Site du Fort de Brégançon © michelgrangier – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Fort de Brégançon et plage à voir


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nom du Fort

 

 

  • Brégançon est issu du celte Brigo (haut, élevé) que l’on trouve dans le nom de Briançon (05).
  • Bregançoun est le nom en Provençal.

 

 

Situation du Fort de Brégançon

 

 

  • Ilôt sur le mer Méditerranée.
  • Territoire de la commune de Bormes-les-Mimosas (83).
  • Le piton rocheux s’élève à 25 m d’altitude.
  • L’ilôt est à quelques mètres de la côte.
    1. Le général de Gaulle a ordonné la construction d’une digue pour relier le Fort au littoral.
    2. La jetée a été élargie par un terre-plein servant de parking et d’héliport.

 

 

Histoire du Fort de Brégançon

 

 

  • 6 e s. av. J.-C. Edification vraisemblable d’un oppidum par des Ligures ou des Celto-Ligures.
  • v. 6e s. av. J.-C. Création du comptoir grec de Pergantion.
  • Epoque mérovingienne. Construction de la 1ère forteresse sur un domaine qui comprend des terres du continent.
  • Fin 10e s. Seigneurie de Brégançon dont le château est sur le continent.
    1. Cette seigneurie aurait été créée après la défaite des Sarrasins en 972, au Fraxinet.
    2. La seigneurie serait celle des vicomtes de Marseille, vassaux des comtes de Provence qui ont organisé la victoire sur les Musulmans.
  • 1140. Cession de la seigneurie de Brégançon et de celle d’Hyères dont elle dépend au marquis de Fos, Pons, de la famille des vicomtes de Marseille.
  • 1216. Raimond-Geoffroi de Fos, coseigneur d’Hyères avec son frère, vend le château de Brégançon et un douzième de la seigneurie d’Hyères, à la communauté de Marseille.
    1. 1223. La vente sest confirmée par les autres membres de la famille de Fos.
  • 1257. 6 juin. Charles d’Anjou rachète les biens de la communauté de Marseille.
    1. Il fait réaménager et rénover le château fort de Brégançon, encore situé sur le continent.
  • 1348. Janvier. La reine Jeanne Ière  séjourne au château après sa fuite de Naples que son cousin Louis 1er de Hongrie vient d’envahir.
    1. La reine fait un nouveau séjour au château lors de son retour dans ses Etats.
    2. 1348. 31 juillet. La reine fait don du château à l’armateur marseillais Jacques de Galbert qu’elle nomme vice-amiral de Provence, en remerciement de son transport  sur l’un de ses navires lors de la fuite de son royaume.
    3. 1366. La reine Jeanne 1ère revient sur sa donation.
  • 1387. Guerre de Succession du Royaume de Naples. La seigneurie et le fort de Brégançon son cédés par Marie de Blois au condottiere génois Balthazar Spinola, pour avoir quitté le camp de Charles de Durazzo pour celui des Angevins.
    1. Le nouveau seigneur s’appuie sur son nouveau château pour lancer des raids de  pillage de la côte d’Hyères et de Toulon.
  • 1405. Balthazar Spinoza finit par revendre Brégançon à Louis II d’Anjou.

 

 

La création du fort actuel par les Français

 

