Garéoult. Centre du village © Verlinden

 

 

Provence 7

Garéoult à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le village de Garéoult est au centre du département du Var (83), au sud de Brignoles.
  • Code postal. 83136.
  • Habitants. Garéoultais – Garéoultaises.
  • Superficie. 15,75 km2.
  • Altitude. 295 m – 659 m.
  • Population. 5 403 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 19′ 42  E  6° 02′ 44″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Garéoult (83)

 

 

 

 

Communes limitrophes de Garéoult

 

 

Accès à Garéoult

 

 

Distances depuis Garéoult

 

 

La Nature à Garéoult

 

 

Reliefs, sols

 

  •  Vaste et fertile plaine de l’Issole.
    1. L’espace correspond à un lac très ancien.
  • Des collines boisées entourent la plaine et sont des invitations aux promenades.
    1. Collines peu élevées : 300 m – 500 m.
    2. A l’ouest, les collines se heurtent à la barre des Chaberts.
    3. Au nord, le vallon de Cavaillon entame le paysage de collines.
  • Au sud-est de la montagne de la Loube, dans le prolongement du  Massif de la Sainte-Baume.
  • Site naturel avec son aven à la sortie du village

 

Rivières, eau

 

  • L’Issole.
    1. Affluent du Caramy, lui-même affluent de l’Argens.
    2. 2 affluents rejoignent l’Issole sur le territoire de Garéoult :
      1. Le ruisseau du Cendrier.
      2. Le ruisseau de la Source de Trian.
    3. Longueur 46,4 km.
    4. Source à Mazaugues.
    5. Belles rives.
  •  3 sources proches du village.
    1. Saint Martin.
    2. Saint Médard.
    3. La Clastre.
  • Piscine municipale chauffée.

 

Forêts, arbres

 

  •  Beau Bois de Garéoult, au nord-ouest.
    1. Massif boisé d’environ 700 ha.
    2. Bois composé essentiellement de chênes blancs et de pins sylvestres.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Vignes. Vins.

    1. La majorité de la production est classée AOP Coteaux Varois en Provence.
    2. Coopérative vinicole  : Les Vignerons de la Provence Verte.
    3. Domaines :
      1. La Bastide des Oliviers.
      2. Cambaret.
      3. Château des Chaberts.
      4. Garbelle.
      5. Harmonie des arpents.
  • Oliviers. Huile d’olive AOP.
  • Polyculture.
    1. Pois chiche…
  • Fromage de chèvre.

 

Activités dans la nature

 

  • 3 ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) de 2ème génération. 
    1. Montagne de La Loube.
    2. Plaine de la Roquebrussanne.
    3. Ripisylves et annexes de la vallée de L’Issole et du Caramy.

 

 

Histoire de Garéoult

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Les Gallo-Romains décrivent le lieu sous l’appelation « Gardia Altissima » qui signifie « La Garde la plus Haute« .
  • Colonie agricole romaine de Garaudum.
    1. 1980. Découverte de nombreuses sépultures de l’époque romaine.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1017. Guardilis est citée comme seigneurie des Vicomtes de Marseille.
  • Garéoult dépend ensuite de l’abbaye bénédictine de La Celle.
  • 1789. La municipalité appartient au Royaume de France.

 

Période contemporaine

 

  • 1801. La commune se nomme Garcoult.
    1. Elle se trouve dans le canton de La Roque-Brassane, dans l’arrondissement de Brignolles (Brignoles).
  • 1854. Août. Une épidémie de choléra emporte 70 victimes en 25 jours.
  • 1954. 619 habitants.
  • 2013. 5.422 habitants. Explosion démographique.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Garéoult

 

 

  •  Village de plaine.
    1. Maisons groupées autour de l’église dans un ensemble harmonieux.
    2. Quelques belles façades médiévales et Renaissance.
    3. 1582. Date d’une croisée à double arceau.
  • Belle fontaine.
    1. Sur une place agréable.
  • Vieux Pigeonnier provençal.
  • Nécropole « Louis Cauvin » .
    1. Un musée constitué à partir des vestiges découverts en 1988 dans la rue Loouis Cauvin.
      1. 1er s. Une sépulture.
      2. Des objets de la vie quotidienne gallo-romaine en terre cuite.
      3. 9 panneaux illustrés sur les fouilles et les rites funéraires à travers le temps.
  • Coopérative vinicole La Garéoultaise.
    1. Devenue Le Cellier Provençal.
  • Moulin à huile.
    1.  v. 1500. Construction, au centre du village, du moulin à huile actionné par la force motrice des animaux
    2. 1956. Le gel des oliviers met fin au fonctionnement du moulin.
    3. Le moulin  conserve son état d’origine.
  • Four banal.
    1. Le mot « banal » vient de la taxe, « le ban« , que les habitants du village doivent payer au seigneur pour faire cuire leur pin.
    2. v. 1500. Création du four banal du village.
    3. De nos jours, deux fournées par an sont réalisées : pour Noël et pour la saint Jean.

 

 

Monuments chrétiens de Garéoult

 

 

  •  Eglise paroissiale Saint-Etienne (Notre-Dame-de-la-Pomme).
    1. 10451048. Construction dans le style Roman.
    2. 1848. Reconstruction partielle après des destructions.
    3. Bel appareil avec contrefort.
    4. Abside semi-circulaire.
    5. Oculus.
    6. Clocher roman couronné d’un très beau campanile cylindrique.
      1. Tour de l’église longtemps défensive.
    7. Intérieur fortement remanié.
    8. Horloge avec cadran en bois.
    9. 15 œuvres classées.
      1. Six statues et bustes.
      2. Quatre tableaux.
      3. Deux cloches .
      4. La chaire à prêcher.
      5. Un plat pour la quête.
      6. L’ensemble autel, retable, tableau : saint Pons, saint Eloi et saint Antoine.
  • Chapelle Saint-Félix.
    1. Située sur une hauteur, le coteau de Saint-Médard, à 1 km au nord-ouest, à proximité du cimetière.
    2. Votive  la chapelle est dédiée à Saint-Félix, protecteur de Garéoult.
      1. En août 1854, il aurait sauvé la population du choléra par un miracle.
    3. 2011. Restauration de la chapelle.
  • Chapelle Saint-Garéoult.
  • Oratoire.

 

 

Célébrités liées à Garéoult

 

 

  •  Ecial (Louis). Aussi connu comme Louis Gueit. Ecrivain.
    1. Auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels :
    2. 1993. Au Fil du Bonheur. Édition : Liancourt : les Arts d’Oise et d’ailleurs.
    3. 1996. Au fil du corps. Les Presses littéraires.
    4. 2002. Garigoule : étude géophysique des environs de Garéoult.  Editions Les Presses Littéraires.
    5. 2002. Garéoult, mon village natal. Saint-Estève : les Presses littéraires .
  • Muras (Claude). Artiste peintre.
    1. www.claudemuras.ch

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Garéoult

 

 

  • Mardi matin. Marché provençal.
  • Samedi matin. Marché des producteurs.
  • Août. 1ère semaine. Fête locale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.