Croix des ordres du Temple et du Christ du Portugal. © Fotolia.com.

Provence 7

Liste des Ordres de Chevalerie

 

 

 

 

 

Sous le titre Ordres de Chevalerie, les plus connus sont les Templiers et les Hospitaliers particulièrement liés à la Provence.

 

 

  • Afin de mieux comprendre ces ordres de chevalerie, il est utile de prendre connaissance de leur variété (pays, dates, valeurs…).
  • Il convient également de replacer les ordres de chevalerie dans une chronologie montrant leur naissance, leur durée et le fait que beaucoup ont réussi à perdurer.

 

 

Les principaux Ordres de Chevalerie

 

 

Classement par date de création

 

 

  • 1099. Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem.
  1. 1099. Godefroy de Bouillon fonde un ordre de chanoines réguliers.
  2. La mission de l’ordre est de veiller sur le Saint-Sépulcre et d’y célébrer les offices.
  3. 1112. Les religieux sont placés  sous la règle de Saint Augustin par le patriarche de Jérusalem.
  4. 1122. Une bulle de Calixte II confirme l’organisation.
  5. Ce n’est que plus tard que l’ordre devient un ordre de chevalerie.

 

  • 1113. Ordre Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem ou, Ordre Souverain de Malte.
  1. Connu comme « les Hospitaliers » et « L’Ordre de Malte« .
  2. 1048. Construction de  l’église Sainte-Marie-Latine à Jérusalem, berceau de l’ordre.
  3. 1113. Le pape Pascal II reconnaît l’Ordre de Saint-Jean-Baptiste créé par le bienheureux Gérard Tenque, originaire de l’étang de Berre (13), qui avait séparé  les Hospitaliers des religieux.
  4. Après la mort de frère Gérard, son successeur Raymond du Puy est le premier qualifié de « maître » de l’ordre. Il le convertit en un ordre religieux de chevalerie qui est reconnu par le pape Calixte II.
  5. 1140. Adoption de la vocation militaire en gardant leur rôle hospitalier.
  6. Les Hospitaliers sont organisés en 8 régions dites  » langues  » : Provence, Auvergne, France, Italie, Aragón-Navarre, Castille-León-Portugal, Angleterre et Allemagne. Marseille est un haut-lieu de l’ordre.

 

  1. 1118. Neufs chevaliers croisés, dirigés par  Hugues de Payns, fondent l’ Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ.
  2. Ils font vœu de défendre les pèlerins et de protéger les chemins menant en Terre Sainte.
  3. Ils prennent un nouveau type d’engagement. en se considérant comme moines et guerriers. L’ordre est donc religieux et militaire.Ces hommes, en prenant un engagement d’un genre nouveau – ils se considéraient comme des moines, mais également comme des guerriers
  4. 1119. L’ordre prend le nom  de  » Milice du Temple  » ; lorsque Baudoin II, en sa qualité de roi de Jérusalem, lui assigne une demeure dans le voisinage d’un couvent de chanoines régulier, situé sur l’emplacement du Temple de Salomon, à Jérusalem.
  5. Leur rôle et leur influence en Provence seront considérables.
  6. 1312. L’ordre est liquidé par le pape Clément V après une période particulièrement trouble dans laquelle le roi de France Philippe Le Bel joue un rôle majeur.

 

  • 1158. Ordre de Calatrava.
  1. Le plus ancien des ordres ibériques fondé par Raimundo Serrat, abbé du monastère cistercien de Fitero, en Espagne.
  2. Il a pour mission de défendre la forteresse de Calatrava située le long de la frontière avec la zone musulmane, au sud de la Castille.
  3. 1164. le pape Alexandre III confirme la création.
  4. L’Ordre de Calatrava existe toujours dans deux couvents, à Madrid et à Burgos.

 

  • 1170. Ordre de Saint-Jacques-de-l’épée.
  1. L’Ordre nait en Espagne dans la province de León..
  2. Des chanoines réguliers de l’Ordre de Saint Augustin bâtissent alors des  hôpitaux sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice, afin de porter secours  aux  pèlerins qui constamment attaqués par les Maures.
  3. La branche espagnole de l’Ordre est  administrée par un grand maître jusqu’en 1493.  Depuis , les rois d’Espagneconservent les titre et dignité de grand maître et administrateur de l’ordre.
  4. 1789. Au Portugal, la reine Maria sécularise l’Ordre. L’Ordre existe mais il s’applique à l’ordre de mérite dans les domaines des sciences, de la littérature et des arts.

 

  • 1175. Ordre de Montjoie.
  1. Fondé en Terre Sainte par le comte Rodrigo Alvarez de Sarriá, avec le siège de l’ordre au château de Montjoie, sur une colline dominant Jérusalem.
  2. 1221. L’Ordre est incorporé dans l’Ordre de Calatrava.

