Logo Conseil régional PACA.

 

 

 

Accueil Provence 7

Conseil Régional PACA


 

 

 

 

 

 

Conseil régional Provence-Alpes-Côte-d’Azur


 

 

  • Siège – Hôtel de Région. Marseille, 27 place Jules-Guesde, près du quartier de Belsunce.
    1. Station de métro. Ligne 1 du Métro de Marseille.  Colbert – Hôtel de Région.
  • Le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur est l’assemblée délibérante de la région française du même nom.
    1. La Région est une collectivité territoriale décentralisée agissant sur le territoire régional.
    2. 2007. 10 octobre. la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est membre fondatrice de l’Eurorégion Alpes-Méditrerranée.
  • Présidents.
    1. 19711981. Gaston Defferre.
    2. 19811986. Michel Pezet.
    3. 19861998. Jean-Claude Gaudin.
    4. 19982015. Michel Vauzelle.
    5. 20152017. Christian Estrosi.
    6. 2017Renaud Muselier.

 

 

Elections Régionales


 

 

  • 123 conseillers régionaux élus pour 6 ans.
  • Prochaines élections : 2021.

 

 

2015. Résultats des élections régionales

 

  • 6 décembre 2015. 1er tour.
    1. La liste que Marion Maréchal-LePen conduit arrive en tête, avec 40,6 % des voix, devant la liste menée par le député et maire de Nice, Christian Estrosi (26,5 %), et la liste du député socialiste Christophe Castaner (16,6 %). Ce dernier se retire du second tour et apporte son soutien à Christian Estrosi.
  • 13 décembre 2015. Second tour.
    1. La liste de Christian Estrosi obtient 54,78 % des suffrages contre 45,22 % pour celle de Marion Maréchal-Le Pen.
  • L’abandon du principe direct de proportionnalité se traduit par la représentation de 81 élus d’Union pour la Région (2/3 des élus pour moins de 55% des voix) et 42 élus Front National (1/3 des élus pour plus de 45% des voix).
  • 18 décembre. Election du Président Estrosi.

 

 

Composition de l’Assemblée en 2015 – 2021


 

 

Composition par Groupes

 

  • Groupe Union pour la Région(LR, UDI et MoDem). 82 élus.
  • Groupe Front National. 41 élus.
  • Aucun élu des partis de gauche qui étaient sortants avec la majorité.

 

Composition par département

 

  • Alpes-de-Haute-Provence (04). 4.
  • Hautes-Alpes (05). 4.
  • Alpes-Maritimes (06). 28.
  • Bouches-du-Rhône (13). 47.
  • Var (83). 27.
  • Vaucluse (84). 13.

 

 

Rappel de la composition de l’Assemblée en 2010 – 2015


 

 

Composition par Groupes

 

  • Groupe Socialiste, Radical et Républicain / Parti Socialiste et Parti Radical de Gauche. Majorité. 41.
  • Notre Région doit changer / UMP, Nouveau Centre, Mouvement pour la France. Opposition. 30.
  • Front National PACA / Front National. Opposition. 21.
  • Europe Ecologie, les Verts, Partit Occitan. Majorité. 20.
  • Front de Gauche / Parti Communiste Français, Parti de Gauche. Majorité. 11.

 

Composition par département

 

  • Alpes-de-Haute-Provence (04). 4.
  • Hautes-Alpes (05). 4.
  • Alpes-Maritimes (06). 25.
  • Bouches-du-Rhône (13). 50.
  • Var (83). 26.
  • Vaucluse (84). 14.

 

 

 Echarpe des Conseillers régionaux


 

 

  • Les Conseillers régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur portent une écharpe bicolore, rouge et jaune.
  • Cette pratique n’est établie par aucun texte officiel.

 

 

 Budget du Conseil régional


 

 

  • 2009. 1,9 milliards d’euros (source www.pacainfo.com).

