Notre-Dame d’Afrique à Alger© homocosmicos – ehidna Fotolia.com – Verlinden

 

 

Provence 7

Sanctuaires Mariaux d’Afrique


 

 

 

 

 

 

 

  • Celle liste comprend les sanctuaires passés ou présents dévolus à la Vierge Marie.
  • Les dates indiquées en rouge correspondent à la création et parfois à la disparition du sanctuaire.
  • Un sanctuaire marial n’implique pas une apparition de le Marie mais les lieux d’apparition sont des sanctuaires.
  • La notion de sanctuaire marial est reliée à un pèlerinage avec une représentation (image, peinture, statue…), objet de dévotion, qui peut être attaché à un oratoire, une chapelle, une église qui peut être une cathédrale, une basilique.
  • Souvent des confréries ou archiconfréries sont liées au sanctuaire.
  • Les sanctuaires ont souvent des organes de publications qui sont maintenant souvent des sites internet.

 

 

Sanctuaire Marial d’Algérie


 

 

Basilique Notre-Dame-d’Afrique© homocosmicos.com.

 

  • Notre-Dame d’Afrique (Quartier Bologhine, Alger). Statue couronnée de la Vierge seule. Basilique.
    1. Tout la relie à Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille dont elle est considérée comme la sœur jumelle.
      1. Le culte de Marie.
      2. La situation sur un promontoire à 124 m, au nord d’Alger.
        1. Accès par un téléphérique qui porte son nom depuis Bologhine (ex-Saint Eugène), où se situe le cimetière Saint-Eugène.
      3. L’architecture de style Romano-byzantin.
        1. Orienté avec le chœur au sud-ouest (au lieu de l’est habituellement).
        2. Deux chapelles, ornées de reliquaires, entourent le maître-autel.
          1. Une chapelle, consacrée à saint Augustin abrite six ex-votos de Charles de Foucauld.
          2. L’autre chapelle est dédiée à sainte Monique, la mère de saint Augustin. Cette chapelle rend hommage aux 19 prêtres et religieuses tués en Algérie dans les années 1990.
            1. Parmi eux, les 7 moines trappistes  du monastère de Tibhirine (1996).
    2. Basilique surnommée « Madame l’Afrique » ou « Lalla Myriem ».
    3. 1858 20 février. Travaux de construction engagés par Mgr. Pavy, originaire de Lyon, qui veut édifier une autre Fourvière.
      1. Travaux confiés à Jean-Eugène Fromageau, architecte en chef des édifices diocésains de l’Algérie.
    4. 1866. Décès de Mgr. Pavy qui est inhumé dans le chœur.
    5. Garde du sanctuaire confiée aux Pères Blancs (1868) et aux Sœurs Blanches (1869).
    6. 1872. Achèvement des travaux et consécration le 2 juillet par Mgr. Lavigerie, archevêque d’Alger.
    7. 1873. 2 mai. Installation de la statue de Marie.
    8. 1873. 4 mai. Concile Provincial d’Afrique dans l’église.
    9. 1876. 30 avril. Pie IX consacre l »église au rang de Basilique.
    10. 2003. Un séisme fait 3000 morts en Algérie. La basilique est endommagée.
    11. 2007. Début des travaux de restauration  sous l’impulsion de Bernard Lefebvre, recteur de la Basilique, avec l’aide d’une association de Marseille.
      1. L’auteur de ces lignes est associé à la levée des fonds et à la communication de l’opération.
    12. 2010. 13 décembre. Inauguration de l’église remise en état et rénovée.
    13. 2012. 12 septembre. La Basilique de Notre-Dame d’Afrique est classée sur la liste des biens culturels algériens comme monument historique.
    14. Plusieurs élément de mobilier et de décoration remarquables :
      1. Statue de la Vierge Marie
        1. 1840. Réalisation du sculpteur Charles Gallien Choiselat (1816-1858), bronzier à Paris.
        2. Statue couronnée d’or avec une parure de velours bleu brodée en fils d’argent recouverts d’or réalisée par M. Sekkal, maître brodeur de Tlemcen.
      2. Céramique due à l’artiste algérien Mohamed Boumehdi (1924-2006).
      3. Grande fresque, au fond du chœur représentant Marie en Gloire, vénérée par le cardinal Lavigerie, entourée de personnages glorifiant  le passé chrétien de l’Afrique du Nord : saint Cyprien, saint Augustin, sainte Perpétue, sainte Félicité, Monseigneur Lavigerie, les martyrs de l’Ouganda (1886), le Père Siméon Lourdel (1853-1890), Charles de Foucauld et le cardinal Duval.
      4. Une phrase, extraite d’une prière, est inscrite en français, en arabe et en berbère sur le mur de l’abside derrière l’autel : « Notre Dame d’Afrique priez pour nous et pour les musulmans ».
      5. L’orgue avait été réalisé pour la résidence de M. et Mme A. Weddell, résidant à la villa Georges à Alger, au 47, rue du Télemly (actuellement rue Krim Belkacem).
        1. L’instrument avait été conçu comme grand orgue de concert par la manufacture Cavaillé-Coll et signé par Charles Mutin, facteur français,
        2. Orgue de 26 jeux et plus de 1 500 tuyaux.
        3. 1911. 31 décembre. Inauguration par le musicien Camille Saint-Saëns, ami et voisin des propriétaires.
        4. 1930. L’orgue est donné par Mme Weddell et installé dans la basilique.
        5. 2000 et 2012. Restaurations.