 

  • 1177. Ordre d’Alcántara.
  1. 1156. Les  frères, Suarez et Gomez,  bâtissent une forteresse sur les frontières de Castille, dans le diocèse de Ciudad Rodrigo, afin de résister aux Maures.
  2. 1177. L’Ordre est fondé sur le modèle de  l’Ordre des Templiers.
  3. 1936. Le général Franco rétablit l’ordre qui avait été dissout en 1872.

 

  • 1187. Ordre de Saint-Benoît d’Aviz ou, d’Avis.
  1. 1147. Le roi Alfonso Henriques Ier de Portugal prend la ville d’Évora aux Maures. Il remercie de sa protection  la Très Sainte Vierge, en donnant le nom de  » Confrères de Sainte-Marie d’Évora  » à une troupe de chevaliers créée pour la défense de la ville.
  2. 1187.  Création de l’Ordre de Calatrava régi par les règles de Saint Benoît et de Cîteaux.
  3. 1963. L’Ordre, devenu honorifique, récompense  les services militaires.

 

  • 1190. Ordre Constantinien de Saint-Georges.
  1. Lors de la création de l’Ordre, la référence est celle l’empereur romain Constantin qui, après sa victoire sur Maxence le 28 octobre 312, décide de créer une légion de cinquante hommes chargés d’accompagner au combat le sacré  » labarum  » orné de la croix divine.
  2. 1190. La milice devient  un ordre de chevalerie  sous l’autorité de l’empereur de Constantinople, Ange Comnène.
  3. L’Ordre existe toujours. Il est sous l’autorité de  la Maison royale des Deux-Siciles. Il glorifie de la Croix, aide à la propagation de la Foi, à la défense de l’Eglise, à l’assistance hospitalière et à la bienfaisance.

 

  • 1198. Ordre Teutonique, connu comme « Les Chevaliers Teutoniques ».
  1. L’Ordre est créé en Terre Sainte lors des Croisades.
  2. Les Chevaliers Teutoniques ont un rôle important dans l’histoire.
  3. L’Ordre existe toujours mais il n’est plus un ordre de chevalerie mais un ordre religieux dont le nom est  » Frères de l’Ordre Allemand de Sainte-Marie-de-Jérusalem « . Il est dirigé par un abbé mitré dont l’autorité ne dépend que du pape. L’ordre compte environ  un millier de membres, prêtres, religieuses et laïcs, qui poursuivent dans ses dispensaires et ses écoles, l’œuvre de leurs fondateurs.

 

  • 1200. Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem et, Notre-Dame du Mont Carmel.
  1. La création de l’Ordre se fait à partir  des Hospitaliers puisque les premiers Lazaristes sont des frères hospitaliers s’occupant particulièrement des lépreux. Leur premier grand maître est le bienheureux Gérard Tenque.
  2. 1244. Le roi Louis IX contribue à développer l’Ordre en France.
  3. 1980. La dénomination d’  » ordre « , est abandonnée. L’association se dote de nouveaux statuts et prend le titre d’ « Hospitaliers de Saint Lazare « .

 

  • 1201. Ordre de Saint-Georges d’Alfama.
  1. 1201. Le roi Pedro II d’Aragón fonde cet ordre pour protéger les côtes catalanes des pirates musulmans.Le pape le reconnaît en 1373.
  2. L’Ordre participe à la libération de Valence.
  3. 1400. L’ordre est fusionné avec celui de Montesa.

 

  • 1202. Ordre des Chevaliers Porte-Glaive.
  1. 1202. Albert de Buxhövden, évêque de Livonie et fondateur de la ville de Riga, fonde l’Ordre des Chevaliers Porte-Glaive, ou des Frères de la Milice du Christ.
  2. 16e s. L’Ordre est sécularisé

 

  • 1216. Ordre de Dobrin.
  1. Ordre polonais du 13e s.

 

  • 1272. Ordre de Sainte-Marie d’Espagne.
  1. Ordre espagnol du 13e s. ayant pour mission d’opérer sur mer.

 

  • 1317. Ordre de Montesa.
  1. 1312, Le pape Clément V ayant dissous l’Ordre du Temple, le roi d’Aragón Jaime II, refuse  la fusion avec l’Ordre des Hospitaliers dans ses différents états.
  2. 1317. Le roi accepte un compromis : la fusion est effectuée en Aragón et en Catalogne. En revanche, dans le royaume de Valence, le souverain crée un nouvel ordre de « Nuestra Señora de Montesa » à partir de la branche des Templiers reconnue innocente lors du procès.
  3. L’Ordre est devenu honorifique.

 

  • 1319. Ordre du Christ du Portugal.
  1. Lorsque l’Ordre du Temple est dissous, le roi de Portugal Dinis Ier obtint, du pape Jean XXII l’autorisation de créer la  » Milice du Christ « .
  2. C’est donc une parfaite continuation de l’Ordre du Temple sous un nouveau nom. De nombreux Templiers y trouvent refuge.
  3. L’ordre est aujourd’hui dédié à récompenser pour d’éminents services civils et de hautes personnalités étrangères.

