Faucon-de-Barcelonnette et Jean de Matha © Verlinden

 

 

Provence 7

Faucon-de-Barcelonnette à visiter (04)


 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite de la commune dans le département des Alpes-de-Haute-Provence (04) : situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas des fêtes et manifestations…
  • Le plus ancien village de la vallée de l’Ubaye est situé à 1.186 m d’altitude.
  • Code postal. 04400.
  • Canton de Barcelonnette.
  • Habitants. Fauconnais.
  • Superficie. 17,42 km2.
  • Altitude. Minimum 1.157 m – Maximum 2.984 m.
  • Population.  304 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte.  N 44°23’29.3″  E  6°40’23.4″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de Faucon-de-Barcelonnette.
  • Nom.
    1. Le nom serait du aux oiseaux de proie qui fréquentaient ses territoires boisés de montagne.
    2. 1147. de Falcho est cité.Le nom serait dérivé du nom propre germanique Falco.
    3. 1932. La commune devient Faucon-sur-Ubaye.
    4. 1943. Le nom de la commune devient Faucon-de-Barcelonnette.
  • Armoiries. D’argent à une montagne au naturel à dextre, contournant une rivière du même à senestre, à l’inscription en chef FAUCON en lettres capitales de sinople.

 

 

Situation de Faucon de Barcelonnette (04)

 

 

Communes limitrophes de Faucon-de-Barcelonnette

 

 

Accès à Faucon-de-Barcelonnette

 

 

Distances depuis Faucon-de-Barcvelonnette

 

 

 

La Nature à Faucon-de-Barcelonnette

 

 

Reliefs, sols

 

  • La commune se situe dans la Vallée de l’Ubaye, sur le versant exposé au Soleil (adret).
  • Le village est perché sur une hauteur formée par le cône de déjection du torrent de Faucon, affluent de l’Ubaye.
    1. Cette position surélevée protège le village des crues de l’Ubaye.
  • Principaux sommets.
    1. La Chalanche2 984 m.
    2. La Tête de Frusta2 926 m.

 

Forêts, arbres

 

  • Les bois et forêts couvrent 711 ha représentant 41 % de la surface communale.

 

Rivières, eau

 

  • Ubaye.
    1. La rivière traverse le sud de la commune d’Est en Ouest.
      1. L’Ubaye entre sur le territoire communal à  1.190 m d’altitude et ressort à 1.150 m d’altitude.
  • Faucon.
    1. Torrent, affluent de l’Ubaye en rive droite.
  • Bourget.
    1. Torrent, affluent de l’Ubaye en rive droite.

 

Catastrophes naturelles

 

  • 1935. 19 mars. Tremblement de terre.
  • 1949. 17 février. Tremblement de terre.
  • 1955. 20 juin. Tremblement de terre.
  • 1959. 5 avril. Tremblement de terre.
  • 1997. 31 octobre. Tremblement de terre.
  • 2003. Mouvements de terrain.
  • 2008. Inondations et coulées de boue.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Exploitations agricoles principalement orientées vers l’élevage bovin et ovin.

 

Activités dans la nature

 

 

 

Histoire de Faucon-de-Barcelonnette

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

Probablement le plus ancien site occupé de la vallée de l’Ubaye, Faucon a été occupé par les Romains et pourrait bien avoir été une civitas / cité.

 

  • Age du Bronze. Présence humaine attestée par des tombes mises à jour au 19e s.
  • Antiquité romaine. Présence romaine importante. La commune actuelle pourrait avoir été le siège de la civitas de Rigomagus centrée sur la vallée de l’Ubaye.
  • Jusqu’au 3e s. Un bâtiment à vocation publique existe sur la place de la Mairie actuelle.
    1. Le bâtiment a été mis à jour en 1989.
    2. Une église construite sur l’emplacement du bâtiment possédait des tombes creusées au chevet.
    3. Ces éléments ne sont toutefois pas suffisants pour conclure au siège de la civitas romaine.
  • Antiquité tardive. La présence d’un évêché temporaire sur le territoire est un sujet d’études pour les historiens locaux.
    1. Un couvercle de sarcophage portant l’inscription Diis manibus est notamment l’objet d’analyses dans ce sens.
  • Les Barbares auraient détruit le site.

