© Alessio Cola – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Savon à l’Huile d’Olive de Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

Bienfaits du Savon de Marseille


 

 

© Siala – Pixabay.com

 

 

  • Très tôt dans l’histoire, l’huile d’olive joue un rôle de premier plan au niveau de la beauté.
    1. Dans l’Antiquité, les femmes romaines nourrissaient leur peau à l’huile d’Olive et y trouvaient le secret de la jeunesse.

 

 

Ancêtre du savon de Marseille  © eujava – Pixabay.com

 

 

Histoire du Savon à l’huile d’olive


 

 

 

 

Cet article est centré sur l’Histoire du Savon à l’huile d’olive, voir l’article Savon de Marseille pour une Histoire du savon de Marseille et Savons de Provence pour le savon en général.

 

  • La savon d’Alep est considéré comme le plus vieux savon du Monde et comme l’ancêtre du savon à l’huile d’olive de Marseille.
    1. 1500 av. J.-C. La ville d’Alep (Syrie) produit une pâte détersive à base d’huile d’olive et de soude naturelle rehaussée d’huile de baies de laurier.
  • 12e s. La recette du savon d’Alep commence à se répandre à travers le bassin méditerranéen lors des Croisades.
    1. Afrique du Nord, Espagne, alors musulmane, Venise, Gênes, Marseille
      1. 1371. A Marseille, le premier nom attesté d’un artisan savonnier, est celui du Juif Brescas Davin mais la technique de production de savon existe déjà depuis deux siècles.
      2. La date du 1er atelier de saponification à chaud des huiles du terroir de Marseille est inconnue mais il est établi que les Marseillais mélangent l’huile d’olive aux cendres des sansouires de Camargue et aux salicornes de Narbonne.
    2. Partout le principe de production est le même : l’huile d’olive chauffée est mélangée à de la soude extraite par calcination de plantes littorales comme le laurier et la salicorne donne une pâte molle.
    3. Les recettes circulent et améliorent la consistance et la qualité du savon.
    4. La production de savon cumulée en Méditerranée reste encore faible.
    5. Les huiles d’olive remplacent les graisses animales qui ont longtemps été le principal ingrédient du savon.
  • Fin 15e s. Le savon dur de Marseille se développe.
  • Progressivement, la production de savon à base d’huile d’olive se développe en répondant aux besoins locaux, à Marseille et en Provence. La demande s’étend avec l’exportation en Méditerranée, en France et en Europe.
  • Fin 16e s. L’Allemand Prunemoyr ouvre la première fabrique industrielle de savon à Marseille, avec l’aide de techniciens espagnols et italiens.
  • 17e s. et 18e s. Progrès rapides de la savonnerie à Marseille.
    1. Marseille profite de ses approvisionnements en olives et en cendres, soudes et natron produits par son arrière pays ou importés de Méditerranée.
    2. La production s’écoule sur les marchés locaux, nationaux et internationaux (Angleterre, Suisse, Hollande…) et jusqu’aux Antilles.
    3. Les secrets de Marseille sont très sévèrement gardés.
      1. Le maître goûte le savon pour s’assurer de sa qualité.
      2. Une réglementation sévère est appliquée afin de protéger la production locale la plus représentative.
      3. Le nom Savon de Marseille devient un nom générique.
      4. Les employés de comptent par centaines, voire en milliers.
      5. Les formes d’utilisations se multiplient.
        1. Usage familial.
        2. Traitement des tissus.
        3. Blanchisseries.
        4. Parfumerie…
  • Louis XIV avait fixé de nouveaux horizons stratégiques à Marseille. Son ministre Jean-Baptiste Colbert avait mesuré combien la savonnerie pouvait rapporter à la France.
  • 1688. Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay et fils de Jean-Baptiste Colbert fait promulguer l’édit réglementant la production de savon.
    1. L’édit préconise notamment l’emploi d’huiles d’olive pures à l’exclusion de tout autre corps gras
  • Avant 1789. Marseille compte une cinquantaine de fabriques avec des variantes de qualités et de couleurs.
  • 1807. La blocus continental opéré par les Anglais en guerre avec Napoléon 1er  provoque de profonds changements dans la production et les circuits de vente.
    1. Le procédé Leblanc de production de soude artificielle  est adopté.
      1. Les cendres et soudes d’importation ne sont désormais plus nécessaires.
      2. Les dégâts écologiques sur l’Etang-de-Berre où est produite la soude artificielle sont très importants.