  • 1481. Le comté de Provence étant devenu français par le testament de Charles III en faveur de Louis XI, le château devient royal.
    1. Le roi Louis XI confie à Palamède de Forbin et à Jean de Baudricourt la prise en main; la gestion et la défense du nouveau territoire.
  • 1483. Jean de Baudricourt jugeant le château insuffisant pour la défense de la côte fait construire le fort sur l’îlot.
  • 1524. Charles III de Bourbon, agissant pour Charles Quint, fait le siège du fort qui tombe après seulement quelques jours de résistance.
  • 1531. François 1er crée le Marquisat des Îles d’Or.
  • 1549. Le Marquisat des Îles d’Or revient au Roi de France Henri II qui l’offre à l’Allemand Christophe de Rocquendorf.
  • 1552. Le Marquisat est cédé à Gabriel de Luetz, ex-ambassadeur de François 1er à Constantinople et seigneur d’Aramon.
  • 1561. Brégançon dépend à nouveau de la Couronne de France.
  • 1564. 30 octobre. Le roi Charles IX, accompagné de la reine-mère Catherine de Médicis, s’arrête quelques heures à Brégançon.
  • 1574. Le roi Henri III élève la seigneurie de Brégançon au rang de marquisat au profit d’Antoine Escalin des Aimars, baron de La Garde-Adhémar, seigneur de Pierrelatte et général des galères.
  • 1578. Bastion protestant, le fort est assiégé par le Comte de Vins, chef des troupes catholiques et redevient un domaine royal dirigé par un gouverneur.
  • 1581 et 1582 Séparation des pouvoirs.
    1. Boniface de La Môle, seigneur de Collobrières, reçoit le marquisat.
    2. Melchior Gasquy; capitaine des galères issu d’une famille noble de Manosque, reçoit le gouvernorat qu’il transmet à ses fils.
  • 1619. 20 juin. Gouvernorat et marquisat sont de nouveau réunis sous l’autorité du Roi de France.
  • 16181648. Lors de la Guerre de Trente Ans contre l’Espagne, le cardinal de Richelieu confie la réorganisation des défenses des côtes de Toulon et Hyères à la famille Gasqui.
  • 16791714. Le Royaume de France exerce le marquisat de Brégançon.
  • 1714. 22 décembre. Joseph-Paul de Ricard, Conseiller au Parlement de Provence, reçoit la seigneurie qui sera transmise à Alexandre Pateron en 1775.
  • 1786. 14 mars. Le Marquisat passent à Pierre Rouard, dernier seigneur de Brégançon jusqu’à la Révolution française.
  • Après la Révolution française qui voit des conflits d’intérêts se résoudre par la force, Bonaparte intervient.
    1. 17931794. Nommé inspecteur des côtes après la prise de Toulon (18 décembre) Bonaparte s’installe dans le fort pendant l’hiver.
    2. 1799. Le Premier Consul fait réparer le fort qu’il dote d’une puissante artillerie.
    3. 1805. L’Empereur renforce la garnison avec une compagnie de vétérans impériaux.
    4. 1809. Napoléon 1er fait débouter Pierre Rouard de ses prétentions en même temps qu’il le fait exproprié du domaine qui est séparé du fort.
  • 1836. La famille Chappon acquière le domaine qui est embelli et que nous connaissons sous le vocable de Château de Brégançon.
    1. 1880. Hermann Sabran marié à Hélène Chappon exerce une action très importante au niveau sanitaire avec la création de l’Hôpital Renée-Sabran, et au niveau du vignoble.
  • 1870. La forteresse militaire est doté d’une artillerie moderne.
  • 1919. Le fort est déclassé.
  • 1924. 27 décembre. Classement du fort en site pittoresque.
  • 19241963. Propriété de l’Etat, le site est loué à de riches particuliers :
    1. Les Tagnard, promoteurs originaires de Hyères.
    2. Robert Bellanger, ancien député, ancien sénateur d’Ille-et-Vilaine et ancien sous-secrétaire d’État à la Marine en 1930.
  • 1963. L’Etat reprend le Bail.
  • 1964. 25 août. Séjour du général de Gaulle, Président de la République, qui vient assister aux cérémonies du 20ème Anniversaire de Débarquement de Provence.
    1. Le général n’apprécie ni les moustiques, ni le lit, trop petit pour lui…
    2. Le fort est aménagé.
  • 1968. 5 janvier. Brégançon est affecté au Ministère des Affaires Culturelles afin de servir  de résidence officielle au Président de la République française.
    1. 25 septembre. Classement au titre des Monuments Historiques.
  • Présidents, gendarmes et gardes républicains occupent les lieux.
  • 2014. 29 juin. Lieu historique géré par le Centre des Monuments Nationaux, le fort est ouvert à la visite après quelques travaux d’aménagement.
  • 2018. Mai. Le Président Macron et son épouse Brigitte séjournent au Fort de Brégançon.

 

 

 

Architecture et visite du Fort de Brégançon

 

 

  • Un pont-levis et un châtelet flanqué de deux tours rondes protègent l’accès.
  • Le village et son église ont disparu.
  • Les constructions modernes conçues par l’architecte Pierre-Jean Guth recouvrent d’anciens bâtiments.
  • D’un côté, l’aile présidentielle.
  • De l’autre côté, l’aile des invités et du service de sécurité.
  • Au rez-de-chaussée, un hall d’honneur dont le sol est recouvert de tomettes, deux salons, une salle à manger et les cuisines.
  • À l’étage se trouvent le bureau présidentiel et les chambres, de taille moyenne.
  • Les aménagements extérieurs sont sobres :
    1. Une pelouse ouverte sur la mer se trouve devant la chambre présidentielle.
    2. Un jardin mêlant notamment  agaves, bougainvilliers, lauriers, mimosas, oliviers, pins d’Alep, pins parasols, pins d’Alep
    3. Le fort n’a pas de piscine mais une minuscule plage privée artificielle accessible par une pente abrupt.
  • Le hall d’honneur du pavillon présidentiel a été réaménagé.
    1. Des cadeaux officiels faits au président François Hollande sont exposés.
    2. Une galerie des portraits présidentiels a  été créée.

 

 

Visites du fort

 

  • Réservation obligatoire pour les visites.
  • Prise en charge des visiteurs à partir du parking  situé à la fin de la « Route du Bout du Monde ».
  • Un minibus électrique assure la liaison jusqu’au parking à l’entrée du fort, soit une distance d’environ 2 500 mètres.
  • Il est interdit de s’arrêter, de descendre du bus et de marcher à pied sous peine d’amende et de prison.
    1. En effet, le  territoire traversé  appartient au Grand Duché du Luxembourg

 

 

Plage de Brégançon

 

 

  • Situation.
    1. N  43°05’766   E  006°19’527
    2. Sous le Fort, dans la baie côté ouest.
    3. Vue directe sur le Fort depuis la plage.
  • Grande plage de sable et galets.
  • Petits abris à bateaux sur la partie droite face au rivage.
  • Accès au Fort par la partie gauche de la plage.
    1. Une digue protège la route menant au fort.
    2. Baignade interdite à gauche de la digue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.