Jardinage à la maison. © edbockstock. Fotolia.com

 

 

Provence 7

Jardinage en Provence

 

 

 

 

Tout concourt à ce que le jardinage soit un loisir largement pratiqué en Provence.

 

  • L’histoire, les civilisations qui se sont succédées sur son territoire, le climat, les sols, les habitudes de ceux qui vivent en Provence…
  • La Provence est bien une « Terre d’excellence du jardinage ».

 

 

 

Jardinage en Provence : une succession d’héritages

 

 

Jardins : un héritage romain

 

  •  Les Romains étaient passionnés par les jardins. La Provence Romaine était une terre de jardins.
  • Les Romains ont développé un art du jardin dans les villae, à la campagne, et dans les domi urbaines.
  • Les Empereurs romains et les élites ont montré l’exemple avec des jardins somptueux. Ils rivalisaient de créativité et d’espèces rares.
  • Le mot jardin est hérité du latin. L’expression hortus gardinus signifie « jardin » (hortus) « clôturé « (du francisque gart ou gardo qui a donné le mot anglais garden).
  • Le jardin est bien un espace protégé contre les voleurs, les animaux sauvages…
  • L’ouverture de la Provence sur l’Italie romaine et sur l’Espagne romanisée a forgé une symbolique et une culture puissantes par rapport au jardin.
  • Les Chrétiens font référence au jardin d’Eden et au Paradis qui désignent un espace heureux et clôt.
  1. La Provence Chrétienne est associée à des jardins d’abbayes et de monastères.
  • Le jardin n’était pas réservé qu’aux riches.Les jardins d’ouvriers sont particulièrement développés à Marseille.

 

 

Jardinage : une activité qui se développe en Provence au Moyen-Age avant de s’imposer à la Renaissance

 

 

  • Les moines et les prêtres ont développé une science des jardins mêlant esthétique, utilité potagère, science médicinale, liturgie et théologie.
  • Les châteaux-forts, puis ceux de la Renaissance, développent un art du jardin.
  • Il est établi qu’il y avait aussi une culture populaire du jardin et du potager au Moyen-Âge.

 

 

Jardinage : l’apport des gens du Nord et des échanges lointains

 

 

  • Les vagues successives et continues de gens du Nord venus s’établir en Provence à toutes les époques de l’histoire ont stimulé les activités de jardinage.
  • C’est ainsi que les dernières vagues du 18e s. au 21e s. ont vu des Anglais, des Belges, des Hollandais, des Allemands, des Scandinaves… s’émerveiller du climat et apporter des techniques qui leurs étaient propres.
  • Terre d’échange avec les mondes lointains, la Provence a su développer des essences d’arbres et de plantes qui se sont parfaitement épanouies. Que l’on songe au mimosa et à l’eucalyptus d’Australie, au magnolia, au bougainvilliers, aux palmiers
  1. La Provence de l’époque coloniale développe de nouveaux types de jardins.
  • Les explorateurs et les botanistes provençaux ont contribué à cette passion et à cette science si poussée des jardins.

 

 

Le climat méditerranéen favorable au jardinage

 

 

  • En Provence le climat méditerranéen est à l’origine de conditions très favorables :
  1. L’ensoleillement.
  2. Les limites du givre.
  3. Les chutes de pluies et la présence de l’eau.
  4. Les reliefs souvent doux.
  5. La variété de sols et des terroirs.

 

 

Jardiner : un loisir qui s’exprime pleinement en Provence

 

 

Jardiner : un loisir de plein air

 

  • Nos civilisations des loisirs et de l’enfermement dans des bureaux et des usines stimulent le besoin de jardiner.
  • L’urbanisme entraîne un besoin de ruralité : on le voit chez les Romains de l’Antiquité comme chez les Romantiques du 19e s.

 

 

Jardiner : un loisir stimulé par l’habitat individuel

 

  • La Provence favorise l’habitat individuel.
  • En Provence, du fait du climat et de la réserve foncière, les possibilités de l’habitat individuel sont considérables.
  • Ici, Mas et bastides sont associés à des jardins avant que les maisons individuelles ne leurs donnent une large place.

 

 

Jardiner en Provence : une émulation permanente

 

  •  En Provence, la proximité des parcs publics et celle  jardins privés luxueux  stimule les attentes de chacun pour son propre espace.
  • La multiplication des espaces jardinés a un effet d’entraînement sur des professions liées au jardinage : producteurs d’outils et de semences,  distributeurs, entreprises de jardinages, artisans et auto-entrepreneurs…
  • La Provence développe une véritable filière vertueuse du jardinage.

 

 

Jardiner : un loisir, un luxe, une activité pour les simples, les riches, les retraités…

 

 

En Provence, jardiner est une activité plus particulièrement adaptée à plusieurs types de populations :

 

  • Les plus riches.
  • Ceux qui ont des ressources limitées et les consacrent à leur « espace clôt », à leur Paradis…
  • Les retraités nombreux du fait de l’attrait pour le Soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.