Aqueduc Roquefavour © P. Verlinden

 

 

Provence 7

Aqueduc de Roquefavour à voir

 

 

 

 

Situation de l’aqueduc de Roquefavour

 

 

 

 

Cadre général de la réalisation de l’aqueduc de Roquefavour

 

 

  • Le Pont-du-Gard, construit par les Romains, et plus largement les aqueducs romains construits en Provence par les Romains fournissent une importante référence.
  • Trois hommes ont un rôle majeur dans l’ensemble du projet.
    1. Maximin-Dominique Consolat. Maire de Marseille. 4 août 1785 (Bar-sur-Loup) – 29 juillet 1858.
      1.  Négociant enrichi en Russie.
      2. 18321843. Maire de Marseille.
    2. Jean-François Mayor de Montricher. 19 avril 1810 (Lully, Suisse) – 28 mai 1858 (Naples, Italie).
      1.  Ingénieur suisse. Polytechnicien et ingénieur du corps des Ponts et Chaussées.
    3. William Fraisse. 2 juin 1803 (Lausanne, Suisse) – 19 août 1885 (Lausanne, Suisse).
      1. Ingénieur, inspecteur militaire, conseiller municipal et député suisse.
  • Le contexte du projet : les besoins en eau de Marseille.
    1. Faute d’eau suffisante Marseille connaît d’importants problèmes sanitaires.
    2. L’agriculture, l’industrie naissante et le développement de la population de Marseille  provoquent de très importants besoins en eau.
    3. La Durance, affluent majeur du Rhône, est réputée pour les effets néfastes de ses inondations.
  • L’Aqueduc de Roquefavour est un maillon du vaste système du Canal de Marseille.
    1. La partie principale du Canal de Marseille mesure 80 kilomètres.
    2. Avec les dérivations de la ville de Marseille, l’ensemble mesure 160 kilomètres.
    3. Tous les quartiers de Marseille sont desservis.
    4. Le point d’arrivée de la partie principale est au Palais Longchamp.
    5. Le système comprend de très nombreuses infrastructures : canaux, ponts, tunnels, réservoirs…
    6. Jusqu’en 1970. Le Canal fournissait quasiment toute l’eau de Marseille.
    7. De nos jours, le Canal représenterait environ deux-tiers des besoins en eau douce de Marseille.

 

 

Histoire de l’aqueduc de Roquefavour

 

 

  • 1835. Le projet d’un aqueduc conduisant l’eau de La Durance à Marseille est proposé par le maire de Marseille, Maximin-Dominique Consolat.
  • 1839. Décision de construire un pont-aqueduc en maçonnerie plutôt qu’un pont-siphon.
  • 1841. Début des travaux de construction de l’aqueduc.
  • 1847. Mai. Achèvement de la construction de l’aqueduc.
    1. 30 juin. Pour la 1ère fois, l’eau de la Durance franchit l’aqueduc.
  • 1971. Importants travaux pour porter la capacité de transit à 4,4 m3 /s.
    1. 2 conduites superposées d’un mètre de diamètre sont posées au niveau du 3ème étage.
  • 1975. Nouveaux travaux, le canal ou cunette est remplacé par un tuyau de 2,20 mètres de diamètre.
  • 2005. L’aqueduc de Roquefavour est Classé Monument Historique.

 

 

Caractéristiques de l’aqueduc de Roquefavour

 

 

  • Près de deux fois plus haut que le Pont du Gard.
    1. 82,65 m.
    2. Plus haut aqueduc en pierre du Monde.
  • Longueur : 393 m.
  • Matériau. Pierres.

 

 

 

 

 

Mots Clés :
.