 

 

Territoire de la Région PACA / SUD


 

 

 

 

Histoire du Conseil régional


 

 

  • 1948. Création des IGAMEs, Inspecteurs Généraux en Mission Extraordinaire, précurseurs des Préfets de Région.
  • 1956. Création de 21 Régions de Planification.
  • 1961. Création de 21 Circonscriptions d’Action régionale (CAR).
  • 1969. Echec du Référendum du Général de Gaulle sur la régionalisation qui provoque le départ du Général de la Présidence de la République.
  • 1972. 5 juillet. Les CESR, Conseils Economiques et Sociaux Régionaux, organisent la France en Régions.
    1. Un nouvel échelon administratif est créé. Le Préfet de Région, nommé par le Gouvernement représente le pouvoir exécutif.
  • 1982. La Loi Defferre marque une étape décisive dans la reconnaissance du fait régional en posant le principe de la Région en collectivité locale.
    1. La loi définit très précisément les champs d’intervention des Conseils régionaux.
  • 1986. 16 mars. Premières élections régionales au suffrage universel direct.
    1. 20 régions à Droite en métropole (6 RPR – 14 UDF – 2 PS).
    2. Jean-Claude Gaudin, Président de PACA.
  • 1992. 22 mars. Elections régionales à un seul tour.
    1. 20 régions à Droite en métropole (8 RPR – 12 UDF – 1 PS – 1 Vert).
    2. Jean-Claude Gaudin réélu Président de PACA.
  • 1998. 15 mars. Elections régionales.
    1. Forte poussée du FN et progression du PS (14 à Droite dont 4 avec le soutien du FN 8 à Gauche).
    2. PACA passe à Gauche, Michel Vauzelle est élu Président.
  • 2004. 21 – 28 mars. Elections Régionales.
    1. Ras de marée à Gauche : 24 sur 26 Régions.
    2. Dans PACA, Michel Vauzelle (PS) 59,3% est réélu Président. Il précède Renaud Muselier 25,2% (26,09% au 1er tour !) et Guy Macari (FN) 15,5% (22,95% au 1er tour…).
  • 2007. 10 octobre. La Région est membre fondatrice de l’Eurorégion Alpes-Méditerranée.
  • 2010. 14-21 mars. Elections régionales.
    1. Nouveau ras-de-marée à Gauche (23 Régions), la Droite remportant 3 Régions.
    2. PACA. Michel Vauzelle (PS) 58,54% est largement réélu Président devant Thierry Mariani (UMP) 24,39% et Jean-Marie-Le Pen (FN) 17,07%.
  • 2015. 6 et 13 décembre. Elections régionales.
    1. 6 décembre 2015. 1er tour. La liste que Marion Maréchal-LePen conduit arrive en tête, avec 40,6 % des voix, devant la liste menée par le député et maire de Nice, Christian Estrosi (26,5 %), et la liste du député socialiste Christophe Castaner (16,6 %). Ce dernier se retire du second tour et apporte son soutien à Christian Estrosi.
    2. 13 décembre 2015. Second tour. La liste de Christian Estrosi obtient 54,78 % des suffrages contre 45,22 % pour celle de Marion Maréchal-Le Pen qui réalise le meilleur score obtenu dans une région par le Front National lors de ces élections, Marine Le Pen est cdréditée de trois points de moins en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Florian Philippot de neuf points de moins en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Le FN réalise alors le meilleur résultat de son histoire en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
    3. Le Front National est représenté par 42 élus dans le nouveau Conseil régional.
  • 2017. 9 mai. Après l’annonce de démission de Christian Estrosi à la présidence du Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier est désigné par les élus de la majorité pour lui succéder.
    1. Le 15 mai, Renaud Muselier succède à Christian Estrosi par intérim.
    2. Le 29 mai.  Renaud Muselier est élu président par le Conseil Régional.

