU), chargé de la formation initiale et continue des acteurs de l’urgence.
    3. Il est, le plus souvent, situé à côté de son Smur et de ses réserves de catastrophe.
  • Depuis peu est apparu le terme d’ambulances vertes.
    1. L’expression ambulance verte désigne des laboratoires mobiles d’analyse pouvant être envoyés sur le site d’un accident ou d’une pollution afin d’y établir un diagnostic environnemental.
    2. L’ambulance verte peut également engager les premières actions.

 

 

Règlementation des ambulances

 

 

  • Le terme « ambulance » s’applique à des véhicules ayant à leur bord au moins un titulaire du diplôme d’état d’ambulancier (DEA) et permettant le transport allongé.
  • On distingue plusieurs types d’ambulances
    1. Véhicules d’intervention du SMUR (Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation).
      1. Il s’agit d’une unité mobile hospitalière d’un service hospitalier qui apporte des soins urgents en dehors de l’hôpital.
      2. Il a le plus souvent aussi une fonction de transport, donc d’ambulance.
      3. Ils peuvent également assurer le transport entre hôpitaux ou lieux de soins et d’examen lorsque le patient nécessite des soins d’un médecin ou d’un infirmier lors du trajet.
    2. Véhicules d’intervention du SAMU (Service d’Aide Médicale Urgente) appelés « UMH » . Le SAMU répond à la demande d’aide médicale urgente (AMU),
      1. Assistance pré-hospitalière (dans la rue, à domicile, sur le lieu de travail…) aux victimes d’accidents ou d’affections soudaines en état critique (malaise, maladie, ou femmes enceintes).
      2. Le médecin régulateur du Samu assure les soins urgents et il oriente les patients vers les services les plus adaptés à leur cas.
      3. On confond souvent SAMU et SAMUR car leurs véhicules portent le signe SAMU.
    3. « Ambulances de réanimation » (AR) de la BSPP ou du BMPM.
    4. Véhicules (type A1, A2, B et C5) des entreprises privées titulaires de l’agrément préfectoral de transport sanitaire pour l’urgence et pour le transport sur prescription médicale.
    5. Les ambulances de secours et de soins d’urgences (ASSU) dans lesquelles  il est possible de se tenir debout dans la cellule sanitaire.

 

 

Types de véhicules

 

 

Les Véhicules Adaptés au Transport Sanitaire

 

On distingue

 

  • Les ambulances au sens réglementaire du terme.
  • D’autres véhicules adaptés au transport sanitaire.
    1. Les véhicules de transport sanitaire de l’armée (véhicules kaki avec une croix rouge sur fond blanc).
    2. Les véhicules de premiers secours à personnes (VPSP) des associations (Croix-Rouge, Protection Civile…).
    3. Les VSAV et les anciens véhicules de secours aux asphyxiés et aux blessés (VSAB) des sapeurs-pompiers.
    4. Les véhicules « Premiers Secours Relevage » (PSR) et « Premiers Secours Evacuation » (PSE) des sapeurs-pompiers.

 

5 types de véhicules adaptés au Transport Sanitaire

 

  • Catégorie A Type B . Ambulance de service sanitaire (ASSU) et ambulance routière conçue et équipée pour le transport, les premiers soins et la surveillance de patients.
    1. Catégorie A1. Transport d’un patient unique ;
    2. Catégorie A2. Transport d’un ou plusieurs patients sur un (des) brancard(s) et/ou chaise(s) portoire(s).
    3. Catégorie A Type C. Unité Mobile Hospitalière (UMH) (voir ci-dessus SAMU).
    4. Catégorie C Type A. Ambulances privées : ambulances routières conçues et équipées pour le transport sanitaire de patients dont l’état de santé ne laisse pas présager qu’ils puissent devenir des patients en détresse.
    5. Catégorie D. Véhicule Sanitaire léger (VSL) destiné au transport assis de personnes ne pouvant marcher depuis un bâtiment de soins (privé ou publique).

 

Les ambulances privées

 

  • Les ambulances privées (type A) sont des « véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage ».
  • Elles sont équipées de feux à éclat (flashs) bleus et d’un avertisseur sonore à trois tons (« do-mi-do-silence… »).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.