Vitraux décoratifs. © rares irimie – Fotolia.com

Provence 7

Vitralliste en Provence

 

 

 

Vitrailliste : métier d’art

 

Le métier de vitrailliste appartient à la famille des verrier (ière) à froid.

 

  • Le verrier à froid travaille le verre dans sa forme solide.
  • Le but est de transformer le verre, de le décorer, de l’assembler.

 

Le verrier à froid peut procéder par enlèvement de matière.

 

  • Il utilise des techniques mécaniques ou chimiques.

 

Le verrier à froid utilise des techniques de gravure

 

  • La gravure fait apparaître des dessins ou des motifs.
  • La gravure fait appel à différents types d’outils
  1. La roue. La gravure s’effectue sous l’objet. Le verrier contrôle son travail par la transparence du verre.
  2. La pointe du diamant qui remplace la meule en grès d’autrefois.
  3. La fraise électrique.
  4. Le jet de sable.
  5. L’acide fluorhydrique.

 

Le verrier à froid décore par apport de matière

 

  • Décoration par cémentation.
  1. Le verre est coloré en le recouvrant, à l’aide d’un pinceau, d’oxydes métalliques qui pénètrent le verre lors de la cuisson au four.
  • Décoration par émaillage.
  1. Les motifs sont réalisés par application, au pinceau, d’émaux et de poudres vitrifiables colorées qui fondent à la cuisson à basse température.
  • Décoration par peinture sous verre
  1. Cette technique utilise le verre à vitre comme support.
  • Irisation.
  1. Elle donne un aspect vieilli en recouvrant le verre d’une très fine couche de substance métallique avant cuisson, réchauffe ou fumage.

 

 

Ce métier de spécialiste est une technique de décoration.

 

Le vitrail se présente sur plusieurs types de supports

 

Le vitrail  s’applique à tous les types de bâtiments et lieux publics ou privés.

 

 

Formation de vitrailliste

 

 

 

Métier d’art, le travail du vitrailliste exige de la technique et du talent :

 

 

 

Patience.

 

Précision.

 

Sens artistique.

 

 

 

Le travail s’apprend de deux manières complémentaires :

 

 

 

Des formations de niveau II et III dispensées dans des établissements d’enseignement artistique.

 

Des cours, stages, séminaires et autres formations non diplômantes.

 

Le travail du mosaïste se fait seul ou en petit groupe.

 

Ce travail s’exerce en coordination avec des architectes, artisans (maçons…), artistes, décorateurs…

 

 

Les modes et les tendances des vitraux

 

 

 

Comme tous les objets d’art, les vitraux connaissent des tendances et des modes en articulation avec les grands mouvements graphistes ou coloristes.

 

 

 

Ces mouvements évoluent avec les techniques, les couleurs, les thèmes.

 

Ces modes et tendances sont également le reflet de la demande des donneurs d’ordre.

 

 

La demande : les donneurs d’ordre de vitraux

 

 

 

Architectes.

 

Associations de toutes sortes (culture, humanitaire, religion, santé, sport…)

 

Collectivités territoriales, organisations politiques.

 

Communautés ou institutions religieuses pour des églises, monastères…

 

Décorateurs.

 

Entrepreneurs, industriels, agriculteurs afin de décorer des locaux professionnels.

 

Particuliers pour l’intérieur (toutes pièces) ou l’extérieur.

 

Propriétaire ou gestionnaires de cinémas, théâtres, salles de spectacles…

 

Propriétaires ou gestionnaires d’équipement et de lieux sportifs : Palais des Sports, salles de gymnastique, stades..

 

Restaurateurs de monuments.

 

Vitrailliste : métier très ancien

 

 

 

 

 

 

Vitraillistes  en Provence

 

 

Vitraillistes et vitraux célèbres en Provence

 

 

 

 

 

 

 

 

Vitraillistes et ateliers réputés en Provence

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.