Site étagé dominé par la Citadelle. Belle unité architecturale. © Heinz Waldukat – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Seyne-les-Alpes à visiter (04)


 

 

 

 

 

  • Code postal. 04140.
  • Habitants. Seynois -Seynoises (plus rarement Seynards – Seynardes).
  • Superficie. 84,27 km2. Grand territoire.
  • Altitude. 1079 m – 2720 m.
  • Population. 1 419 habitants (2012).
  • Nom. Seyne est le nom officiel mais Seyne-les-Alpes est le nom d’usage.
  • Coordonnées et carte. N  44°20’51.5″  E   6°21’13.4″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Seyne-les-Alpes.

 

 

Situation de Seyne-les-Alpes (04)

 

 

 

Communes limitrophes de Seyne-les-Alpes

 

  • Auzet
  • Le Lauzet-Ubaye
  • Méolans-Revel
  • Montclar
  • Prads-Haute-Bléone (proche, séparée par Le Vernet)
  • Selonnet
  • Le Vernet

 

Accès à Seyne-les-Alpes

 

  • RD 7 vers Auzet, au sud.
  • RD 207 vers Montclar, au nord.
  • RD 900 vers Selonnet, au nord, et vers Le Vernet, au sud.

 

Distances de Seynes-les-Alpes

 

 

 

La Nature à Seyne-les-Alpes

 

 

Reliefs, sols

 

  •  Haute-Montagne.
    1. La « Suisse provençale » forme la limite septentrionale de la Provence.
    2. Montagne de la Blanche avec ses sommets de plus de 2.000 m.
    3. Le Grand Puy. 1.761 m.
  • Gorges de La Blanche.
  • Vallée boisée de La Blanche.
    1. Vaste bassin cultivé.
  • Le village est adossé à la colline de la Robine.

 

Rivières, eau

 

  •  La Blanche.
    1. Affluent de la Durance qu’elle rejoint dans le bassin de compensation du barrage de Serre-Ponçon.
    2. 30,2 km de long.
    3. Sa source est sur le territoire de Seyne, sur la Montagne Blanche qui lui donne son nom.

 

Forêts, arbres, flore

 

  • 2800 ha de bois et forêts.
  • Forêt domaniale de Seyne.
  • Nombreuses autres forêts.
  • Flore balsamique.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Elevage traditionnel de mulets et bovins.
  • Station de haras nationaux.
  • Coopérative agricole et d’insémination artificielle.

 

Activités dans la nature

 

  • Station climatique d’été.
  • Stations de sport d’hiver.
    1. Le Grand Puy
    2. Le Petit Puy
    3. Sainte-Rose.
  • Excursions et Promenades.
    1. Sur les cols et les crêtes boisées.
    2. Chemin de l’Office des Forêts.
    3. Passage du GR6.
  •  Pêche.
  • Escalade – Alpinisme.
    1. Ascension de Roche-Close.
  • Vol libre.

 

 

Histoire de Seyne-les-Alpes

 

 

Antiquité

 