 

  • 1326. Ordre de Saint-Georges, de Hongrie.
  1. 1989. Créé au 14e s. l’Ordre connaît une nouvelle naissance avec la fin du régime communiste hongrois.

 

  • 1348. Ordre Très Noble de la Jarretière.
  1. Créé par le roi Edouard III, l’ordre est le plus important ordre de chevalerie britannique, et l’un des plus prestigieux au monde
  2. L’ordre a pour grand maître le roi ou la reine, et comprend,  3 chevaliers royaux (le prince de Galles, le duc d’Edimbourg, le duc de Kent), 3 dames, 24 chevaliers anciennement choisis dans la plus haute noblesse, et 7  » extra knights  » (dont les rois de Belgique, de Suède, d’Espagne et le grand duc de Luxembourg).

 

  • 1351. Ordre des Chevaliers de la Noble Maison de Saint-Ouen, ou, Chevaliers de l’Etoile.
  1. Ordre de courte durée de vie créé par le roi de France Jean II, le Bon, probablement par imitation de l’Ordre de la Jarretière des Anglais.

 

  • 1399. Très Honorable Ordre du Bain.
  1. L’origine de la création de cet ordre anglais remonte au couronnement du  Henri IV d’Angleterre qui voit quarante-six gentilshommes  » prendre le bain  » avant d’être armés chevaliers.
  2. L’Ordre est toujours actif et il récompense toutes sortes de services.

 

  • 1408. Ordre du Dragon.
  1. Ordre de courte durée (1408-1437) dans le Saint-Empire Romain Germanique.

 

  • 1430. Noble Ordre de la Toison d’Or.
  1. L’ordre, probablement le plus illustre du Monde, est créé à Bruges lors du mariage de Philippe III le Bon, duc de Bourgogne,  avec l’infante Isabelle de Portugal.
  2. Il a pour but son but principal  la gloire de Dieu et la défense de la religion chrétienne.
  3. Aujourd’hui, il existe deux ordres de la Toison d’Or, chacun conteste la légitimité de l’autre. La France ne reconnaît que l’ordre de la branche espagnole dont le grand maître est le roi d’Espagne.

 

  • 1462. Ordre de l’Eléphant.
  1. Ordre Danois qui existe toujours et qui est mixte.
  2. Le motif de l’éléphant aurait été choisi comme symbole de chasteté et de pureté…

 

  • 1469. Ordre de Saint-Michel.
  1. Le roi de France Louis XI le crée afin Louis XI, afin de répondre  à la fondation de l’ordre bourguignon de la Toison d’Or par son ennemi, le duc de Bourgogne.
  2. Le premier siège est à l’abbaye du Mont Saint-Michel.
  3. L’Ordre n’est pas totalement inactif puisque la branche les prétendants  » légitimistes  » de la Maison de Bourbon-Anjou (branche  » puînée  » dite encore d’Espagne) au trône de France. s’en réclament.

 

  • 1561. Ordre de San Stefano.
  1. Créé par le duc de Toscane Cosimo de Médicis, le pape l’approuve rapidement en 1561.
  2. L’Ordre de San Stefano est un ordre de chevalerie du type de la Jarretière ou de la Toison d’Or.
  3. La mission initiale de l’ordre est  de combattre les pirates d’Afrique du Nord dans les territoires maritimes du duché de Toscane et en mer Tyrrhénienne.
  4. L’Ordre est toujours actif. Il exerce un rôle d’assistance auprès de la marine italienne.

 

  • 1572. Ordre des Saint-Maurice-et-Lazare de Savoie.
  1. 1434. Amédée VIII, duc de Savoie, crée une Milice de Saint-Maurice.
  2. 1572. Le duc Emmanuel Philibert de Savoie crée l’Ordre Militaire et Religieux de Saint-Maurice.
  3. L’ordre est aujourd’hui l’apanage de la Maison de Savoie.

 

  • 1578. Ordre du Saint-Esprit.
  1. 1578. Le roi de France Henri III crée l’Ordre afin de s’attacher les principaux chefs du  » parti catholique  » en pleine guerre de religion.

 

  • 1580. Bailliage d’Utrecht de l’Ordre Teutonique.
  1.  » L’Ordre Teutonique des Pays-Bas  »  est dérivé de l’Ordre Teutonique traditionnel.
  2. 1975. Le Bailliage d’Utrecht de l’Ordre Teutonique et le  » Johanniter Orde in Nederland  » se réunissent afin de coordonner leurs activités hospitalières.

 

  • 1687. Ordre Très Ancien et Très Noble du Chardon.
  1. Ordre Ecossais créé sur le modèle de les Ordres de la Jarretière, de la Toison d’Or et de Saint-Michel par le roi d’Ecosse Jacques V.
  2. La devise de l’Ordre est   » Nemo Me Impune Lacessit  » (Personne ne me provoque impunément).

 

  • 1693. Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis.
  1. Créé par Louis XIV, l’Ordre récompense les meilleurs serviteurs de la Monarchie.

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.