Compagnie Maritime La Méridionale


Le Kalliste © La Méridionale.

 

Accueil Provence 7

Compagnie Maritime La Méridionale


 

  • Compagnie privée française de navigation maritime assurant des liaisons régulières entre Marseille, la Corse et la Sardaigne.
  • Depuis 1931, La Méridionale dessert la Corse.
    1. Fondée par les frères Rastit, la compagnie commence par le transport de marchandises et de produits pétroliers le long des côtes du sud de la France.
    2. La Méridionale est issue de l’union des filles de M. Giannoni, armateur de Balagne, et des frères Rastit.
  • 1937. Premières liaisons avec la Corse avec du transport de marchandises.
  • 1970. Fort développement avec la mise en service des premiers rouliers de la Compagnie.
  • 1976. Mise en place du service de la continuité territoriale , la Méridionale complète l’offre de transport de fret de la SNCM.
  • 1988. Développement du transport de passagers avec l’aménagement de deux de ses cargos.
  • 1982. La compagnie fait partie du groupe STEF, particulièrement connu en Europe pour le transport frigorifique.

 

Histoire de la Méridionale


 

logo_la_meridionale_horizon

www.lameridionale.com

 

Compagnie Giannoni – Rastit
  • 1928. Naissance de l’armement Léon Berengier et Alban Giannoni – commerce du sucre avec le Maroc et l’Algérie – première ligne maritime Marseille/Mostaganem – achat de la première unité  Général Dodds – deuxième cargo acheté le  Boudjmel.
  • 1931.  Deux nouvelles unités achetées en remplacement des  plus anciennes Tellus et Zeus qui vont désormais s’appeler Sebaa et Boudjmel  (deuxième du nom). Mise en place d’un service régulier : Marseille-Nice-Sète et Oran.
  • 1939.  Lignes exploitées en association avec le Compagnie Nouvelle de Navigation Busck.
  • 1939- 1945. L’armement est réduit à zéro par la perte de ses deux seuls navires.
  • 1946. Dissolution de l’Association Berengier – Giannoni.
  • 1947. Naissance de l’armement Giannoni – Rastit.
  • 1948. Création de la Compagnie Marseillaise de Navigation Giannoni.
  • 1951. Dissolution de la Compagnie Marseillaise de Navigation Giannoni par l’armement Giannoni – Rastit. Mise en service du Sebaa III (847 T.) sur l’Algérie.
  • 1954.  Remplacement du Seeba par le cargo Bagheera (1242 T.).
  • 1960.  Achat du caboteur Nemours (2634 T.).
  • 1962. Indépendance de l’Algérie.
  • 1963. Le trafic maritime diminue considérablement entre la France et l’Algérie.
  • 1967. Décès de Madame Berthe Giannoni. Le projet d’absorption de Giannoni – Rastit par la Compagnie Méridionale de Navigation redevient d’actualité.
  • 1971Félix Rastit décède ce qui entraîne la suspension dans l’immédiat de toute tentative de passage au statut de Société Anonyme.
  • 1974. La Compagnie Méridionale de Navigation (CMN) devient seule propriétaire de l’armement Giannoni – Rastit, et devient une S.A.

 

Navires de Berengier-Giannoni à Giannoni-Rastit
  • Général Doods (1928-1931)
  • Boudjmel (1928-1931)
  • Sebaa  (1931-1943)
  • Boudjmel II (1931-1942)
  • Sebaa II (1948-1950)
  • Château La Rose (1948-1950)
  • Nemours  (1960-1976)

 

