© Steven Pepple – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Histoire de l’Aviron en Provence


 

 

 

 

 

  • L’aviron fait partie des Sports Nautiques.
  • En Provence, l’aviron se pratique sur des plans d’eaux (lacs, étangs), en mer et en rivière.
  • L’aviron est un important sport universitaire.
  • A Monaco, l’aviron a une importance particulière compte-tenu du fait que la princesse Grace était la fille et la sœur de très grands champions.
    1. Son père notamment a multiplié les titres olympiques.

 

 

Grandes dates de l’aviron en Provence dans le contexte de l’aviron mondial

 

 

  • 12 s. av. J.C. Les Egyptiens pratiquent les joutes nautiques avec des embarcations de cinquante rameurs appelées pentecontores.
  • 1400 av. J.-C. Une inscription funéraire loue les qualités de rameur du pharaon Aménophis II.
  • 1er s.  Av. J.C. L’auteur latin Virgile (7019) donne la description la plus ancienne d’une course d’aviron dans L’Eneide.
    1. La compétition est organisée par Enée pour les funérailles de son père.
    2. On note à cette époque l’apparition de sponsors nommés triérarques qui sont de riches citoyens romains finançant les trières pour affirmer leur puissance.
  • 1315. Une compétition dénommée regata se déroule à Venise.
  • 1642. Les archives de Malte font état d’une régate dont l’un des rameurs serait Louis XIV âgé de 4 ans !
  • 18e s. Parmi les 40.000 bateliers anglais professionnels qui assurent le trafic sur la Tamise, il se développe un esprit de compétition.
  • 1715, le 1er août. Première compétition officielle.
    1. A l’occasion de l’avènement au trône du Roi Georges 1er d’Angleterre, des bateliers anglais sont en compétition sur la Tamise sur une distance d’environ 8 km.
  • 1818. Premiers clubs d’amateurs en Grande-Bretagne.
    1. Le Leander Club est officiellement le plus ancien club d’aviron du Monde.
  • 1822. Les premiers canots font leur apparition sur la Seine venant du Havre.
    1. La pratique du canotage qui apparaît sous Charles X répond au besoin de paix et de retour à la nature des Français épuisés par les années de Révolution et de guerres napoléoniennes.
  • 1829. Première course en huit entre les Universités d’Oxford et de Cambridge sur une distance de 6.838 m.
  • 1834. 1ères régates en France sur le bassin de La Villette.
  • 1838. Création du 1er Club Français d’aviron, la Société des Régates du Havre, qui organise sa première régate en 1839 sous le patronage de François d’Orléans, Prince de Joinville.
  • 1839. L’écrivain Théophile Gautier fonde la première Société Nautique.
  • 1845. L’Anglais Clasper d’Oxford a l’idée de faire supporter par une carcasse métallique placée à l’extérieur au-dessus de l’eau, le point d’appui de l’aviron.
    1. L’effet de levier exercé par la rame en est considérablement renforcé.
    2. Ce dispositif donne désormais le nom aux embarcations qui seront des outriggers (rigging en Anglais désigne le gréement qui est ici out, à l’extérieur).
  • 1845. La plus ancienne épreuve classique française est le Championnat de la Seine, course internationale de skiff.
  • 1846, le 13 septembre. La municipalité marseillaise organise ses premières régates encouragées.
    1. Quatre des six épreuves se disputent à l’aviron.
  • Milieu 19e s. L’engouement pour le canotage-promenade se manifeste dans l’aristocratie et les milieux bourgeois.
    1. Des noms célèbres des Lettres et des Arts s’intéressent aussi à la compétition.
  • 1850-1860. Les Sociétés Sportives pour la pratique de l’aviron se multiplient:
    1. 1853. Rowing de Paris.
    2. 1861. Emulation Nautique de Boulogne.
    3. 1863. S.R. de Cognac.
    4. 1866. Sport Nautique de la Meuse
  • 1857. Apparition des premiers professionnels appelés les « Jockeys d’eau » qui gagnaient leur vie suivant leurs performances.
  • 1870. Le siège à glissière apparaît.
    1. Désormais, les rameurs n’auront plus à graisser abondamment leurs fonds de culotte renforcés et les performances seront meilleures.
  • 1875. 1er championnat de France organisé par le Club Nautique de France.
  • 1890. Création de la première Société Française des Sociétés d’Aviron, « l’Union des Rameurs Amateurs de France » qui deviendra la « Fédération Française des Sociétés d’Aviron« .
  • 1892. Création officielle du Championnat de France messieurs.
  • 1893. 1er Championnat d’Europe messieurs, organisé à Orta en Italie par la F.I.S.A. (Fédération Internationale de Sport à l’Aviron).
  • 1896. L’Aviron figure au programme des premiers JO. selon les vœux du Baron de Coubertin, ardent défenseur de ce sport.
    1. Une tempête empêche le déroulement des épreuves.
  • 1897, le 19 janvier. Création d’une section aviron par la « Société Nautique de Marseille« .
    1. Supprimée en 1904, elle donnera naissance plus tard au Club de « La Pelle » au nom évocateur.
  • 1900. JO. de Paris. Les épreuves d’aviron entrent vraiment aux Jeux avec le skiff et le huit.
  • 1901. La Fédération Française des Sociétés d’Aviron remplace « l’Union des Rameurs Amateurs de France« . Le premier code des courses apparaît.
  • 1904. Le deux de couple (non disputé en 1908 et 1912) entre aux Jeux Olympiques avec le deux sans barreur (non disputé de 1912 à 1920) et le quatre sans barreur (non disputé de 1912 à 1920).
  • 1910. Ouverture du « Rowing-Club » au Quai du canal de la douane à Marseille.
  • 1923. Création du « Cercle des Scullers de Marseille » qui deviendra, en 1940, le « Cercle de l’Aviron de Marseille« .
    1. Le percement du tunnel du Rove et la digue de protection du tunnel en ont facilité la naissance.
  • 1925. Création du Championnat de France dames.
  • 1929. Le « Rowing Club » de Marseille s’installe au pied du Fort Saint-Nicolas. Gaston Defferre en est un membre actif.
  • 1940. Création du Cercle de l’Aviron de Marseille.
  • 1956. Robert Chanut est le premier Marseillais sélectionné aux J.O. en aviron.
  • 1962. Création du Championnat du Monde messieurs.
  • 1973. Premiers Championnats du Monde Poids légers hommes.
    1. Celui des dames sera créé en 1984.
  • 1974. Création du Championnat du Monde dames.
  • 1976. Le quatre de couple messieurs est inscrit aux JO. ainsi que les premiers bateaux féminins : skiff, deux de couple, deux sans barreuse, quatre de couples et huit.
  • Années 1980. Introduction de l’ergonomètre.
    1. Multiplication de compétitions et de records dans cette discipline sous l’influence des Américains.
  • 1996. JO. d’Atlanta. Les deux de couple poids légers et quatre sans barreur poids légers messieurs ainsi que le deux de couple poids léger dames figurent au programme pour la première fois.
  • 1996. Le « 8 minimes » de couple considéré comme le « bateau de base à l’esprit du club » est réintégré au Championnat de France.
  • 1997. Les Championnats du Monde se déroulent en France sur le plan d’eau d’Aiguebelette.
  • 2013. La Fédération Française d’Aviron introduit le sprint de 500 m afin d’apporter du spectacle.
  • 2016. Le Vauclusien Jérémie Azou est Médailler d’Or aux J.O. de Rio.