 

 

Les champs d’actions de la Région


 

 

  • Solidarité
  • Vie associative
  • Education
    1. Terre d’avenir, les lycées, Correlyce, CFA (apprentissage), Recherche lycées, chéquier ciné-lecture…
  • Formation.
    1. Service Public Régional de Formation Permanente et d’Apprentissage, Réseau d’accueil et d’information, Accompagnement des usagers, Formation des salariés, Formations sanitaires et sociales, Chéque individuel VAE, Olympiade des métiers
  • Economie sociale et solidaire
  • Vie lycéenne et apprentie.
    1. Conseil Régional des Jeunes, Conventions de vie lycéenne et apprentie, Education artistique et culturelle, Culture scientifique, Accompagnement du projet professionnel, Apprentissage de la citoyenneté, Prévention santé, Pratique sportive, Mesures solidaires, Inscription Viladeduc…
  • Vie étudiante et mobilité internationale
    1. Bourses et aides
  • Recherche, Enseignement Supérieur
  • Habitat logement
  • Transports
    1. Surtout ferroviaire (TER…)…
  • Énergie
    1. AGIR…
  • Développement durable
    1. Agenda 21, Terre de diversité, Marseille Vélotour 2010, AGIR pour la planète, Education à l’Environnement vers plus d’éco-citoyenneté, Appel à candidature Premio, Espaces naturels…
  • Emploi, développement économique
    1. Innover pour vivre mieux, Artisanat : soutenir l’emploi et l’activité, Plan Régional pour l’Emploi, PME, Terre de performances, PRIDES, Schéma Régional de Développement Economique…
  • Aménagement du territoire
    1. Terre de diversité, Programme d’aménagement solidaire des villages et villes moyennes, La montagne : un espace à vivre, Les risques naturels majeurs, Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013, Schéma régional d’aménagement du territoire, Atelier des Territoires, Les Tableaux de bord Insee – Région, Territoire en images…
  • Agriculture, mer et forêt
  • International et Europe 
    1. Terre d’échanges, Une Région ouverte sur le monde, L’avenir commun de l’Europe et de la Méditerranée, Alpes-Méditerranée : une Eurorégion d’avance, Coopération Internationale, Programmes européens, Antenne de Bruxelles, Le Centre régional de la Méditerranée
  • Sport
  • Culture
    1. Les festivals, Cool globes 2010, Arts du spectacle: métiers à l’affiche, La Région et l’INA, Régie Culturelle Régionale, Inventaire général, La Région et le cinéma, La Région et le livre, PRIDES, TIC
  • Tourisme
    1. Schéma Régional de Développement Touristique, « Sac à dos en Provence-Alpes-Côte d’Azur », Conférence Régionale des Acteurs Economiques du Tourisme 2009, Le coin des professionnels, l’environnement au coeur, Découvrir la Région, Site labellisés tourisme et handicap

 

 

Remarque


 

 

  • La liste des activités de la Région est importante, il est clair que la Région « fait des choses ».
  • La question porte sur les performances de ces actions notamment sous le mandat de Michel Vauzelle.
    1. Des études d’expertise telles que celles de l’Expansion font alors malheureusement figurer la Région en mauvaise position par rapport aux autres Conseils régionaux français.

 

 

Analyse du fonctionnement du Conseil régional PACA à la veille des élections de 2015


 

 

Des débuts prometteurs

 

 

  • En 1986, Jean-Claude Gaudin, alors Président, donne une forte impulsion à la Région avec des axes clairs notamment autour des transports et des lycées.
    1. La communication de la Région est alors simple, directe et claire, elle met en avant les réalisations et les programmes de la collectivité.
  • La sortie du livre « Le territoire régional Provence, Alpes, Côte d’Azur » en 1993 donne le ton par la forme et sur le fond.
    1. Conçu par l’Association régionale des professeurs d’histoire et de géographie, il valorise leurs compétences.
    2. La forme et le fond sont modernes, communicants, informatifs, et surtout utiles à tous : grand public, étudiants, professionnels, politiques, fonctionnaires….
    3. L’ensemble exprime le besoin de comprendre l’environnement physique, humain, agricole, industriel… avant de fixer des stratégies et des actions.
  • Depuis, le ton est devenu très institutionnel. Les actions sont bien plus discrètes. Les intentions ne sont pas lisibles.

