Provence 7

Défibrillateur Public

 

 

Il existe 2 grands types de défibrillateurs automatiques :

  • Le Défibrillateur Automatique Externe (DAE) qui est l’objet de cet article.
  • Le Défibrillateur Automatique Implémenté.

 

Trouver le DAE ‘Défibrillateur Automatique Externe) proche de vous

 

La signalétique n’est pas encore uniformisée. L’ILCOR (Comité de Liaison International sur la Réanimation) recommande  le signe vert affiché ici à droite (coeur blanc sur fond vert).

 

Info immédiate sur internet ou sur IPhone

 

Information fournie par Humanis, 3ème groupe de protection sociale.

 

  • Une application sur Iphone est proposée sur le site. Arrêt cardiaque pour IPhone ou Android sont répandus.

Nombre de DAE en Provence

 

  • Alpes-de-Haute-Provence (04) : 40 DAE.
  • Hautes-Alpes (05) : 46 DAE.
  • Alpes-Maritimes (06) : 231 DAE.
  • Bouches-du-Rhône (13) : 342 DAE.
  • Var (83) : 214 DAE.
  • Vaucluse (84) ; 103 DAE.
  • Monaco
  1. La Principauté de Monaco s’est largement équipée de DAE, à l’initiative de l’Association de Lutte Contre la Mort Subite, du Centre hospitalier Princesse Grace et de la Croix-Rouge monégasque.
  2. 28 DAE sont placés dans des bornes réparties sur tout le territoire de 2km2, ce qui représente un maillage très fin.
  3. La Croix Rouge monégasque forme tous ceux qui le souhaitent à l’utilisation de DAE.
  4. Plusieurs entreprises se sont dotées de DAE  ce qui représente 87 DAE.

 

Qu’est ce qu’un DAE ?

 

Le Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) est un appareil portable fonctionnant au moyen d’une batterie.

  • Le DAE analyse l’activité cardiaque d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique. L’opérateur n’a aucune décision à prendre.
  • Si elle détecte un rythme choquable, la machine permet de délivrer un choc électrique ou défibrillation.
  • Il existe des Défibrillateurs Semi-Automatiques (DSA).

Comment se présente le DAE ?

  • Une sacoche de transport.
  • Une paire de ciseaux afin de découper les vêtements qui peuvent gêner la pose des électrodes.
  • Un rasoir jetable destiné aux personnes à forte pilosité afin d’optimiser le contact et l’adhérence entre la peau et l’électrode.
  • Des serviettes jetables servant à retirer les poils rasés ou à essuyer la victime (cas d’un noyé par exemple).
  • Des patchs adultes et pédiatriques qui se présentent sous forme d’électrodes autocollantes qui doivent être placées sur la poitrine de la victime. Ils analysent le rythme cardiaque et indiquent s’il est nécessaire d’administrer un choc.
  • Le DAE contient une batterie en place mais des réserves sont prévues à l’usage des services de secours au cas où ils devraient pratiquer plusieurs chocs.
  • Le boîtier de défibrillation reçoit les batteries. Il est raccordé aux électrodes. Un haut-parleur permet de guider l’utilisateur avec des consignes vocales. trois actions sont possibles pour la personne qui porte secours :
  1. Allumer l’appareil.
  2. Délivrer le choc si l’appareil le demande.
  3. Eteindre l’appareil.
  •  Le DAE possède une carte mémoire de type mémoire Flash ou une mémoire interne.
  • Afin d’effectuer une analyse a posteriori, les données suivantes sont enregistrées dans la mémoire du DAE :
  1. Electrocardiogrammes (analyses du rythme cardiaque).
  2. Nombre de chocs appliqués.
  3. Pour certains modèles, la voix des sauveteurs et les sons ambiants.

 

Le rôle de l’intervenant au sauvetage

 

Ne poser un DAE que sur une personne de plus de un an qui ne respire pas et être très réservé avant d’intervenir sur les enfants (voir infos ci-dessous).

S’assurer que le courant électrique passe dans le corps à travers le cœur et non à l’extérieur.

