© StandardXS – Fotolia.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Habitat Seniors en Provence


 

 

 

 

 

 

  • Catalogue des formes d’habitats seniors en Provence qui remplacent les « Maisons de retraite ».
  • Ces nouvelles formes d’habitat rencontrent un écho favorable auprès des personnes âgées.
  • Les offres ne sont pas limitées aux personnes disposant de ressources élevées.
    1. Des opérateurs mutualistes et des gestionnaires d’ESMS, développent des offres.
    2. Le cadre juridique a sensiblement évolué avec la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale.

 

 

 

Disparition de l’expression « Maisons de Retraite »


 

 

  • Le terme maison de retraite désigne une résidence collective destinées à des personnes âgées.
  • Le terme maison de retraite a remplacé le mot hospice.
  • La notion de maison de retraite est imprécise. Des mots plus précis désignent des catégories prenant en compte plusieurs dimensions.
    1. Les personnes.
      1. Seniors retraités ou non.
      2. Autonomes ou non. Nécessitant un suivi médical quotidien ou non.
    2. Le statut juridique de l’occupation du logement.
      1. Location.
      2. Achat.
    3. La nature de l’immeuble : collectif, maison.
    4. La taille de l’immeuble.
    5. La taille du logement. Généralement entre 1 et 4 pièces.
    6. La nature des services et leur caractère inclus ou à la carte.
    7. Le statut financier des établissements : publics, privés, agréés aide sociale ou à la charge du résident ou de sa famille.
    8. La durée du séjour qui peut parfois se limiter à quelques jours ou quelques semaines.
  • La notion d’autonomie permet de distinguer 2 grandes familles d’habitats pour Seniors.
    1. Une personne dite autonome n’a pas besoin de personnel médical sur place en permanence.

 

 

Formes d’habitat des personnes âgées autonomes


 

 

  • Médecin traitant, infirmiers… passent en fonction des besoins.
  • Le maintien à domicile avec mise en place d’une aide personnalisée est une solution intermédiaire.
    1. Son coût peut nécessiter une Aide Personnalisée (APA) qui est délivrée par le Conseil général/départemental.

 

Résidences-Autonomie (RA)

 

  • Anciens foyers-logements.
    1. Autres désignation RPA (Résidence Pour Personnes Agées).
    2. Leur développement remonte aux années 1960 -70.
  • Ensembles de logements associés à des services collectifs.
    1. Les personnes sont autonomes mais elles ont besoin d’un cadre sécurisant et humain.
    2. Les appartements individuels sont le plus souvent des studios ou F2.
    3. Le statut est celui de locataire.
    4. Les services communs peuvent être : animations, blanchisserie, restauration…
    5. Les Foyers-logements ne sont pas habilités à dispenser des soins.
  • Le plus souvent, les Résidences-Autonomies sont proches des commerces, des transports et des services.
  • Gestion le plus souvent par des structures publiques ou à but non lucratif.
    1. 70% du Parc gérés par des Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS).
    2. Le secteur associatif représente l’essentiel des 30% restants.
  • Coût du logement modéré.

 

Maison d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie (MARPA)

 

  • Structures proches des Résidences Autonomies (RA).
  • Concernent des communes de moins de 2 000 habitants.
  • Petites unités de vie dont la capacité d’hébergement est limitée à 25 personnes.
  • Ces Petites unités de vie répondent à plusieurs objectifs :
    1. Maintenir l’insertion sociale des résidents dans le village.
    2. Conjuguer harmonieusement espaces privés et espaces publics.
    3. Favoriser l’implication des familles.
    4. Privilégier une culture du domicile.

 

Résidences Services / Résidences Seniors

 

⇒ Voir article dédié Résidences Services en Provence.

 

  • Développement accéléré des Résidences Services depuis une trentaine d’années sous plusieurs appellations.
    1. Résidences-Services, Résidences du Troisième Age, Résidences pour Personnes Agées, Résidences-Retraite
  • Accès à des personnes âgées de plus de 60 ans, autonomes valides ou semi-valides.
    1. Désir de vivre en appartement (1 à 4 pièces) ou en maison de plain-pied.
    2. Convivialité et sécurité.
  • Ensembles de logements privatifs associés à des services collectifs.
    1. Le champ des services communs est particulièrement étendu.
      1. Animations, bar, bibliothèque, restauration en salle à manger ou à domicile, salle de spectacle, salle de sport…
    2. Les prestations peuvent aller jusqu’au luxe.
  • Les logements sont loués ou achetés, selon les résidences.
  • Cette forme rencontre une demande forte, notamment en Provence.
  • Les prix sont plus élevés et plus variables car ils dépendent de 2 séries de facteurs :
    1. Les lois de marché de l’offre et de la demande.
    2. La variabilité des prestations en nombre, et en qualité.
  • Gamme de services : variables et à la carte.
    1. Restaurant, salon, espace forme…
    2. Sécurité. Accueil 7/7 jours, interphone, portails aux accès …
    3. Ascenseurs et équipement des appartements adaptés aux personnes âgées.
    4. Pension complète, demi-pension, ménage, blanchisserie…
  • Des organisations porteuses :
    1. Syndicat National des Résidences avec Services pour Ainés.
    2. Association de Défense des copropriétaires de Résidences Services Seniors.
    3. Association Nationale des Copropriétaires de Résidences avec services.

 

Habitat intergénérationnel

 

  • Logement accueillant plusieurs générations : étudiants, familles et personnes âgées.
  • Les habitants partagent le même ensemble résidentiel mais les immeubles sont distincts selon les générations.
  • Des bailleurs sociaux en partenariat avec des investisseurs privés initient ces logements.

 

Habitat regroupé

 

  • Solutions proposées dans certaines villes pour leur population âgée.

 

Béguinages

 

  • Les béguinages désignaient des lieux gérés par des communautés religieuses.
  • Les béguinages modernes sont construits sur le modèle pavillonnaire des béguinages religieux.
  • Les béguinages accueillent le plus souvent des personnes aux revenus modestes.

 

 

Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)


 

 

  • Environnement quasi hospitalier pour des personnes avec invalidité physique ou mentale « lourde ».
  • Un établissement EHPAD (Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) signe une convention tripartite avec :
    1. Le Conseil général/départemental.
    2. L’autorité compétente de l’Assurance Maladie.
    3. Certains établissements EHPAD peuvent ne pas avoir signé la convention mais répondre aux critères.
  • La qualification « établissement médicalisé » s’applique à la capacité de faire face à la dégradation de santé ou à la perte d’autonomie des résidents.
  • Il n’y a en principe pas de médecin salarié au services des patients.
    1. On parle de médecin coordonnateur, salarié à temps partiel.
    2. Les résidents sont soignés par des médecins libéraux.
    3. Une aide soignante effectue le service de nuit.

 

 

Articles liés à Habitat Seniors en Provence


 

 

  • Cliquer sur l’image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.