Superbe Village-Crèche sur fond de Dentelles de Monmirail © Lamax – Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

La Roque-Alric à visiter (84)


 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de La Roque-Alric dans le département de Vaucluse.

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84190.
  • Habitants. Rocalriciens, Rocalriciennes.
  • Superficie. 4,87 km2.
  • Altitude. Moyenne 250 m. Mini 150 m. Maxi 523 m.
  • Population. 51 habitants (2015).
  • Coordonnées et CarteN 44°08’37.0″ E 5°03’55.0″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de La Roque-Alric.
  • Nom.
    1. Les actes du Moyen-äge font apparaître plusieurs noms : Rocha aralrico, Roca alrici ou Rupes alarici.
    2. Le mot Roque, Rocca en provençal, désigne un rocher, mais aussi un point fortifié élevé.
    3. Le nom Alric est d’origine germanique. Il signifie « tout puissant » (de all : tout, et ric : roi),
      1. Les Wisigoths sont à l’origine de l’implantation de ce nom en Provence et dans le Midi.
      2. 484507. Alaric II, règne sur le royaume wisigoth (capitale Toulouse).
    4. 16e s17e s. Le village est également appelé La Roque Henry, probablement par souci des autorités religieuses de christianiser le site.
    5. Révolution Française. Le village retrouve son nom de La Roque Alric.

 

 

Situation de La Roque-Alric (84)


 

 

  • Site du Haut-Comtat.

 

Communes limitrophes de La Roque-Alric

 

 

Accès à La Roque-Alric

 

  • RD 90A entre Lafare, à l’ouest, et Le Barroux, à l’ouest.
    1. Route pittoresque.

 

Distances de La Roque-Alric

 

 

 

La Nature à La Roque-Alric


 

 

  • Petit territoire au relief marqué.

 

Reliefs, sols

 

 

  • Massif des Dentelles de Montmirail.
  • Vallonnements et escarpements calcaires entourent des plans agricoles.
  • Le Devez (523 m). A l’est.
  • Rocher des Trois Evêques. 519 m. Au sud.
  • Le petit Massif de La Roque Alric est formé de roches calcaires du Jurassique (Tithonien) et du Crétacé (Berriasien).
    1. Vers Roubiol apparaissent des résurgences de terres triasiques liées au diapir de Suzette.

 

Forêts, arbres

 

  • Des mûriers attestent les activités passées de sériciculture.

 

Rivières, eau

 

  • Petits cours d’eau.
    1. La Combe.
      1. Le ruisseau de la Combe traverse la commune.
      2. En amont il se nomme la Riaille de Suzette, et en aval la Salette.
      3. 1992. Les deux ponts sur la Combe résistent à la grande crue.
    2. Le Graveson.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Oliviers. Huile d’Olive.
  • Vergers.
  • Vignes et Vins.
    1. Vins AOC Côtes-du-Rhône – Vins Beaumes-de-Venise et Muscat de Beaumes-de-Venise.

 

Activités dans la nature

 

  • Sentiers de Randonnée.

 

 

