L’Escale à visiter (04)


Village de l’Escale © Verlinden

 

Accueil Provence 7

L’Escale à visiter (04)


 

  • Code postal. 04160.
  • Habitants. Escalais – Escalaises.
  • Superficie. 20,36 km2.
  • Altitude. 408 m – 1.081 m.
  • Population. 1.369 habitants.
  • Coordonnées et carte. N  44° 05′ 10″  E   6° 01′ 25″. Cliquer sur le texte lien pour afficher la carte Google de la commune de l’Escale.
  • Communauté de Communes de la Moyenne Durance.

 

lescale-armoiries-pv

Armoiries de l’Escale © Verlinden

  • De gueules à une tour carrée d’argent, maçonnée de sable, mouvante du flanc dextre, sur laquelle est arboré un étendard d’or,  et une échelle d’argent appliquée contre la tour.

 

Situation de L’Escale (04)


 

Communes limitrophes de L’Escale

 

Accès à L’Escale
  • RD 4 vers Volonne, au nord.
  • RN 85 vers Volonne, au nord, et vers Malijai, au sud.
    1. Connue comme Route Napoléon.
  • Aérodrome de Château-Arnoux-Saint-Auban.
    1. Sur le commune voisine de Château-Arnoux-Saint-Auban.

 

Distances depuis L’Escale

 

La Nature à L’Escale


 

Reliefs, sols
  • 2 formations géologiques majeures.
    1. La nappe de Digne.
      1. Dalle épaisse de 5 000 m.
      2. Cette dalle se déplace vers le sud-ouest à l’Oligocène ( 33,9 ± 0,1 à 23,03 ± 0,05 millions d’années) et à la fin de la formation des Alpes.
    2. La faille de la Durance.
  • Mine de lignite.

 

lescale-village-2-pv

L’Escale et le canal © Verlinden

lescale-lac-pv

Lac de retenue de l’Escale © Verlinden

 

Rivières, eau
  • La Durance.
    1. Affluent majeur du Rhône en rive gauche.
    2. Pont-barrage de l’Escale.
  • Lac de retenue.

 

Forêts, arbres
  • Forêt domaniale des Pénitents.
    1. Au sud, le long des pentes de la Pourachère .

 

Activités agricoles, gastronomie
  • Cultures fruitières.

 

Activités dans la nature
  • Chasse.
    1. Gibier d’eau.
  • Pêche.
  • Promenades.
    1. Autour du lac.

 

Histoire de L’Escale


 

Préhistoire
  • 7.000 ans av. J.-C.  Des fouilles de la grotte de l’Escale ont mis à jour des vestiges.

 

Antiquité
  • Les Sogiontti / Sogiontiques occupent les deux rives de la Durance, en aval de Sisteron.
    1. Ce groupe humain est fédéré aux Voconces.
    2. Des monnaies du 2e s. av. J.-C. issues de Massilia ont été trouvées.
    3. Des fouilles réalisées en 1960 – 1961 au Bourguet avant l’engloutissement d’un vaste espace par un lac ont révélé l’existence d’un important vicus détruit à la fin du 3e s.
  • Après la conquête romaine, le territoire est intégré à La Narbonnaise.
  • 2e s. Les Sogiontiques se séparent des Voconces.
    1. Ils forment une nouvelle civitas dont Sisteron / Segustero est le chef-lieu, au sein de la Narbonnaise Seconde.
  • 4e s. Des monnaies romaines du règne de Théodose (379 – 395) ont été trouvées.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française
  • 5e s. Sainte Consorce, fille de saint Eucher et de sainte Galle, sœur de sainte Tulle, est réputée avoir fondé un hospice pour voyageurs à l’Escale et une chapelle Saint-Etienne.
    1. La sainte aurait été inhumée dans la chapelle Saint-Etienne, détruite en 1962.
    2. Saint Eucher de Lyon (370-449) est  issu d’une grande famille gallo-romaine et riche propriétaire en pays d’Aigues.
      1. Sénateur d’Aquæ Sextiæ / Aix-en-Provence.
      2. Moine à Lérins.
      3. Ermite dans le Luberon.
      4. Evêque de Lyon de 435 à 449.
      5. Marié avec Galla, ils ont deux filles, Consorce (ou Consortia) et Tulle (ou Tullia), et deux fils, Véran / Veranus), qui fut avec son père à Lérins auprès du moine Hilaire et Salon / Salonius), évêque de Genève.
    3. Sainte Galle de Bagenum (Galla en latin). 6e s.
      1. Vierge consacrée à Valence sur le Rhône en présence de sept évêques.
      2. Elle est ensuite retournée vivre à Bagenum, près de Nyons.
      3. Cette localité porte son nom, Sainte-Jalle (Drôme).
      4. Elle est fêtée le 1er février et le 6 novembre.
  • 1060. 1ère citation du nom dérivé de Scala (échelle en latin). Le nom aurait 2 origines.
    1. Le site escarpé du village primitif au nord, au lieu-dit Vieille-Ville.
    2. L’abbé Maurel (1873) estime que le nom vient d’escale en raison des bateaux descendant la Durance qui faisaient escale de nuit sur le site.
  • 12e s. Un bac permet de traverser la Durance.
  • 12e s. Le fief dépend de l’Abbaye Sain-Victor-de-Marseille.
  • 14e s. Les Barras reprennent le fief.
  • 15e s. Les d’Amalric deviennent les seigneurs du fief.
  • 15e s. La communauté de L’Escale intègre celle de Mandanoïs dépeuplée par la Peste Noire et la Guerre de Cent Ans.
  • 1562. Combat des Guerres de Religion à L’Escale.
    1. 1568. Les Huguenots s’emparent de L’Escale.
    2. 1572. L’armée royale reprend la place.
  • Du 17e s. à la Révolution. Les Matheron sont les seigneurs du fief.
  • Révolution française. L’église est saccagée.