 

 

Sanctuaires Mariaux au Bénin


 

 

  • Notre-Dame de Dassa-Zoumé (Dassa-Zoumé). Grotte et Basilique. La grotte Notre-Dame d’Arigbo est  situé à Dassa-Zoumè, dans les Collines.
    1. 1954. Année mariale. La grotte devient un lieu de pèlerinage, sous la protection de Mgr Louis Parisot.
  • Notre-Dame de la Divine Miséricorde (Allada).
  • Notre-Dame de N’Dali (Benbereke).
  • Notre-Dame du Lac (Maria-tokpa) (Porto-Novo).
  • Notre-Dame de l’Atacora (Natitingou).

 

 

Sanctuaires Mariaux au Cameroun


 

 

  • Notre-Dame des Apôtres : Marza ( diocèse de Ngaoundéré).
    1. 1982. 19 novembre. Création du Diocèse de Ngaoundéré par détachement de l’archidiocèse de Garoua.  Région de l’Adamaoua.
    2. Le Diocèse partage à l’Ouest la frontière avec le Nigéria, et à l’Est, la République Centrafricaine.
  • Nsimalen (Yaoundé).
  • Marienberg (diocèse d’Édéa).
  • Figuil (diocèse de Garoua).  Sanctuaire fondé le 20 fevrier 1970 par le père Paul Michalak.

 

 

Sanctuaires Mariaux de la Côte d’Ivoire


 

 

Basilique Notre-Dame-de-la-Paix. ©  Roman Yanushevsky – Fotolia.com

 

 

  • Basilique Notre-Dame de la Paix (Yamoussoukro).
    1. Edifice religieux catholique le plus large du Monde ( 150 m devant Saint-Pierre de Rome 115 m). 130 ha de superficie.
      1. La Basilique peut accueillir dix huit mille personnes dont sept mille assises.
    2. Architecture rappelant Saint-Pierre de Rome.
    3. 1983Félix Houphouët-Boigny, 1er Président de la République en choisit l’emplacement.
    4. 1986. 4 février. Plans retenus des architectes Pierre Fakhoury et Patrick d’Hauthuille. 
      1. La société Eiffel Construction Métallique y réalise le plus grand dôme jamais construit :
        1. 90 m de diamètre, 60 m de hauteur, lanterne de 40 m de haut. Hauteur totale de 158 m.
        2. Poids de 98 000 tonnes.
        3. Le second niveau et la coupole sont supportés par une triple colonnade de 48 colonnes doriques identiques à celles de l’esplanade et de 12 imposantes colonnes ioniques qui symbolisent les 12 apôtres.
    5. 1990. 10 septembre. Jean-Paul II consacre la basilique.
      1. Le Pape pose alors la pierre angulaire d’un hôpital à construire près de la basilique.
      2. 20092014. Construction de l’Hôpital saint Joseph de Moscati.Cet Hôpital, dénommé Saint Joseph de Moscati.
    6. Les Pères de la Société de l’Apostolat Catholique couramment appelés Pères Pallottins, gèrent la Pastotale de la Basilique.
    7. Esplanade elliptique, en forme de bras ouverts et accueillants, s’une superficie de 30 000 m2.
      1. 128 colonnes de 21 m de hauteur et 2,20 m de diamètre.
      2. Grand axe de 275 m . Petit axe de 60 m
      3. Plancher en béton précontraint de 8 800 m2.
      4. Sols de la Basilique en marbre importé d’Italie, d’Espagne et du Portugal pour une surface totale de 700 000 m2. .
    8. Les vitraux sont tout à fait exceptionnels :
      1. La plus grande surface de vitraux du Monde.
        1. 7 363 m2 dont 40 m2 de verrière zénithale, 12 baies du tambour et 24 baies entourant le sanctuaire.
      2. Travaux réalisés par l’Atelier France Vitrail International, Nanterre (France). Production dirigée par Didier Alliou, célèbre maître verrier du Mans et Eric Bonte célèbre maître verrier de la région parisienne.
      3. 9 thèmes traités, répartis sur trois niveaux.
        1. Sommet de la Coupole. Vitrail de 40 m de diamètre, symbolisant la Paix avec une colombe aux ailes déployées d’où sortent des rayons de lumière.
        2. Tambour. 12 baies représentant les 12 apôtres.
        3. Autour du sanctuaire, 24 baies représentant 7 thèmes.
      4. La baie en haut de l’entrée principale est ornée d’un vitrail représentant la Vierge Marie, bras ouverts.
  • Sanctuaire National Marial d’Abidjan, Notre-Dame d’Afrique, Mère de toute grâce.

 

 

Sanctuaires Mariaux d’Egypte


 

 

  • Notre-Dame de Warraq (Île d’Al-Warraq, commune de Gizeh).
    1.  2009. Nuit du 10 au Marie serait apparue sur le toit de l’église copte Notre-Dame et Saint-Michel, devant des centaines de personnes, Chrétiens comme Musulmans.
    2. L’Église copte orthodoxe a officiellement reconnu ces apparitions comme d’authentiques manifestations de la Vierge : décret de Chenouda III d’Alexandrie.
  • Notre-Dame de Zeitoun.

 

 

Sanctuaires Mariaux du Togo


 

 

  • Notre-Dame du Lac (Togoville).
  • Notre-Dame des Sept Douleurs (Kovié).
  • Notre-Dame de la Confiance (Kpimé Séva).

 

 

 

 

Articles liés à Sanctuaires Mariaux d’Afrique


 

 

  

N-D-de-la-Garde (Marseille) – Sanctuaire N-D-de-Grâces (Cotignac) – Cotignac 500.

 

 

    

Sanctuaires Mariaux Amérique – Asie – Europe – FranceProvence

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.