  • Place forte nommée Sedena et occupée par la tribu Edénates / Edenats.
  • Les Romains occupent à leur tour la place stratégique.
    1. Seyne a le statut de cité romaine.
    2. L’évangélisation y est précoce.
  • 6e s. Une église Saint-Pierre est citée par des textes anciens. Aucun vestige n’a encore été mis à jour.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Invasions barbares.
  • Les Sarrasins occupent le site stratégique. Ils auraient notamment détruit l’église.
  • 10e s. Un couvent est créé, à Chardavon, par des moines défricheurs. Les moines remettent en état un pays dévasté.
  • 1146. Raimond-Bérenger IV de Barcelone soumet les barons provençaux révoltés (guerres baussenques). Il s’empare d’Arles puis, il convoque les seigneurs de Haute-Provence à Seyne (in Sedena) où ils renouvellent leur hommage.
  • v. 1220. Une grande tour est édifiée pour défendre Seyne, qui est alors appelée Seyne-la-Grande-Tour.
  • 1223. Seyne reçoit l’organisation de Consulat qui sert de modèle dans la région.
    1. Le site est aux mains des comtes de Provence.
    2. Seyne entrera ensuite dans le domaine royal.
  • 1267. Un concile régional se tient à Seyne.
  • 1293. Fondation de L’hôpital Saint-Jacques.
  • 1382. La mort de la reine Jeanne Ire ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence.
    1. 13821387. Les villes de l’Union d’Aix soutiennent Charles de Duras contre Louis Ier d’Anjou.
    2. Seyne soutient les Duras.
    3. Le 18 septembre 1385, Seyne change de camp et rejoint  les Angevins après les négociations patientes de Marie de Blois, veuve de Louis Ier et régente de leur fils Louis II.
    4. Le ralliement de Seyne entraîne celui des communautés de Couloubrous et de Beauvillars.
  • 1388. Seyne est ville frontière.
  • 14e s. L’importante communauté de Beauvillars voulant prendre son indépendance, il s’ensuit un massacre, la déportation de ses habitants et la radiation de Beauvillars des documents officiels.
  • 15e s. Fondation de l’Hôtel-Dieu.
  • Seyne, est officiellement cédée aux Protestants avant d’être reprise par le duc d’Epernon après un siège qui fait heureusement peu de dégâts.
  • 1690. Seyne échappe de peu à l’occupation ennemie lors des guerres piémontaises.
  • 1691. Les défenses sont renforcées avec neuf bastions et une nouvelle enceinte. La Grande Tour se trouve à l’extérieur de la ville, mais elle est renforcée.
  • 1692. Vauban fait fortifier le site.

 

Période contemporaine

 

  • 19e s. Développement d’activités textiles.
  • 2015. 24 mars. Crash de L’Airbus A320-211 de la compagnie GermanWings qui relie Barcelone à Düsseldorf.
    1. L’accident a lieu dans la vallée de la Blanche (Alpes-de-Haute-Provence) sur le territoire de la commune de Prads-Haute-Bléone (au sud-est de Seyne-les-Alpes).
    2. Le copilote Andreas Lubitz est l’auteur du crime prémédité de 144 passagers et 5 autres membres d’équipage.
    3. Le copilote qui s’est isolé seul dans le cockpit engage volontairement la descente et le crash de l’appareil faisant 150 victimes et occasionnant ainsi bien des malheurs dans des familles sans compter les effets sur sa compagnie, le transport aérien, les forces de sécurité, et le territoire endeuillé….
    4. La remarquable mobilisation des personnes locales habitants les communes voisines est à souligner.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Seyne-les-Alpes

 

 

  • Beau site étagé dominé par la citadelle.
  • Belle unité architecturale.
  • Ancienne citadelle.
    1. 12e s. Création.
    2. Inscription aux Monuments Historiques.
    3. Tour carrée du 12e s. Monument Historique.
    4. Reste de l’enceinte élevée par Vauban au 17e s.
  • Rues pittoresques.
    1. Portes avec inscription.
  • Fermes fortifiées.

 

 

Monuments chrétiens de Seyne-les-Alpes

 

 