 

Une structure grippée… La Région patine

 

  • C’est un fait, la Région a du mal à décoller.
  • Pour Michel Pezet qui a dirigé Paca et qui connaît bien ses structures, la cause est globale et concerne la régionalisation elle-même. « Il y a trop de lourdeurs administratives. Il faut réfléchir aux financements croisés…», le manque d’intérêt aux élections régionales s’explique par le fait que « cette campagne est jouée d’avance dans l’esprit des gens » (laprovence.com).
  • C’est certain, mais concernant Paca, il y a d’autres facteurs explicatifs puisque la Région est jugée moins performante que d’autres.

 

1998. Un nouveau Président…

 

  • Michel Vauzelle avait le plus beau CV de la Région.
    1. Sa formation initiale en Droit et en Sciences Politiques ainsi que ses débuts politiques auprès de Jacques Chaban-Delmas et de François Mitterand lui avaient permis d’exercer les plus hautes responsabilités.
    2. Il est clair que chacun pouvait légitimement placer de grands espoirs dans son action à la Région.
  • En 2010, le  3ème mandat du Président de la Région s’achève et l’impression qu’il donne est décevante.
    1. Une enquête de l’Expansion (23/2/10) le place au dernier rang des Présidents de régions…
    2. La charge de la dette, le faible taux d’investissements justifient cette place de lanterne rouge.
    3. L’analyse détaillée de son exercice du pouvoir permet de dégager d’autres faiblesses.
  • Une trop forte part de la communication axée sur la personne du président plutôt que sur l’action.
  • Des discours théoriques, doctrinaires et généraux assez peu reliés à la vie de tous les jours dominent les déclarations et les éditoriaux du Président.
    1. Ses thèmes de prédilection sont les suivants :
      1. La diplomatie internationale, les déplacements à l’étranger ou la réception de représentants étrangers… Le parti-pris de donner tant de priorités à l’international et l’Europe au détriment des habitants et du quotidien est une option qui heurte nos concitoyens.  Le regard vers l’international n’aurait-il pas pu se poser aussi sur le Nord, sur l’Europe, sur l’Italie, sur l’Espagne… et pas seulement sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ?
      2. Le thème du fascisme qui tourne à l’obsession. Un étranger débarqué en Provence et se tenant à l’écoute des discours  pourrait penser que la France et l’Europe vivent encore sous l’Occupation… En revanche, les saccages faits sous les fenêtres de l’Assemblée Régionale pour un match de football Egypte-Algérie (2009), disputé en dehors de l’hexagone n’ont pas suscité beaucoup de réactions…
      3. Les drapeaux. Le drapeau de la Région est omniprésent dans les salles de réunion, les façades, les publications… Les drapeaux étrangers sont affichés ici ou là pour affirmer fort des prises de position diplomatiques…
    2. Tout cela est bien loin de transports régionaux efficients, de lycées adaptés aux besoins et aux contraintes, d’équipements de sports (piscines et autres), de plans d’actions opérationnels sur l’environnement et d’une L2 qui fonctionne !
  • Le site internet de la Région, comme ses publications écrites, sont des modèles d’auto-satisfaction avec des articles généraux qui ne parlent pas assez des vrais gens d’ici, ni de leurs vrais problèmes, encore moins de leurs besoins et de vraies solutions
    1. Un tiers du chapitre du site internet « D’où vient la Région ? » est ainsi consacré à l’histoire du logo…
    2. L’information budgétaire est très insuffisante.