Histoire de La Roque-Alric


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Antiquité Gallo-Romaine. Plusieurs traces d’occupation humaine.
    1. 3e s. ou 4e s. Cippe (stèle) funéraire mis à jour en 1961 par le professeur Pierre Fayot dans le jardin du presbytère.
      1. Curieuse inscription mentionnant le nom de la mère masculinisé !
      2. Gravure d’une ascia (sorte d’herminette pour creuser la pierre).
      3. Symboles pythagoriciens pour certains, symboles chrétiens pour d’autres mais leur sens est inconnu.
    2. Fragments funéraires et section d’un fût de colonne portant la représentation en ronde bosse d’un autel votif, des tegulae et imbrices (tuiles gallo-romaines) mis à jour au Vallon de Roubiol.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1253. 1ère mention du fief de la Roque-Alric dans un manuscrit d’hommage de Raymond D’Agoult, seigneur de Beaumes, Durban et La Roque Alric, à son suzerain le Comte de Poitiers et de Toulouse.
    1. Dans cet acte il est fait mention d’un castrum (village perché et fortifié).
  • 1271. Le fief de La Roque Alric est rattaché, comme tout le Comtat Venaissin, à l’autorité du Pape, représentée par un Recteur siégeant à Carpentras, et un Vice-Légat siégeant en Avignon.
  • 1288Raymond d’Agoult vend le fief aux Mormoiron.
  • 1319. Roca Airici est cité.
  • 1421. le fief est réuni à la Maison de Venasque.
  • 1480. Seigneurie des Raymond de Modène.
  • 1481. 10 décembre. La Provence devient française.
  • 1561. Seigneurie des de Chaza.
  • 1613. Seigneurie des Raffaelis de Tertulle.
  • 1650. Le fief passe à la famille de Tertulle de Labaume-Pluvinel.
  • 1791. Les villageois de La Roque-Alric s’associent à ceux de Le Barroux et de Saint-Hippolyte-le-Graveyron pour envoyer à l’Assemblée Electorale du Vaucluse des représentants favorables au rattachement à la France. Ce rattachement est voté à la majorité et proclamé à Paris par l’Assemblée Nationale le 14 septembre 1791.
  • 1792. La maison seigneuriale est mise à sac.
  • La Roque-Alric est tout d’abord rattachée au département de la Drôme (comme tout le district de Carpentras).
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse par réunion des districts d’AvignonCarpentrasAptOrange et du canton de Sault.
  • 1793. 100 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 19e s. Plusieurs actions sont engagées pour capter et stocker les eaux de pluie, les sources et les eaux filtrantes : puits, mines à eau (tunes), citernes…
    1. 1856. Une fontaine publique est construite.
  • 19e s. Développement de l’agriculture : diversification des productions, orientation vers le commerce…
    1. Le moulin à huile fonctionne jusqu’à la fin du 19e s.
    2. Les familles élèvent des vers à soie. La sériculture durera jusqu’aux années 1930.
  • 1842. Installation de l’école dans un local au-dessus du four à pain communal.
  • 2ème moitié du 19e s. Le village subit les crises agricoles provoquées par le phylloxéra et par les maladies des vers à soie.
    1. L’exode rural est important.
  • 1896. 74 habitants.
  • 1899. Construction d’une école.
  • Début 20e s. Le village se spécialise dans la culture des abricotiers et de la vigne.
  • 19141918. 1ère Guerre Mondiale. 10 villageois sont mobilisés.
    1. La Roque Alric est l’un des rares villages du Vaucluse à ne compter aucun soldat tué.
    2. Ce fait explique l’absence de Monument aux Morts.
  • 1921. 40 habitants.
  • 1954. 33 habitants.
  • 1956. Le gel détruit des oliviers.
  • 1999. 54 habitants.
  • 2015. 51 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de La Roque-Alric


 

 

© Lamax – Fotolia.com

 

 

  • Adossé contre un escarpement, le village ressemble à un paysage de crèche.
    1. Les maisons du village sont tassées sur les flancs d’un piton et contre un énorme rocher.
  • Vue sur les Dentelles de Montmirail.

 

 

Monuments chrétiens de La Roque-Alric


 

 

Petite église Saint-Pierre-ès-Liens © Picture News – Fotolia.com.

 

  • Eglise Saint-Pierre-ès-Liens.
    1. Au plus haut, sur un surplomb rocheux.
    2. Ancien prieuré de style Classique.
    3. Petit clocher carré latéral engagé.
  • Ruines de la Chapelle Saint-Michel.
    1. Au cimetière.
    2. 11e s. Romane.
    3. En cours de sauvetage et de restauration.
  • Oratoire Saint-Gens.
    1. 20e s.

 

 

Célébrités liées à La Roque-Alric


 

 

  • Guille-Bataillon (Laure). 1928 – 6 mars 1990. Repose dans le petit cimetière de La Roque-Alric.
    1. Traductrice de nombreux auteurs latino-américains, en particulier de Julio Cortazar.
    2. Le Prix Laure Bataillon récompense chaque année la meilleure traduction en français d’une œuvre de fiction.
  • Ianchelevici (Idel). Léova, Empire Russe, 1909 – Maisons-Laffitte 1994. Sculpteur belge d’origine roumaine.
    1. 19581980. Résidence régulière dans l’ancien Presbytère de La Roque Alric.
    2. Nombreux croquis,et expositions dans le Vaucluse notamment au Barroux.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de La Roque-Alric


 

 

  • Mai. 2ème dimanche. Fête du village.

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.