 

Période contemporaine
  • 1835. Accident mortel consécutif à une rupture de câble lors de l’inauguration du pont suspendu.
  • 18351837. Reconstruction du pont.
  • 1851. 2 décembre. Le Coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte contre la Deuxième République entraîne une mobilisation locale de 15.000 hommes en armes qui s’emparent de la préfecture de Digne.
    1. La réponse de l’armée impériale vient à bout de ce Comité Départemental de Résistance.
  • 18661946. L’exode rural fait passer la population de 560 à 360 habitants.
  • 19421943. Les troupes italiennes occupent les Alpes-de-Haute-Provence.
  • 1943 – août 1944. Les troupes allemandes remplacent les soldats italiens.
  • 1944. Le 19. Libération de Digne et Sisteron par les troupes alliées.
  • Le Pont-barrage de L’Escale remplace le pond suspendu sur la Durance.
  • 19462013. La population passe de 360 habitants à 1.369 habitants.

 

Monuments et bâtiments remarquables de L’Escale


 

  • Pont-Barrage sur la Durance.
    1. Important plan d’eau.
  • Ruines d’une tour de guet.
    1. Sur la colline de Ville-Vieille, à l’emplacement du village médiéval.

 

lescale-rue-pv

Passage © Verlinden

lescale-fontaine-pv

Fontaine du village © Verlinden

 

Monuments chrétiens de L’Escale


 

lescale-eglise-1-pv

Eglise © Verlinden

 

  • Eglise Notre-Dame-de-Mandanois.
    1. 1610. Reconstruction.
    2. 1710. Cloche.
    3. Révolution française. L’église est saccagée.
    4. 19e s. Restauration.
    5. 4 travées de longueurs inégales.
    6. Nef voûtée en berceau.
    7. 4 chapelles.
    8. Importante collection de peintures du 19e s.
      1. Âmes du Purgatoire.
      2. Saint Pierre et saint Jean-Baptiste.
      3. Donation du Rosaire.
      4. Ascension.
      5. Sainte Famille.
    9. L’église conserve le linteau sculpté de la chapelle Sainte-Consorce qui est classé.

 

lescale-chapelle-pv

Chapelle © Verlinden

 

  • Chapelle de la Vierge ou de l’Immaculée Conception.
    1. Aux Cléments.
    2. 1870. Construction sur souscription publique.
    3. Restauration récente.
  • Chapelle Sainte-Anne.
    1. Au hameau des Coulayès.
    2. Restauration récente.
    3. Voir article Anne en Provence.
  • Ruines de l’église Saint-Michel.
    1. Sur la colline de Ville-Vieille, à l’emplacement du village médiéval.
    2. L’église en ruines succédait à l’église paroissiale Saint-Michel construite au 15e s.

 

Célébrités liées à L’Escale


 

  • Sainte Consorce. 5e s.

 

Fêtes, manifestations, marchés de L’Escale


 

 

Translate »