© Verlinden

 

 

Provence 7

Ascros  à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite du village d’Ascros dans le département des Alpes-Maritimes (06) :
    1. Situation nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fêtes, manifestations…
  • Code postal. 06260.
  • Habitants. Ascrossois.
  • Superficie. 17,74 km2.
  • Altitude. 600 m – 1 449 m.
  • Population. 170 habitants (2013).
  • Coordonnées et CarteN  43° 55′ 19″  E  7° 00′ 52″. Cliquer sur le texte lien pour afficher la carte de la commune d’Ascros.
  • Nom. Ascros vient du bas-latin crosus signifiant dépression.

 

 

Situation d’Ascros (06)

 

 

Communes limitrophes d’Ascros

 

 

Accès à Ascros

 

  • RD 27. Vers Toudon, à l’est, et vers La Penne, à l’ouest.
  • RD 427. Vers Saint-Antonin, au sud-ouest.

 

Distances d’Ascros

 

 

La Nature à Ascros

 

 

  • Panorama sur le Var et l’Estéron.

 

Reliefs, sols

 

  • Territoire montagneux fait de reliefs.
    1. Mont Pincogul. 1 384 m. Au nord.
    2. Mont Rourebel. 1 212 m. Au nord.
    3. Belle aiguilles rocheuses. A proximité du village.
  • Petites plaines.
    1. Au sud-ouest.
    2. Dépression faisant partie de la cuvette St-Antonin.

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres

 

  • Environnement aride.
  • Bois au sud.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Culture de poireaux.
  • Elevage porcin et caprin.
  • Fromage fermier.

 

Activités dans la nature

 

 

Histoire d’Ascros

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Tombes de l’Age du Bronze avec mobilier sur la voie romaine.
  • Inscription romaine.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1066. Castrum de Crocis est cité.
  • 1252. Raibaud d’Ascros, seigneur d’Ascros (ou Crocquio), prend la seigneurie de Toudon avant d’en être chassé.
  • 1391. Fief des Grimaldi de Beuil.
  • 1621. Exécution d’Annibal de Grimaldi.
    1. La seigneurie passe aux Galléan.
  • Les Caissotti de Roubion sont les seigneurs d’Ascros.
  • 1508. Georges Grimaldi, seigneur de Beuil, s’associe avec son cousin Jean Grimaldi, seigneur de Levens, font alliance avec le roi de France Louis XII afin de livrer Nice au roi en échanges de seigneuries.
    1. Le gouverneur de Provence dont Georges Grimaldi est le gendre pourrait avoir été associé au complot.
    2. L’affaire échoue et le gouverneur de Nice, sire de La Pallud, somme Georges et Jean de venir s’expliquer.
    3. Georges Grimaldi refuse.
    4. Le 5 janvier, Esprit Testoris, barbier de Georges Grimaldi, lui tranche la gorge dans le château de Beuil.
    5. Le comté de Beuil revient à Honoré Grimaldi, seigneur d’Ascros et frère cadet de Georges Grimaldi.
    6. Honoré 1er de Beuil, lié au duc de Savoie, est nommé gouverneur de Nice. Il défend alors avec ardeur le comté de Nice.
  • 1526. Jean-Baptiste Grimaldi, second fils d’Honoré Ier Grimaldi de Beuil (mort en 1537), est seigneur d’Ascros.
    1. Honoré, seigneur de Les Ferres et seigneur de Gilette, accuse Jean-Baptiste Grimaldi de comploter avec son frère aîné René Grimaldi, seigneur de Massoins, de s’allier au roi de France pour comploter contre le duc de Savoie.
    2. Les deux frères Grimaldi répondent en faisant le siège du château de Gilette.
    3. Honoré, le seigneur de Les Ferres, réussit à s’échapper.
    4. Le gouverneur de Nice reçoit l’ordre de reprendre le château de Gilette, ce qu’il fait en deux mois forçant les frères Grimaldi à s’enfuir.
    5. Le père des frères Grimadi demande la clémence du duc de Savoie pour ses deux fils. Il l’obtient par un acte du 6 décembre 1529 qui fait suite à la Paix des Dames.
    6. 1528. Le seigneur de Les Ferres se venge en attaquant Rigaud.
    7. René Grimaldi est égorgé dans son sommeil par un de ses valets payé par des opposants.
    8. Jean-Baptiste Grimaldi prend alors définitivement le parti du roi de France et il fait la guerre au duc de Savoie.
    9. 1543. Jean-Baptiste Grimaldi de Beuil soulève la population contre le duc. Il pille et incendie des pillage qui refusent de reconnaître le roi de France.
    10. 1544. Jean-Baptiste Grimaldi meurt à la bataille de Cérisoles alors qu’il combat au nom du roi de France.
  • 1621Annibal Grimaldi  de Beuil est condamné et exécuté.Son château est rasé sur ordre du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier.
    1. Le fief d’Ascros est donné à un Galléan.
    2. Le fief d’Ascros passe ensuite à la famille Caissoti seigneur de Roubion qui possède également la seigneurie de Toudon.
  • 1760.  Le nom actuel, Ascros, est adopté.
  • 1793. Bataille de Gilette. 300 hommes campent à Ascros.

 

Période contemporaine

 

  • 19e s. Le village vit de l’agriculture (céréales) et de l’élevage (caprins et ovins).
    1. Fin 19e s. Des petites mines et carrières sont en exploitation.
  • Après un creux, la population semble trouver un renouveau.
    1. 1946. 270 habitants.
    2. 1990. 123 habitants.
    3. 2013. 170 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables d’Ascros

 

 

  • Village accroché sur le versant sud de la vallée de l’Estéron.
    1. Le village d’Ascros s’étier sur un éperon effilé au milieu d’un cirque.
  • Attachant et pittoresque village.
    1. Escaliers et passages voûtés.
    2. Belles maisons cubiques montagnardes de style bas-alpin.
    3. Arc enjambant une ruelle.
  • Fontaine dont l’eau est réputée pour sa pureté.
  • Ruines du château féodal des Grimaldi
    1. Perché sur le mamelon dominant.
    2. 1066. Castrum de Crocis est cité.
    3. Château des Grimaldi de Beuil.
    4. Vestiges d’un pigeonnier.
  • Hameau des Crottes.
    1. A l’est du village.
    2. Lieu de passage d’une voie romaine.
    3. Un sentier permet d’accéder à la chapelle Sainte-Baume.
  • Hameau de Rourebel.
    1. Pittoresque.
    2. Adossé à un piton.

 

 

Monuments chrétiens d’Ascros

 

 

  • Eglise Saint-Véran.
    1. 12e s. Style Roman. Remaniée.
    2. Cul-de-four bâti en gros appareil régulier.
    3. Murs latéraux en petit appareil.
    4. Construction ajourée par deux baies de plein cintre, ébrasées.
    5. Clocheton latéral, au dessus de l’entrée.
      1. Percé de deux baies de chaque côté.
      2. Couvert par une toiture pyramidale.
      3. Porche servant d’entrée.
    6. Nef unique romane avec une voûte en arc brisé. 3 travées.
    7. Haute abside semi-circulaire.
    8. Statues en bois.
    9. Tableau naïf à petits compartiments.
  • Chapelle Sainte-Anne.
    1. A l’entrée est du village.
    2. Lieu de pèlerinage.
    3. Chevet plat.
    4. Voir article Anne en Provence.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés d’Ascrros

 

 

  • Août. 7. Fête communale.
  • Ascension. Pèlerinage à Sainte-Anne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.