  • Vérifier qu’il n’y a pas d’atmosphère explosive. Ex. fuite de gaz…
  • Poser la victime sur une surface sèche, non métallique.
  • Dénuder le torse de la victime.
  • Le cas échéant,sécher le torse de la victime.
  • Si nécessaire, raser les poils avant de poser les électrodes.
  • Poser les électrodes.
  • Allumer le DAE et suivre ses consignes. Pour certains appareils brancher le câble.
  • Personne ne doit toucher la victime pendant l’analyse cardiaque et la délivrance des chocs.

Avant et après la pose du DAE, il peut être souhaitable de pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire :

  • Ventilation artificielle par compressions thoraciques ou massage cardiaque.
  • Bouche à bouche pas systématiquement recommandé.

Cas des enfants

 

Il est bon d’avoir quelques informations sur les spécificités de ces interventions. Quelques faits :

  • L’arrêt cardiaque chez les enfants ne serait qu’exceptionnellement dû à une fibrillation ventriculaire.
  • Il serait majoritairement lié à un manque de dioxygène lié à une noyade, un étouffement, une intoxication, une apnée spontanée…
  • Le risque d’infarctus serait limité du fait que le tissu cardiaque est sain et jeune.
  • Dès lors la fibrillation pourrait être inutile et la pose de l’appareil pourrait retarder des manoeuvres de réanimation qui seraient elles très efficaces.
  • Les cas rares existent pourtant (malformation cardiaque, choc électrique subi…).
  • En outre, il est  souhaitable  d’utiliser des électrodes spécifiques pour enfant.

 

Rien ne remplace une formation et un entraînement par des spécialistes…

 Histoire du DAE

 

  • 1956. 1ère défibrillation humaine réussie.
  • 1994. 1er DAE commercial.
  • 2004. La Fédération Française des Secouristes et Formateurs Policiers (FFSFP) lance des opérations de formation de policiers-municipaux eu du grand public (Hyères, Var).

 

L’arrêt cardiaque

 

Source « Humanis »

 

  • L’arrêt cardiaque est également appelé « mort subite ».
  • Il se traduit par une perte de connaissance et un arrêt de la respiration. Le rythme cardiaque est perturbé.
  • Pour faire repartir le cœur, et ainsi permettre de sauver une vie, il est impératif d’agir le plus rapidement possible, les premières minutes étant essentielles.

Comprendre le fonctionnement du cœur

 

Si le cœur fonctionne correctement, le muscle cardiaque se contracte régulièrement pour pomper le sang pauvre en oxygène et le remplacer par du sang riche en oxygène, ainsi diffusé dans tout l’organisme.

 

Pourquoi le cœur s’arrête t-il ?

 

  •  Si le circuit électrique du cœur se dérègle, il y a fibrillation ventriculaire. Le cœur n’est plus en rythme, et ne peut alors plus irriguer l’organisme.

 

Comment reconnaître un arrêt cardiaque ?

 

  • Perte de connaissance
  • Arrêt du pouls
  • Peu ou pas de respiration

Au bout de 3 minutes, le cerveau, privé d’oxygène, peut être endommagé.

 

Faire repartir le cœur

 

  •  Il faut agir vite, dans les 8 premières minutes :
  1. Appeler le 15
  2. Pratiquer un massage cardiaque
  3. Utiliser un défibrillateur automatique externe

 

A Noter

 

  • Le fait que la fibrillation fasse repartir le cœur ne garantit pas que la personne va survivre. En outre, si elle survit, elle peut garder des séquelles neurologiques irréversibles. La réanimation cardio-pulmonaire est toutefois la technique connue qui donne de bonnes chances de survie à la victime et l’utilisation d’un DAE augmente les chances.

 

  • Toutes les informations données ici sont des conseils indicatifs et ne sauraient constituer des consignes se substituant à des indications locales, l’avis d’experts ou le concours de circonstances. Leur seul but est de fournir un cadre d’information le plus précis et le plus utile possible.

 

 

Mots Clés : , , ,
.