La Compagnie Méridionale de Navigation (C.M.N)
  • 1931. La C.M.M. assure un service de cabotage avec les ports languedociens.
  • 1937. La C.M.M. assure ses premières liaisons entre la Corse et le Continent. Elle achemine vers la Corse des produits pétroliers et des marchandises diverses avec notamment les navires Brescou 1 et Brescou 2.
  • 1946 . L’Agence maritime Cyrnos est une filiale de la C.M.N.
  • 1945.  La C.M.N récupère « l’Empire Gillian ».
  • 1948.  Mise en place du monopôle de pavillon.
  • 1949. La C.M.N. assure un trafic régulier et suffisant entre le Continent et la Corse, sur les ports principaux et secondaires.
  • 1955. Fin du monopôle de pavillon à la conférence maritime, évolution de la flotte.
  • 1958. C.M.N. met en service du Monte Cinto.
  • 1960-1980.  Important développement ide la C.M.N.
  • 1963. Vente du Monte Cinto, achat du cargo Ville de Bastia, et 6 mois après du cargo Akela  – concurrence avec la « compagnie Charles de Borgne ».
  • 1967. Achat du cargo Enée à la société Navale Caennoise pour le rebaptiser Atlanta II.
  • 1970.   Modernisation de la flotte de la C.M.N. : achat des cargos Ville d’Ajaccio, Ville de Bastia et du Rhône. La C.M.N. adopte le système Roll-on-Roll-off.
  • 1971. Changement de la structure du capital de la C.M.N.
  • 1973. Mise en service du Ville de Corte.
  • 1974.  Déménagement du siège social de la C.M.N.
  • 1974-1987 . La Compagnie Méridionale de Manutention (C.M.M), filiale de la C.M.N.
  • 1976. Mise en place de la continuité territoriale.
  • 1978. La C.M.N. commande le Porto Cardo.
  • 1978 . La Compagnie Méridionale de Consignation est une filiale de la C.M.N.
  • 1980. La C.M.N.  met en service le Monte Stello.
  • 1980Trackelev Service, filiale de la C.M.N.
  • 1982-1995. L’Agence de Consignation Européenne (ACE), filiale de la C.M.N.
  • 1983. La C.M.N.  commande le Santa Regina et le Monte Cinto.
  • 1984-1998 . La C.M.N département international est créée.
  • 1988. Arrivée du Girolata dans l’armement de la C.M.N.
  • 1989. Le Porto-Cardo inaugure la ligne Corse-Sardaigne au départ de Propriano.
  • 1990. La Méridionale devient le 1er armateur français en Méditerranée et 2ème exploitant de navires à passagers au plan national.
  • 1992. La Méridionale rejoint le groupe STEF-TFE, leader du transport frigorifique.
  • 1993. Arrivée du fleuron de la flotte de la CM.M.  le Kalliste.
  • 1998-2005. C.M.N international SAS, filiale de la C.M.N.
  • 1999 . La C.M.N. acquiert le Scandola.
  • 2001. La Compagnie a été associée à la SNCM afin d’assurer la Délégation du Service Public (DSP) sur la Corse réglementée par l’OTC.
  • 2002. Acquisition du Girolata II par la C.M.N.
  • 2006. Après avoir présenté 2 projets de renouvellement du service public (l’un avec la SNCM, l’autre seule), la Méridionale finalise un projet avec la SNCM.
  • 2011. La Compagnie Méridionale de Navigation (C.M.N.) change de logo et devient La Méridionale.
  • Jusqu’en octobre 2019.  Exploitation de trois navires mixtes (navire transportant simultanément du fret et un certain nombre de passagers ainsi que leurs véhicules) vers les ports de BastiaAjaccio et Propriano avant d’être finalement reléguée aux ports secondaires du la Corse-du-Sud après avoir été partiellement évincée de la DSP au profit de Corsica Linea (ex-SNCM).
  • 2020. La crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, qui s’ajoute aux questions de DSP, entraîne la suspension du trafic passagers vers la Corse et l’arrêt temporaire de l’affrètement du Girolata par GNV.
    1. La Compagnie affiche de très importantes baisse de trafic fret et passagers.
    2. Les pertes annoncées représentent plusieurs millions d’euros.
    3. En septembre la Compagnie annonce l’ouverture d’une ligne reliant Marseille à Tanger, au Maroc, à compter d’octobre ou novembre.
      1. Une fréquence de trois rotations par semaine est prévue.
      2. Le Girolata et le Pelagos, dernier navire acquis par La Méridionale et qui a rejoint la flotte au mois de mai, doivent assurer les liaisons..

 

Navires de la C.M.N. – La Méridionale


 

  •  Akela  (1964-1973).
  • Atlanta  (1952-1958).
  • Atlanta II » (1967-1973).
  • Bagheera (1954-1960/1970).
  • Bagheera II (1970-1971).
  • Brescou (1935-1942).
  • Brescou II (1945-1970).
  • Canigou  (1932-1952).
  • Cap Bear (1932-1938).
  • Girolata (1988-1987).

 

Girolata II © Olivier Gouge.

 

  • Girolata II  (2002-). Longueur 177,3 m. Largeur 27 m. Mise en ligne 2002. Navigue principalement sur la ligne Ajaccio-Marseille.

 

Kalliste-Tour-CMA

Kalliste © Verlinden

 

  • Kalliste (1993-). Longueur 165 m. Largeur 29,25 m. Mise en ligne 1993. Vitesse 20 nœuds. 546 passagers. 160 voitures. 2.344 m linéaire de marchandise (roll). Navigue principalement sur les lignes Propriano-Marseille et Propriano-Porto Torres (Sardaigne).
  • Monte Cinto (1958-1963).

 

piana-notre-histoire 

Le Piana. © La Méridionale.

 

  • Piana (2011-). Longueur 180 m. Largeur. Mise en ligne (26 décembre 2011 sur Marseille-Bastia). Vitesse 27 nœuds. 750 passagers. 200 voitures. 2.500 m linéaire de fret (roll). Navigue principalement sur la ligne Bastia-Marseille.
  • Porto Cardo (1980-1999). Longueur 126,17 m. Largeur 21,01 m. Mise en ligne 1980. Vitesse 19 nœuds. 96 passagers. 1.200 m linéaires de marchandises (roll). En 1989, il inaugure la ligne Corse-Sardaigne au départ de Propriano.
  • Rhône  (1975-1987).
  • Santa Regina (1984-2002). Longueur 150,40 m. Largeur 23,40 m. Mise en ligne 1984/85. Vitesse 18 nœuds. 110 passagers. 96 voitures. 1.346 m linéaires de marchandises (roll).
  • Scandola  (1999-2012). Longueur 150,40 m. Largeur 23,40 m. Mise en ligne 1992 et acheté en 1999 par la CMN. Vitesse 19 nœuds. 277 passagers. 120 voitures. 1.850 m linéaire de marchandises (roll). Il n’est plus employé par la Méridionale et, depuis l’été 2012, il navigue sur la ligne Savone-Tarragone.
  • Sebaa III (1951-1954/1970).
  • Ville d’Ajaccio (1969-1981).
  • Ville de Bastia  (1964-1973).
  • Ville de Bastia (1969-1979).
  • Ville de Corte (1973-1990).

 

Livre lié à La Méridionale


 

Navires-de-Commerce-françai

2013. Navires de commerce français. Jean-François Durand. Gérard Cornier. Dictionnaire et encyclopédie. Marine Editions.

 

Articles liés à La Méridionale


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

                 

Translate »