 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1147. Première apparition du nom de la commune (Faucon) dans des textes.
  • 1160. Date de la naissance de saint Jean de Matha, très probablement à Faucon-de-Barcelonnette.
  • 12e s.14e s. Les moines bénédictins défricheurs rétablissent la vie sociale, l’activité et la Paix.
    1. Le nom de Notre-Dame-aux-Noix est donné au site.
  • Une église dépendant de l’abbaye bénédictine Saint-Pierre-de-Novalaise 
    1. Les fouilles conduites place de la Mairie ont révélé une abside et des absidioles qui témoigneraient de premiers essais pouvant préfigurer l’art roman provençal.
  • Faucon est un quartier de Barcelonnette.
    1. Présence d’un castrum fortifié.
    2. Résidence des archevêques d’Embrun.
  • Conflits d’intérêts entre les archevêques d’Embrun et les comtes de Provence.
  • 14e s. Installation de l’Ordre de Chalais.
  • Milieu 14e s. Faucon est frappé par la Peste Noire.
  • 1628 et 1691. Des incendies détruisent le village.
  • 1675. Fondation du couvent des Trinitaires.
  • 1790Faucon est érigée une commune autonome par détachement de Barcelonnette.

 

Période contemporaine

 

  • 1863. Avant les lois Jules Ferry, Faucon possède deux écoles primaires destinées exclusivement aux garçons.
  • 1873. Ouverture d’une école pour filles.
  • 19e s. Faucon participe à l’exode vers le Mexique.
  • 19141918. La 1ère Guerre Mondiale affecte lourdement la population de la Vallée de l’Ubaye comme en témoigne le Monument aux 509 morts de la vallée érigé à Barcelonnette.
  • 1932. La commune prend le nom de Faucon-sur-Ubaye.
  • 1943. Faucon-sur-Ubaye est rebaptisée Faucon-de-Barcelonnette.
  • 1950. Restauration du couvent des Trinitaires.
  • 1990. Fermeture de l’école communale.

 

Evolution de la population en forte reprise

 

  • 1800. 483 habitants.
  • 1836. 559 habitants.
  • 1896. 359 habitants.
  • 1901. 327 habitants.
  • 1921. 242 habitants.
  • 1946. 162 habitants.
  • 1954. 174 habitants.
  • 1982. 113 habitants.
  • 1999. 208 habitants.
  • 2014. 304 habitants.

 

 

Village et Monuments de Faucon-de-Barcelonnette

 

 

  • Hameaux.
    1. Argile (L’).
    2. Bourget (Le).
    3. Bouzoulières (Les)
    4. Châtelaret – Le Châstelaret.
    5. Domaine de Bérard.
    6. Fabrique (La).
    7. Grangeasse (La).
    8. Guillem Maurin.
    9. Maisonnettes (Les).
    10. Plan-de-la-Croix.
    11. Saint-Flavi – Saint-Flavy.
  • Tour de l’Horloge.
    1. La tour jouxte la Mairie et l’ancienne chapelle des Pénitents.
    2. 12e s. Construction dans le style Roman.
    3. 16e s.  Reconstruction.
    4. 1913. Classement au titre des Monuments Historiques.