  • 1820. De nouvelles matières grasses remplacent partiellement l’huile d’olive.
    1. Des matières grasses produites localement : colza, lin, noix.
    2. Des matières grasses importées d’Afrique du Nord et d’Asie : arachide, palme, sésame. De l’huile de coton importée d’Amérique.
    3. Ces évolutions rendent le savon moins cassant et sont moins coûteuses que l’huile d’olive.
  • 19e s. Le passage de l’artisanat à l’usine se traduit par des changements techniques.
    1. Amélioration de la manutention.
    2. Nouveaux outillages.
    3. Rationalisation des procédés de fabrication :
      1. Passage du feu nu à la vapeur pour la cuisson.
      2. Passage du procédé Leblanc au procédé Solvay pour la production de soude.
    4. Les lieux de production à Marseille se concentrent sur le Quai de Rive-Neuve, la Rue Sainte et des quartiers d’origine.
  • Multiplication des marques.
    1. Bestiaire : Le Chat, L’Abeille, La Girafe...
    2. Porte-Bonheur : Le Fer à Cheval
    3. Religion : La Bonne-Mère, La Coquille, La Sainte Famille…
    4. L’identité locale : La Tour, Le Petit Marseillais
  • Début 20e s. Le chimiste François Merklen établit une formule nouvelle du Savon de Marseille : 63% d’huile de coprah ou de palme, 9% de soude ou sel marin, 28% d’eau.
  • Le cube unicolore vert, beige ou blanc de 600 g marqué « extra-pur » à 72% d’huile triomphe.
  • Entre deux guerres. Développement de savons de toilettes « extra-fins » et de savonnettes parfumées de luxe.
  • 1945. Déclin accéléré. Le Savon de Marseille subit toute une série de changements structurels défavorables.
    1. L’augmentation de la consommation des huiles de table provoque une augmentation des coûts de l’huile d’olive.
    2. Apparitions de nouveaux produits dérivés du savon : détergents et surtout détergents de synthèse produits à partir de dérivés du pétrole.
    3. Diversification de plus en plus fine : savon liquide – savon en poudre – bains moussants – gels de douche – Shampoings….
    4. Des groupes étrangers prennent le contrôle des entreprises marseillaises.
    5. Une concurrence nouvelle vient du fait que l’appellation « Savon de Marseille » d’est pas une Appellation d’Origine Controlée.
      1. Chinois et Turcs deviennent des gros producteurs de Savons de Marseille.
      2. D’autres régions de France (ex. Nantes) sont également productrices de Savons de Marseille...
  • 2013. Marseille, Capitale Européenne de la Culture, célèbre son savon.
    1. La Compagnie Generik Vapeur propose de  mettre en valeur ce « trésor populaire et historique de Marseille« .
    2. Un savon monumental de 18 tonnes et 3 m de côté est fabriqué par la Savonnerie du Midi et la Savonnerie du Fer à Cheval.
    3. Avril 2013. Le monument est exposé face au J1 sur le port.
    4. Il s’agit d’un véritable savon qui est donc éphémère, le monument devient naturellement une clepsydre, un moyen de mesurer le temps qui passe au fil de l’eau.
      1. Un gigantesque robinet d’eau ouvert en permanence fait fondre le bloc de savon géant.
  • La production d’Alep a continué.
    1. La violente bataille d’Alep lors de la récente guerre civile syrienne a compromis la production locale qui s’est délocalisée en Syrie et à l’étranger.
    2. Localement plusieurs savonniers ont repris la production en banlieue d’Alep après la fin de la bataille.
  • De nouvelles tendances favorables à un Savon de Marseille de qualité.
    1. Retour à la production artisanale.
    2. Création de marques.
    3. Circuits de distributions sélectifs.
    4. Utilisation d’internet pour la communication et la vente.
    5. Diffusion internationale.
    6. Prise en compte de facteurs de développement durable.
    7. Approche segmentée avec un soin particulier apportée aux dimensions de luxe, de qualité de produit, de packaging, de relations clients

 

 

Le Véritable Savon de Provence à l’huile d’Olive


 

 

Savons à l’huile d’olive de Marseille

 

  • Savonnerie Marius Fabre
    1. Fabricant de savon de Marseille depuis 1900.
  • La Savonnerie Marseillaise
    1. Traditionnel cube de savon de Marseille à l’huile d’olive.
  • Savons de Rampal Latour
    1. Artisans savonniers depuis 1828.
  • Le Petit Marseillais

 

Savons à l’huile d’Olive en Provence

 

 

 

 

Articles liés à Savons à l’huile d’olive


 

 

  

Savons de ProvenceSavon de Marseille Huile d’olive © Fotolia.com – istockphoto.com

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.