 

Peu de visibilité, peu d’impact, une image floue

 

  • L’opinion a du mal à relier la Région à des actions ou à des initiatives fortes.
  • Même les habitants de Marseille ne savent pas où est le siège du Conseil et ignore ce qu’il fait…
  • L’absence de majorité forte a un moment été évoquée pour excuser cette inertie, cette raison ne peut plus être entendue. Il est temps que cette collectivité si importante à l’échelle de l’Europe et de la Méditerranée et si décisive pour répondre aux besoins des hommes et des femmes de cette Région se remette en ordre de marche.

 

 

La-Région.-Une-journal

Magazine d’information de la Région.

 

 

 

Maison-Méditerranée--7-Verl

Villa Méditerranée Architecte. Stefano Boeri. Esplanade du J4 – 13002 Marseille © Verlinden

  • « Il  s’agit de donner des clés de compréhension, pour que chacun, quel que soit son âge et son statut, puisse se sentir acteur de l’espace méditerranéen. S’approprier le débat, en somme, de manière sensible, en vivant chacun sa propre expérience, sans volonté de faire la leçon ni d’imposer une ligne de conduite. » (site de la Région)

 

 

2015, des élections en décembre. Ce qu’il était légitime d’attendre de la Région pour la prochaine mandature

 

  • Qu’elle fasse ce qu’elle doit faire dans le champ de ses responsabilités.
    1. Solidarité, Vie active, éducation, formation, économie sociale et solidaire, vie lycéenne et apprentie, vie étudiante et mobilité internationale, recherche, enseignement supérieur, habitat, logement, transport, énergie, AGIR, développement durable, emploi, développement économique, aménagement du territoire, agriculture, mer et forêt, international et Europe, sport, culture, TIC, Tourisme… tels sont les domaines d’action. Le moins que l’on puisse dire est qu’il y du pain sur la planche.
    2. Il faut des objectifs clairs, des stratégies, des plans d’actions et des mesures des résultats acquis avec justification des écarts dans tous ces domaines.
  • Que la Région PACA soit compétitive en France et en Europe par rapport à d’autres organisations régionales.
    1. Non seulement la Région doit agir dans ce pour lequel elle a les moyens financiers et les responsabilités mais elle doit bien agir et mieux agir que ses homologues ou plutôt ses concurrents car il y a une émulation entre les régions d’Europe sur tous ces terrains.
    2. La Région doit être « meilleure » que d’autres, par principe, selon la règle de la stimulation mais, en plus, la Région PACA doit être excellente parce que PACA est un territoire puissant, moderne et efficace !
    3. Pourquoi la Bourgogne, la Picardie, les Pays de la Loire ont-ils des Conseils régionaux largement plus performants ?
    4. Selon un terme utilisé en management, il convient de fixer des benchmarks (des éléments de comparaison précis) dans tous les domaines.
  • La Région se doit aussi d’être excellente pour tous les  fonctionnaires qui y travaillent.
    1. La qualité de leur travail assortie de performances valorisantes doit satisfaire leurs besoins d’excellence et leurs attentes en termes de carrière ici ou ailleurs.
    2. Elle doit leur fournir des emplois qui les rendront mobiles géographiquement et professionnellement.
    3. Elle doit les valoriser aux yeux de leurs amis et de leurs parents.
  • Des Conseillers élus de tous bords font un travail de fond solide en commission, ils ne doivent pas être victimes de cette mauvaise performance globale.
  • La Région devra être prise en main par des responsables plus concrets et plus efficaces.
  • Marseille, Nice, Toulon, Avignon, Gap, Digne, et les presque 1000 communes de la Provence… ont besoin d’une Région leader.

 

 

Echec total de la gauche en 2015


 

 

Elections-régionales-Fotoli

Elections des Conseils régionaux © Catherine Clavery – Fotolia.com

 

 

  •  Le constat du bilan médiocre de Michel Vauzelle conjugué avec la mauvaise image des élus nationaux de gauche au gouvernement ont conduit à un échec total et sans précédent.
  • La gauche n’est plus représentée dans l’assemblée régionale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.