 

 

Monuments chrétiens de Faucon-de-Barcelonnette

 

 

  • Couvent Trinitaire Saint-Jean-de-Matha.
    1. 1664. Fondation du Couvent des Trinitaires avec sa chapelle.
  • Eglise Saint-Etienne
    1. Placée sous le patronage de l’Assomption de la Vierge.
    2. 11e s. 1ère construction d’une tour servant à émettre des signaux.
    3. 17e s. Reconstruction.
    4. Collatéraux conjuguant pierre de taille et moellons.
    5. Arcades en plein cintre.
    6. Murs nord percé de 4 baies en meurtrières.
    7. Abside avec cul-de-four.
    8. Couvercle de sarcophage en pierre d’époque gallo-romaine.
      1. Le sarcophage qui est classé aurait servi pour saint Jean de Matha.
    9. Etonnant et très intéressant clocher avec des styles divers et une dominante de style Roman.
      1. Isolé. Transformé en clocher par les Bénédictins.
      2. Base gallo-romaine sur 20 m.
      3. Baies triples séparées par des colonnes.
      4. Campanile octogonal percé de huit baies en plein cintre.
    10. 1878. Cadran solaire portant la phrase en latin « Hac rite utendo extremam para faustam » (En utilisant comme il convient l’heure présente, prépare-toi une fin heureuse).
      1. Rare mélange de couleurs bleues et violettes.
  • Chapelle des Pénitents.
    1. A proximité du clocher.
    2. 1690. Constuction.
    3. Chevet carré.
    4. Utilisée comme salle des fêtes.
  • Autres chapelles.
    1. Chapelle Sainte-Anne. Hameau du Bourget.
    2. Chapelle Saint-Jean. Hameau de Saint-Flavi.
    3. Chapelle à Bouzoulières.
    4. Chapelle privée au Châtelaret.

 

 

Célébrités liées à Faucon-de-Barcelonnette

 

 

  • Saint-Jean-de-Matha. Faucon-de-Barcelonnette (objet de discusions avec Faucon-de-Caire), 23 juin 1160Rome, 17 décembre 1213. Religieux français.
    1. Fondateur, avec saint Félix de Valois, de l’Ordre de la Sainte Trinité ou Ordre de la Très Sainte Trinité pour la rédemption des captifs ou Trinitaires.
    2. 1993. Travail de référence produit par la société d’études Sabença de la Valeia avec Jean-Albert Caire.
    3. Son père Euphème de Matha est un seigneur espagnol qui reçoit de Raymond Bérenger, comte de Barcelone et de Provence, la terre de Faucon.
      1. Le père de Jean de Matha se serait illustré aux côtés des Templiers et des Hospitaliers face aux Sarrasins.
    4. La famille s’installe à Marseille afin d’assurer la meilleure éducation à leur fils.
    5. Sa mère, Marthe, lui fait connaître et aimer les pauvres et les malheureux en rendant visite à des prisons et des hôpitaux.
    6. Jean de Matha poursuit ses études à Aix-en-Provence puis à l’Université de Paris.
    7. Docteur en Théologie, Jean de Matha est soutenu par Maurice de Sully, évêque de Paris.
    8. 1193. 28 janvier, jour de la sainte Agnès. Alors qu’il célèbre sa 1ère messe, Jean de Matha a la vision d’un homme en blanc, portant une croix rouge et bleue sur la poitrine et posant ses mains sur deux prisonniers, un blanc et un maure.
      1. Le lendemain, Jean de Matha se retire prier dans une forêt avec un ermite.
      2. Les deux hommes voient apparaître un cerf portant une croix entre les bois qui vient s’abreuver à une fontaine proche d’eux.
    9. Jean de Matha parle de sa vision au pape qui a eu la même. Les deux hommes interprètent les faits comme un appel divin à la formation d’un nouvel ordre.
    10. 1198. 17 décembre. L’Ordre est approuvé par le pape Innocent III.
      1. L’Ordre de la Sainte-Trinité se donne pour mission de racheter les captifs victimes de razzias menées par les Sarrasins sur les côtes de Provence et de prisonniers après les Croisades.
    11. 1666. Le lien avec l’Ubaye est établi lors de la canonisation de saint Jean de Matha.
      1. Une certaine rivalité avec l’Ordre Dominicain pousse le pape à entrer en contact avec l’évêque d’Embrun et avec le supérieur général de l’ordre dominicain.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Faucon-de-Barcelonnette

 

 

  • Août. 15. Fête patronale.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.