  • Seyne-les-Alpes a été très tôt évangélisée.
  • Eglise Saint-Pierre. Eglise primitive sans traces.
    1. 6e s. Une église Saint-Pierre est évoquée par des textes anciens mais elle n’a pas laissé de vestiges connu.
      1. Il faut dire que la cité était un lieu stratégique occupé par les Sarrasins qui auraient détruit l’église et laissé le Hameau des Maures.
  • Eglise paroissiale Notre-Dame-de-Nazareth.
    1. 12e s. C’est le plus ancien édifice entier du village.
    2. Classée aux Monuments Historiques.
    3. Style roman. Typique de l’art roman tardif.
    4. En forme de croix latine.
    5. L’extérieur de l’édifice se signale par les couleurs jaunes et grises de ses pierres et par son toit de tuiles en écailles.
    6. Deux admirables portails gothiques.
    7. 14e s. Splendide rosace qui surmonte l’entrée secondaire ouest.
    8. L’inscription gravée dans la porte principale en bois est datée de 1631.
    9. A l’intérieur, la chaire, les stalles, le retable de bois doré sont datés du 17e s.
    10. 17e s. La cuve baptismale, de style antique, impressionne par ses dimensions : plus de 4 m de circonférence.
  • Eglise Sainte-Marthe.
    1. En haut du hameau de Chardavon où s’élevait un couvent.
    2. 11e s. pour sa partie la plus ancienne.
    3. Style roman à la base.
    4. 17e s. Remarquable retable en noyer sculpté.
    5. Peintures médiévales.
  • Eglise de l’ancien couvent des Dominicains.
    1. Sur la route de Barcelonnette, à la sortie de Seyne.
    2. L’église abrite l’étonnant tableau « La Passion des Pénitents« .
  • Chapelle des Pénitents.
    1. 17e s. et 18e s. Construction.
    2. Rare clocher à 3 faces.
    3. Décor baroque.
    4. Voir article Pénitents en Provence.
  • Chapelle de Bellevue ou du Sacré-Cœur.
    1. 1884. Construction.
  • Autres chapelles.
    1. Chapelle du Bas-Chardavon.
    2. Chapelle à Couloubrous.
    3. Chapelle au Fau.
    4. Chapelle aux Hauts-Savornins.
    5. Chapelle à Maure.
    6. Chapelle à Pompiéry.
    7. Chapelle aux Rémusats.
    8. Chapelle à Saint-Pons.

 

 

Artisanat à Seyne-les-Alpes

 

 

 

Célébrités liées à Seyne-les-Alpes

 

 

  • Albert (Antoine). Religieux.
    1. Diplômé en droits canon et civil de l’Université de Paris. Docteur en théologie.
    2. 17561802. Curé de Seyne.
  • Alibert. Religieux. Historien.
    1. Abbé Allibert.
  • Borély de la Sapie (Pierre-Martin). Seyne, 18141895. Colon.
    1. Colon en Algérie.
    2. Agriculteur.
    3. Premier maire de Boufarik (Alger).
    4. Maire de Blida.
    5. Officier de la Légion d’honneur.
    6. Conseiller général d’Alger.
    7. Président de la commission consultative d’agriculture du département d’Alger.
    8. Membre de nombreuses commissions.
  • Chauvet (Pierre-Antoine). Seyne, 17281808. Politique.
    1. Député à la Législative.
  • Clarion (Jacques). Saint-Pons près de Seyne, 12 octobre 1776 Garches, . Médecin. Botaniste.
    1. Pharmacien de l’armée d’Italie.
    2. 18221830. Membre de l’Académie de Médecine.
    3. Enseignant, auteur de Traités.
  • Laugier (Antoine).  Seyne,  ? – Aix-en-Provence, 1709. Religieux. Historien.
    1. Historien de l’Ordre des Trinitaires.
    2. Voir article Saint Jean de Matha (fondateur de l’Ordre des Trinitaires).
  • Massot (François). Seyne, 9 juin 1940.
    1. 19701990. Député.
  • Michel (Eugène). Seyne, 18211885. Homme politique.
    1. 1871. Député.
    2. 18761885. Sénateur.
  • Proal (Jean). Seyne, 16 juillet 1904Avignon, 24 février 1969. Ecrivain.
    1. 1950. Il habite Saint-Rémy-de-Provence où il noue une amitié avec Aragon et les peintres Hans Hartung et Mario Prassinos.
  • Savornin (Marc-Antoine). Seyne, 17531816. Politique.
    1. Député à la Convention nationale sous la Révolution française.
  • Wojak (Sylvain).  Mannequin. Ecrivain, Figure emblématique du mouvement « néo-hippie ».
    1. 2013. Auteur du « Journal spirituel d’un ange sur la Terre« . Editions Réverbère.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Seyne-les-Alpes

 

 

  • Marché hebdomadaire : vendredi.
  • Août. Concours mulassier.
    1. Le seul de France.
  • Août. Fête communale.
  • Octobre. Foire d’Automne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.