 

 

Quelques règles de l’Aviron

 

 

  • Un ou plusieurs rameurs, avec ou sans barreur, parcourent une distance fixée en un minimum de temps.
  • Le plan d’eau est sans courant, en ligne droite, sur des distances de 500 m, 1.000 m, 1.500 m ou 2.000 m.
  • Le plan d’eau comporte 6 à 8 couloirs marqués par des bouées.
    1. Le plan d’eau doit être protégé du vent et en tout état de cause ne pas léser ou favoriser un couloir particulier.
  • Les rameurs, au nombre de 1, 2, 4 ou 8 sont le dos tournés à la ligne d’arrivée.
    1. Leurs vêtements et les pelles des rames portent les couleurs de leur club.
  • Le marquage des coques au nom d’un sponsor est très réglementé.
  • 1973. La catégorie des Poids légers a été créée afin de permettre aux gabarits les moins lourds de participer.
  • Le barreur dirige le bateau et marque le rythme de la voix.
    1. Son poids est au minimum de 50 kg pour les hommes et de 45 kg pour les femmes.
    2. Un lest peut être utilisé afin de compléter son poids si nécessaire.
    3. Certains équipages ne comprennent pas de barreur.
    4. Le barreur est assis à l’arrière face aux rameurs, le regard tourné vers l’arrivée.

 

 

Les catégories de bateaux

 

  • Les Canoës français.
  • Les Yoles ou les canoës.
  • Les Yolettes.
  • Les embarcations de formes, de dimensions et de constructions libres.
  • L’armement se fait en pointe, lorsque chaque rameur n’a en mains qu’un seul aviron.
  • L’armement est dit en couple lorsque le rameur tient un aviron dans chaque main.

 

 

Les classes de bateaux officielles sont les suivantes:

 

  •  8+ pour 8 rameurs ou rameuses en pointe avec barreur/barreuse.
  • 4+ pour 4 rameurs ou rameuses en pointe avec barreur/barreuse.
  • 4- pour 4 rameurs en pointe sans barreur.
  • 4X pour 4 rameurs en couple sans barreur.
  • 4X+ pour 4 rameuses en couple avec barreur.
  • 4X- pour 4 rameuses en couple sans barreuse.
  • 2X pour 2 rameurs ou rameuses en couple communément appelé Double-Sculls.
  •  2- pour 2 rameurs ou rameuses en pointe sans barreur/barreuse.
  •  2+ pour 2 rameurs en pointe avec barreur.
  •  1X pour 1 rameur en couple communément désigné par Skiff.

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.