© Fotolia.com.

 

 

Provence  7

Poivre Noir en Provence

 

 

 

 

 

  • Marseille, grand port international accueille les épices venues de très loin.
  • C’est ainsi que le Poivre entre en France sous l’antiquité grecque, au Moyen-Âge et depuis le 19e s.

 

 

 

 

Histoire du Poivre en Provence

 

 

Le poivre long connu de l’Antiquité au Moyen-Âge a été remplacé par le grain rond à petite queue.

 

 

  • Le poivrier serait originaire de la côte ouest de l’Inde.
  • 4e s av. J.-C. Les Grecs auraient découvert l’utilisation du poivre après l’expédition d’Alexandre-le-Grand jusqu’en Inde.
    1. Le mot sanscrit pippali devient alors peperi en Grec, puis piper en latin.
    2. On notera la proximité du mot latin piper avec celui de pipeau. Elle n’est pas fortuite puisque les Romains ne faisaient pas la distinction entre le poivrier long dont les fruits secs ont servi à confectionner des pipeaux et le poivrier noir.
  • Marseille grecque, en relation étroite avec Alexandrie en Egypte a probablement connu le poivre très tôt.
  • Moyen-Âge. Le commerce des épices est contrarié par la prise d’Alexandrie en 642 par les Arabes.
    1. Les épices en général et les poivriers en particulier deviennent rares et coûteux.
    2. C’est à cette époque que naissent de nombreuses expressions reliant le poivre à l’argent comme celle de « payer en espèces » qui remplace « payer en épices« .
  • 1494 et 1498. La période de rareté du poivre en Occident se termine par le traité de Tordesillas qui accorde au Portugal l’exclusivité des droits sur la moitié du Monde produisant du poivre et avec l’ouverture de la route des Indes par Vasco de Gama qui contourne l’Afrique.
  • 19e et 20 e s. La route moderne du poivre vers la Provence s’ouvre avec les colonies françaises et passe par le port de Marseille.
    1. L’Inde, l’Indochine et surtout Madagascar avec l’île de Nosy Be deviennent d’excellents fournisseurs de la Provence et de la France.

 

 

Les couleurs du poivre

 

 

  • Blanc. C’est la couleur du cœur des baies de poivre mûr qui ont été débarrassées de leur péricarpe (enveloppe extérieure).
  • Gris. C’est la couleur du poivre noir moulu qui mêle le cœur blanc et l’enveloppe noire.
  • Noir. Couleur des grains de poivre presque à maturité, fermentés et séchés.
  • Rouge. Base des baies de poivre arrivées à pleine maturité.
  • Verte. Couleur obtenue par la conservation humide de baies immatures.

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.